Les îles des Comores, plus jeune nation du football africain, écriront une nouvelle page de leur histoire ce week-end en accueillant pour la première fois une rencontre de Ligue des champions de la CAF.

Maintenant qu'il a parachevé l'installation de la pelouse artificielle au stade national de Moroni, qui s'inscrivait dans le cadre du programme "Gagner en Afrique avec l'Afrique" de la FIFA, le pays peut envisager l'organisation de matches de la plus prestigieuse compétition de clubs du continent.

Le terrain a été inauguré en novembre dernier à l'occasion des grands débuts des Comores en phase préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA. Lors des précédentes campagnes de Ligue des champions, les clubs du pays avaient été contraints de céder l'avantage du terrain à leurs adversaires car le stade n'était pas encore prêt.

Membres de la FIFA depuis 2005, les Comores ont disputé leur premier match de Ligue des champions en 2006. Forçant la prolongation, le club Coin Nord de Mitsamiouli avait été éliminé de justesse au terme d'une manche unique, organisée à l'île Maurice.

L'an dernier, AJSM Mutsamudu n'avait pas fait le poids contre les Young Africans de Tanzanie, s'inclinant 1:5 sur un seul match, disputé à Dar-es-Salaam. De retour dans la compétition cette saison, Coin Nord de Mitsamiouli a enfin la possibilité de disputer sa rencontre au meilleur des deux manches.

Battus 0:2 il y a quinze jours par le club mauricien de Curepipe Starlight, les insulaires auront à cœur d'entrer dans l'histoire ce week-end devant leurs supporters. Alors que, sur le papier, cette entrée en matière s'annonçait facile pour les Mauriciens, ces derniers devront livrer une lutte acharnée et indécise pour décrocher leur billet pour le deuxième tour. L'inquiétude est telle que les joueurs de Starlight se sont rendus cette semaine à Madagascar pour préparer leur déplacement à Moroni.

La formation mauricienne vient d'accueillir un nouveau joueur ghanéen, Nana Kwasi Kyeremateng, mais la longue liste de blessés pose un véritable casse-tête à l'entraîneur Rajen Dorasami. "Certains choix difficiles doivent être faits, mais j'attends l'avis définitif de mon staff médical concernant certains blessés", a déclaré Dorasami, ex-sélectionneur de l'équipe nationale de l'île Maurice.

Des anciens vainqueurs en action
Les îles de l'Océan indien accueilleront deux autres rencontres de Ligue des Champions ce week-end : l'équipe seychelloise de St Michel United affrontera l'US Stade Tamponnaise de la Réunion tandis que le club malgache d'Ajesaia recevra les Mozambiquais de Costa do Sol. L'US Stade Tamponnaise a déjà créé quelques surprises de taille lors des années précédentes, par exemple en faisant tomber les géants sud-africains de Mamelodi Sundowns. Battue 1:3 lors de la première manche aux Seychelles, c'est l'équipe réunionnaise qui pourrait cette fois être la victime d'une élimination inattendue.

"Notre objectif est d'atteindre le troisième tour, déclare l'expérimenté Giovanny Songoro, déjà présent lors de la première campagne du club en Ligue des Champions, en 1995. Il se peut que nous affrontions des équipes supérieures sur le papier, mais il nous appartient de faire le maximum pour aller le plus loin possible et ne pas avoir de regrets".

Ajesaia, de son côté, doit remonter un déficit de deux buts après sa défaite 0:2 face à Costa do Sol au match aller. Le club du Mozambique affiche de grandes ambitions cette année. "Nous allons gagner, notre objectif est de remporter chaque rencontre que nous disputons", a déclaré Josimar aux journalistes au départ de son équipe pour Madagascar.

Au total, 23 manches retour du premier tour de la compétition auront lieu ce week-end. Cinq anciens lauréats de la Ligue des champions seront à pied d'œuvre, dont les quintuples vainqueurs de Zamalek (Egypte), l'Entente Setif (Algérie) et Royal Armed Forces (Maroc). Ces clubs ne devraient connaître aucune difficulté à se qualifier pour le prochain tour prévu en mars.


Matches retour du premier tour de la Ligue des champions de la CAF :
Résultat du match aller entre parenthèses

Entente Setif (Algérie) - ASC SNIM (Mauritanie) (5:1)
InterClube (Angola) - Renacimiento (Guinée équatoriale) (2:1)
Primeiro Agosto (Angola) - Stade Malien (Mali) (2:1)
CF Ouagadougou (Burkina Faso) - AS Douanes (Sénégal) (0:0)
Coton Sport (Cameroun) - Vital'O (Burundi) (1:0)
Union Douala (Cameroun) - ASKO Kara (Togo) (1:3) (match reporté)
Sporting Praia (Cap-Vert) - Royal Armed Forces (Maroc) (0:3)
Coin Nord Mitsamiouli (Comores) - Curepipe Starlight (Maurice) (0:2)
Diables Noirs (Congo) - Enyimba (Nigeria) (1:4)
Zamalek (Egypte) - APR FC (Rwanda) (2:1)
Awassa City (Ethiopie) - Simba SC (Tanzanie) (0:3)
AshantiGold (Ghana) - Sahel SC (Niger) (0:1)
Hearts of Oak (Ghana) - FC105 Libreville (Gabon) (0:3)
Africa Sports (Côte d'Ivoire) - Tonnerre FC (Bénin) (0:0)
Lesotho Correction Services (Lesotho) - Platinum Stars (Afrique du Sud) (0:4)
Ajesaia (Madagascar) - Costa do Sol (Mozambique) (0:2)
Olympique Khouribga (Maroc) - Sporting Bissau (Guinée-Bissau) (2:0)
Gombe United (Nigeria) - Daring Club Motema Pembe (RD Congo) (0:2)
St Michel United (Seychelles) - Stade Tamponnaise (Réunion) (1:3)
Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud) - Miembeni SC (Zanzibar) (1:0)
Club Africain (Tunisie) - ASC Saloum (Sénégal) (2:1)
ZESCO United (Zambie) - Uganda Revenue Authority (Ouganda) (2:0)
Dynamos (Zimbabwe) - Royal Leopards (Swaziland) (1:0)