Les premières rencontres qualificatives pour la prochaine Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de la CAF ont eu lieu en pleine Coupe du Monde de la FIFA 2010. Mais pour la plupart des cadors du football africain, l'entrée en matière dans les qualifications pour l'épreuve reine du continent se produira ce week-end. Sur les 11 poules que comprend la compétition, le Groupe K a débuté plus tôt que les autres, car il comporte une équipe de plus. Le Botswana, le Tchad, le Malawi, le Togo et la Tunisie ont fait une rentrée footballistique anticipée, puisque trois journées ont déjà été disputées dans cette poule.

Les 39 autres sélections concernées sont quant à elles sur la ligne de départ, avec comme objectif la qualification pour la prochaine édition de la CAN, co-organisée par la Guinée Équatoriale et le Gabon. L'Égypte, tenante du trophée après avoir battu le Ghana en finale en janvier dernier, a été placée dans le groupe de l'Afrique du Sud, du Niger et de la Sierra Leone.

Les Éléphants sans Drogba
Pour ce coup d'envoi du tournoi préliminaire, la plupart des grosses cylindrées du football africain rencontrent des adversaires à leur portée, sur le papier en tout cas. Le Cameroun disputera son premier match sous la houlette du nouveau sélectionneur Javier Clemente sur l'île Maurice, tandis que le Nigeria, actuellement dirigé par un entraîneur intérimaire, accueillera Madagascar à Calabar. À Abidjan, la Côte d'Ivoire partira largement favorite face au Rwanda, même en l'absence de Didier Drogba. Chez lui, le Maroc ne devrait pas lui non plus éprouver trop de difficultés pour dominer la République centrafricaine.

L'affiche de cette rentrée aura lieu à Lubumbashi. Elle mettra aux prises la RD Congo et le Sénégal, deux équipes déçues de ne pas avoir participé à Afrique du Sud 2010. Pour les deux formations, l'heure sera donc au rachat.

L'Égypte a battu un record en remportant la CAN pour la troisième fois consécutive, l'hiver dernier en Angola. Ce week-end, les Pharaons accueillent la Sierra Leone, qui ne pourra pas compter sur son joueur vedette Mohamed Kallon, convalescent. L'Afrique du Sud devrait logiquement empocher les trois points face au Niger, qui ne s'est plus imposé loin de ses bases dans un tournoi préliminaire depuis 1992.

Première pour les Comores d'Amoros
Les Bafana Bafana devront cependant veiller à ne pas tomber dans la facilité, comme Steven Pienaar n'a pas manqué de le rappeler à ses partenaires. "Nous devrons faire très attention à ne pas faire d'erreurs dans ces matches. Il faut absolument que nous gardions en mémoire les qualifications pour l'Angola. Nous avons fait des erreurs impardonnables. Il ne faut pas que cela se reproduise."

Le Ghana se rendra au Swaziland sans Michael Essien ni Sulley Muntari. Dimanche au Somhlolo Stadium, Milovan Rajevac fera donc entièrement confiance aux jeunes Ghanéens qui ont atteint la finale de la dernière édition de l'épreuve. "Nous devons poser de bonnes bases", annonce le sélectionneur serbe, considéré comme un héros au Ghana pour avoir conduit les Black Stars en quart de finale de la dernière Coupe du Monde de la FIFA.

Les Comores connaîtront leur baptême du feu en qualifications pour la CAN, ce week-end contre la Zambie. Leur sélectionneur n'est autre que Manuel Amoros. "Il n'y a pas de quoi être intimidé, même face à une équipe a priori plus forte comme la Zambie. Nous jouerons pour gagner et si tout se passe comme prévu, nous devrions repartir avec les trois points", affirme l'ancien latéral droit de l'équipe de France.

Le vainqueur de chaque groupe, le deuxième du Groupe K et les deux meilleurs deuxièmes des Groupes A à J participeront à la CAN 2012.