Al Hilal remporte un nouveau titre de champion au terme d'un derby décisif, lors de la dernière journée du championnat du Soudan. En Égypte, l'entraîneur d'Al Ahly a démissionné après la première défaite de son équipe cette saison. Derby également à Tunis, qui permet à l'Espérance de rester en tête. Après trois journées dans le championnat du Nigeria, aucune équipe ne peut se targuer d'avoir gagné ses trois premiers matches. FIFA.com fait le bilan d'un week-end riche en action dans les plus grandes ligues du continent africain.


Egypte : Éclaircie au sommet
Le Zamalek a porté son avance en tête du classement à six points sur son grand rival Al Ahly, qui reste pourtant sur une incroyable série de six sacres consécutifs dans le championnat d'Égypte. Côté Zamalek, le dernier titre de champion national remonte à 2004. Dimanche contre Al Masry, par où est passé Hossam Hassan, actuel entraîneur du Zamalek, c'est le jeune Mohamed Ibrahim qui a inscrit le seul but du match, dans le temps additionnel. Dans le même temps, Al Ahly s'est incliné 3:1 chez Ismaily, qui occupe la septième place mais ne compte désormais que deux points de retard sur son adversaire du week-end. Précisons pour être complets qu'Al Ahly a disputé deux rencontres de moins que le Zamalek. Par conséquent, si les Diables rouges remportent ces deux parties, ils combleront leur retard sur leurs frères ennemis du Caire.

L'affiche : Ismaily - Al Ahly. Il aura fallu à peine plus d'une demi-heure à Ismaily pour mettre fin à la série d'invincibilité d'Al Ahly, cette saison en championnat. Shady Mohamed, qui était capitaine du grand club cairote lorsque celui-ci s'était adjugé la Ligue des champions de la CAF pour la dernière fois, a ouvert le score à la 10ème minute. Après une deuxième réalisation des locaux réussie par Abdallah Shahat, le Nigérian Ndubuisi Eze prend de vitesse le vétéran Wael Gomaa, avant de tromper le gardien cairote. Ismaily efface ainsi le mauvais souvenir de sa défaite contre le Zamalek, au cours de la dernière journée de championnat.
A la une : Hossam Al Badri. L'entraîneur d'Al Ahly a démissionné lundi, suite à la défaite de son équipe à Ismaïlia. Il sera resté 18 mois sur le banc de la formation alhawy, qu'il a emmenée au titre de champion ainsi qu'en finale de la Coupe d'Égypte la saison dernière. À Ismaïlia, Al Ahly n'a pourtant concédé que sa première défaite cette saison. Cela n'a pas empêché les supporters des Rouges de prendre à partie Al Badri. L'élimination d'Al Ahly en demi-finale de la Ligue des champions de la CAF aux mains de l'Espérance, en octobre dernier, semble ne pas avoir été digérée par les supporters du club.


Nigeria : Deux leaders
Après trois journées, cinq équipes demeurent invaincues et deux d'entre elles - Shooting Stars et Gombe United - se partagent la tête avec sept points. Les trois autres formations n'ayant toujours pas connu la défaite sont Kaduna United, les Sharks et JUTH. À noter qu'à ce stade précoce de la compétition, personne ne totalise trois victoires en autant de sorties.

L'affiche : Shooting Stars - Bukola Babes. Grâce à des réalisations signées Raheem Owolabi en première période et Chima Akas en deuxième, les Shooting Stars ont battu les Bukola Babes sur le score de 2:0, ce qui leur a permis de prendre place dans le fauteuil de leader. Deux fois finalistes de la Ligue des champions de la CAF, les Stars sont l'une des équipes les plus populaires du pays. Cela dit, il y a déjà 12 ans que le club n'a plus remporté le championnat du Nigeria. Depuis leur dernier titre, les Stars ont même connu les affres de la deuxième division nigériane.
A la une : Victor Ezeji. Le derby de Port Harcourt - premier du nom cette saison au Nigeria - entre les Sharks et le Dolphin ne restera pas dans les annales. Seul Victor Ezeji est parvenu à mettre un peu de piment dans les débats, en inscrivant le seul but de la partie, celui de la victoire des Sharks.


Tunisie : L'Espérance a tourné la page
Une semaine après sa défaite en finale de la Ligue des champions de la CAF, l'Espérance devait négocier un autre rendez-vous délicat, à savoir le derby de Tunis contre le Club Africain. Les deux rivaux n'ont pu se départager (2:2). C'est la deuxième fois seulement cette saison que l'Espérance ne s'impose pas, ce qui ne l'empêche pas de rester dans le fauteuil de leader, avec une longueur d'avance sur l'Etoile du Sahel. Les Sang et Or comptent un match de retard, qu'ils joueront mercredi, sur leur dauphin.

L'affiche : Club Africain - Espérance. Plus de 45 000 personnes avaient pris place dans les gradins du Stade du 7 Novembre pour assister au derby de Tunis. Les deux équipes ont été à la hauteur des attentes. À cinq minutes du terme, Karim Aouadhi donne l'avantage 2:1 au Club Africain. La messe semble dite pour les finalistes de la dernière Ligue des champions de la CAF. C'est sans compter sur la ténacité de ces derniers qui, grâce à un ancien joueur du Club Africain, Walid Hichri, arrachent le point du nul à la dernière minute.
A la une : Danilo Bueno. La Tunisie accueille volontiers les Brésiliens, surtout lorsqu'ils manient bien le ballon rond. Trois d'entre eux ont déjà acquis la nationalité tunisienne et évoluent régulièrement avec les Aigles de Carthage. Le dernier import en date est le talentueux milieu de terrain Danilo Bueno. À 27 ans, le natif de Bragantino a inscrit les deux buts de l'Etoile du Sahel, qui s'est imposée 2:0 sur le terrain de l'ES Hammam-Sousse.


Soudan : Derby forcément décisif
En marquant à 12 minutes du terme contre son éternel rival d'Al Merreikh, Al Hilal a fait d'une pierre trois coups : il a remporté le derby d'Omdurman, l'ultime match de la saison et, bien plus important, le titre de champion. Le derby entre les deux grandes formations d'Omdourman est l'un des plus chauds d'Afrique. Il l'était encore plus cette année, pour deux raisons. Non seulement il avait été reporté de plusieurs semaines à cause du parcours d'Al Hilal jusqu'en demi-finale de la Coupe de la CAF mais en plus, au moment du coup d'envoi, les deux équipes occupaient la tête du championnat, avec 67 points chacune.

L'affiche : Al Hilal - Al Merreikh. En territoire ennemi, Al Merreikh a été le premier à marquer par l'intermédiaire de Said Mustafa Balla. Avantage de courte durée cependant, puisque trois minutes plus tard, Mohamed Ahmed Bisha égalisait. Au retour des vestiaires, Bisha, toujours lui, donnait l'avantage à Hilal. À la 69ème minute, le Malien Lassane Fane remettait les pendules à l'heure. Mais le dernier mot revenait à son compatriote et adversaire Demba Barry, ex-pensionnaire de la JS Kabylie en Algérie, qui réussissait le but de la victoire (3:2).
A la une : Al Hilal vient ainsi de remporter son septième titre de champion en huit saisons, Al Merreikh ayant offert un intermède en 2008. Le troisième du classement à l'issue de cette saison est Khartoum, qui pointe à 30 longueurs du champion.


Ailleurs
A deux journées de la fin dans le championnat de Maurice, Pamplemousses SC est d'ores et déjà assuré du titre puisque son premier poursuivant, l'AS Port-Louis 2000, est déjà à 11 points. Joli succès pour Henri Spéville qui, il y a deux ans encore, était capitaine de la sélection nationale mauricienne.

En Namibie, le derby de Windhoek entre les Orlando Pirates et le Black Africa a tourné à l'avantage des premiers, qui grimpent à la quatrième place du classement, à deux longueurs seulement de leur grand rival et adversaire du week-end. L'unique but de la partie a été inscrit par Engelhard Kahua, en conclusion d'une véritable partie de billard dans la surface.