Le championnat d’Algérie a atteint la mi-saison avec, à sa tête, une équipe d’ASO Chlef désireuse de conquérir son premier titre. Au Maroc, ils sont trois à occuper la pole position. Berekum Chelsea a le sacre à portée de main au Ghana, tandis que la première levée du championnat angolais a accouché de plusieurs surprises.

FIFA.com fait le tour de l'actualité des championnats africains.

Algérie : un leader inattendu à mi-course
À quelques jours du passage de l’hiver au printemps, l’ASO Chlef vient d’enlever le titre honorifique de champion d’automne en Algérie, après la tenue de trois matches en retard comptant pour la première phase de la compétition. Sa victoire 3:1 sur WA Tlemcen lui octroie deux longueurs d'avance sur l'Entente Sétif, qui a été contrainte au match nul par CR Belouizdad.

L’affiche : Tenus en échec 1:1 à la pause, les Chélifiens se sont finalement imposés grâce à des buts de Mohamed Messaoud, peu après le retour des vestiaires, et du Camerounais Aime Gérard Mongolo, en toute fin de rencontre. Les déclarations du coach, Ighil Meziane, traduisent toute la confiance engrangée par le staff : "C’est bon signe pour le reste de la saison. Les joueurs ont joué à fond pendant 90 minutes, ce qui me rend très heureux".
À la une : L’Entente Sétif, deuxième du dernier championnat, est dirigée par l’Italien Giovanni Dellacasa depuis le mois de janvier, mais l’équipe n’a disputé que deux matches de championnat sous ses ordres. Passé par la Suisse, cet entraîneur de 49 ans a vu les siens s’imposer 2:1 à domicile contre l’USM Annaba, puis ramener un score nul du déplacement sur le terrain de Belouizdad.

Ghana : le derby se prépare
Il n’est pas fréquent que le grand derby opposant Hearts of Oak, représentant la ville d’Accra, à Asante Kotoko, de Kumasi, ait une incidence si faible sur le déroulement du championnat, mais chaque édition impose une nouvelle réalité. Or, cette année, les deux ogres sont largement décrochés dans la course au titre. Ceci n’enlève pas grand-chose à l’intérêt de ce choc, qui aura lieu le week-end prochain et qui mettra aux prises deux équipes victorieuses lors de la dernière journée.

L’affiche : La résurrection de Kotoko après son début de saison catastrophique lui permet aujourd’hui de pointer en cinquième position, mais à 16 points de la tête. Sa dernière victime, Aduana Stars, pourtant tenant du titre, a encaissé un sévère 3:0 grâce à des buts signés Frank Boateng, Nii Adjei et Stephen Oduro. De son côté, Hearts a défait Liberty Professionals à l'extérieur sur le score de 2:1.
À la une : Bismark Idan a inscrit le seul but du succès 1:0 de Berekum Chelsea sur son dauphin, Medeama Sporting Club. Les 13 longueurs d’avance l’autorisent à rêver d’un premier titre au bout de sa deuxième saison dans l’élite.

Maroc : la valse des leaders
Le Raja Casablanca est le grand vainqueur de ce week-end. Des trois leaders, c’est le seul qui a arraché les trois points, devenant ainsi le nouveau patron de la Botola. Les Aigles verts devancent désormais le MAS Fès et l’OC Safi, tenus en échec ce week-end, grâce à une meilleure différence de buts. Safi est passé à cinq minutes d’une défaite à domicile pour le moins inattendue contre le Widad Fès, mais il a été sauvé par un penalty de dernière minute. De son côté, le MAS Fès a eu également besoin d’un penalty pour partager les points avec le KAC.

À la une : Leader avant cette journée, le MAS Fès abordait sans doute en toute confiance sa réception du KAC, à la peine en championnat. Le penalty transformé par Hamza Abourazzouk après une faute sur Kader Fall a dû conforter ce sentiment, mais c’était sans compter sur la combattivité de Kenitra, qui a égalisé à un quart d’heure du terme par Younes El Andaloussi.
À la une : Battu à la surprise générale la semaine dernière, le Raja avait à cœur de se reprendre. Il lui a cependant fallu attendre 43 minutes pour ouvrir le score contre Agadir, par l’intermédiaire de Yassine Salhi. Celui-ci en est à cinq réalisations depuis le début de la saison, soit deux de moins qu'Omar Hassi, du Widad Fès.

Angola : ça repart !
Les clubs angolais ont préparé au Brésil, au Portugal et en Afrique du Sud le début de la GiraBola, qui apparaît de plus en plus ouverte après des années de domination de Petro Luanda et Primeiro de Agosto. Petro a mal entamé ce championnat, avec une défaite 2:0 à domicile contre le FC Cabinda, tandis que Primeiro s’est contenté d’un nul contre InterClube, le tenant du titre.

L’affiche : Battu pour le dernier match de la saison dernière, en finale de la Coupe, InterClube a mal démarré l’année, avec un revers en Supercoupe. D’où une envie profonde de retrouver le chemin de la victoire. Cette volonté n’a pas suffi contre Primeiro, qui pourra regretter les nombreuses occasions ratées (0:0). La rencontre entre les deux formations de Luanda a été disputée dans l’Ombaka Stadium de Benguela, l’un des deux nouveaux stades construits pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2010.
À la une : Le FC Cabinda avait déjà créé la surprise en septembre dernier, en prenant le meilleur sur Petro, mais sa victoire 2:0 de ce week-end dans le stade Cidadela de Luanda fait encore plus de bruit. C’est pourtant Petro qui a largement dominé les échanges, mais ceci n’a pas empêché Bebeto et Luciano d’inscrire les deux buts des visiteurs. Miroslav Maksimovic, nouvel entraîneur de Petro, a de quoi s'inquiéter.

Ailleurs
Al Merreikh a battu 1:0 son rival séculaire, Al Hilal, dans un derby du Soudan qui s’est déroulé à huis clos, les deux équipes ayant eu récemment des problèmes avec leurs supporters.

Le redémarrage du championnat de Tunisie a été reporté pour la deuxième fois, les autorités estimant que la situation est encore trop risquée pour organiser des matches de football.

Au Nigeria, le leader Dolphin FC a battu 2:1 le tenant du titre, Enyimba. Il conserve quatre points d’avance sur ses poursuivants en tête du championnat.