Ancien sélectionneur des Pays-Bas, Rinus Michels est décédé jeudi matin à l'hôpital de Aalost en Belgique. Agé de 77 ans, il venait de subir une opération du cœur.

Lisez son portrait complet  
Revivez un match de 1974 en vidéo
Lettre de condoléances du Président à la Fédération néerlandaise.

Rinus Michels avait été entraîneur de l'Ajax d'Amsterdam de 1965 à 1971 mais aussi du FC Barcelone de 1971 à 1975. Chantre du football offensif, le fameux football total des Johan Cruyff, Johan Neeskens et consorts, le "Général" comme il était surnommé avait emmené les Oranges en finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 1974.

"La disparition de Rinus Michels plonge tout le monde du football et la FIFA dans une immense tristesse. Rinus Michels avait porté haut les couleurs des Pays-Bas en construisant une équipe magique, celle inoubliable du "Football total" emmenée par Johan Cruyff", soulignait Joseph S. Blatter, Président de la FIFA, en apprenant sa disparition.

Le titre majeur de 1988
En 1988, il était entraîneur de la sélection néerlandaise de Marco van Basten, Ruud Gullit et Franck Rijkaard qui a remporté le seul titre des Orange, le Championnat d'Europe des Nations. "C'était aussi la victoire au Championnat d'Europe des Nations 1988 en Allemagne: avec son jeu toujours en mouvement et résolument offensif, il avait laissé sa griffe sur le football moderne", a rappelé Blatter.

A quelques jours du tirage au sort du Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Pays-Bas 2005, la nouvelle a choqué le monde du football. A commencer par la FIFA. "C'est un peu ironique de le voir disparaître juste avant notre Championnat du monde Juniors de la FIFA aux Pays Bas, dont le tirage au sort a lieu dimanche. A la FIFA nous le considérions un peu comme un membre de la famille, puisqu'il n'avait jamais cessé de s'intéresser au football et avait participé à plusieurs TSGs [Groupes d'Etudes Techniques, ndlr] y compris celui de France 98. Mais c'est naturellement à ses proches que mes pensées vont en cet instant", a conclu le Président de la FIFA, très ému.

Aux Pays-Bas, la nouvelle a choqué tous les amoureux de football et les grands noms ont souligné l'importance de Michels dans le football Oranje. Marco van Basten, qui l'a cotoyé en équipe nationale en 1988, n'avait pas de mots assez forts pour rendre hommage à son mentor. "Le décès du père du football néerlandais représente une perte tragique pour le monde du football. Michels possédait toutes les qualités d'un entraîneur de grande classe.

Van Basten: "Intransigeant et chaleureux"
L'art et la manière de Michels ont manifestement beaucoup marqué l'ancien buteur rossonero, qui se souvient encore de la technique de management du "général": "Il savait comment motiver un groupe et avait la capacité, au travers d'un sens de l'humour qui lui était propre, de faire tomber la pression quand c'était nécessaire. Il pouvait être à la fois intransigeant dans ses décisions et se montrer très chaleureux. Toutes ces raisons expliquent pourquoi il est le seul entraîneur qui a permis à une équipe néerlandaise de remporter un titre majeur, le championnat d'Europe 1988. De fait, ce fut un moment très spécial, pour moi, de recevoir de ses mains mon certificat d'entraîneur il y a deux ans."

Quant à Matthieu Sprengers, le Président de la Fédération néerlandaise, il remarquait lui-aussi l'extrême importance de l'entraîneur dans l'histoire du football néerlandais : "Il n'est rien d'autre que le plus grand entraîneur que les Pays-Bas ont jamais eu. C'est sous sa conduite que l'équipe nationale a obtenu les meilleurs résultats de son histoire, en 1974 et 1988. Il représentait ce qui a fait des Oranje une équipe tant appréciée dans le monde : le football total d'attaque."

Par ailleurs, Sprengers rappelait l'influence encore réelle de Michels aux Pays-Bas: "au plan national, Rinus Michels était considéré comme le Maître de tous les entraîneurs néerlandais. Il était d'ailleurs toujours invité aux réunions de la Commission technique de l'UEFA, en tant que membre d'honneur. Cela montre la reconnaissance internationale qu'avait acquise cet homme dont le nom figure à jamais dans la galerie des grands du football : Matt Busby, Bill Shankly, Helenio Herrera, Ernst Happel."