À l'issue de la dernière journée des qualifications, on connaît désormais les noms des 16 participants à la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2012. Le coup d'envoi de la phase finale n'a pas encore été donné qu'un constat s'impose déjà : cette édition 2012 est celle de toutes les surprises. Incapables de s'imposer à domicile, l'Afrique du Sud et le Nigeria ne seront pas du voyage au Gabon et en Guinée équatoriale. 

Dans l'ensemble, les grands noms du football africain n'ont pas fait honneur à leur réputation. Sur les 16 formations présentes sur la ligne de départ, aucune ne s'est imposée lors des 14 dernières éditions du grand rendez-vous africain, à l'exception de la Côte d'Ivoire et de la Tunisie.

Malgré sa défaite 0:3 face à l'Egypte de Bob Bradley, le Niger participera pour la première fois de son histoire à la CAN. Le Mena a réussi le tour de force de décrocher la première qualification de son histoire en ayant perdu tous ses matches à l'extérieur. À égalité de points avec l'Afrique du Sud et la Sierra Leone, le Mena conserve la première place du Groupe G à la faveur de ses meilleurs résultats face à ses deux rivaux.

Tenue en échec (0:0) à Nelspruit par les Leone Stars, l'Afrique du Sud peut nourrir de gros regrets, sachant qu'un succès leur aurait ouvert les portes de la phase finale.  Pire, les Sud-Africains étaient convaincus de leur qualification, pensant que leur meilleure différence de buts ferait la différence, sans avoir apparemment lu le règlement... Au coup de sifflet final, Pitso Mosimane ne pouvait que regretter cette erreur de calcul. "C'est une situation regrettable. L'Afrique du Sud méritait de disputer la prochaine CAN. Je me sens responsable de cet échec", assume le sélectionneur sud-africain

Son homologue nigérian Samson Siasia se trouvait dans le même état d'esprit, après avoir vu son équipe concéder le point du nul à la Guinée (2:2), à Abuja. L'ancien international a présenté ses excuses aux supporters. De son côté, le Syli National s'adjuge la première place du Groupe B, avec quatre victoires et deux nuls. Les Super Eagles se savaient dans l'obligation de l'emporter 1:0 ou par au moins deux buts d'écarts. Malheureusement pour eux, la tâche s'est sérieusement compliquée après l'ouverture du score par l'ancien Manceau Ismaël Bangoura. "Nous avons dominé et nous nous sommes procuré des occasions mais nous n'avons pas su concrétiser", a résumé Siasia. "Nos fans aiment leur pays par-dessus tout et nous comprenons parfaitement leur déception. Parfois, le football est cruel."  

La déception était tout aussi énorme du côté de l'Ouganda. Contraints au nul (0:0) à domicile par le Kenya, les Cranes ont vu la première place du Groupe J leur échapper pour un petit point. Les Ougandais comptaient pourtant quatre longueurs d'avance sur l'Angola à deux journées de la fin mais les Palancas Negras ont réussi un retour fracassant, alors que les hommes de Bobby Williamson ont perdu leurs moyens au moment de valider leur première qualification continentale depuis 1978.  

L'exploit libyen
La Libye ne compte en effet que deux participations à son actif, en 1982 et 2006. Invaincue tout au long des qualifications, l'équipe a réussi le tour de force de composter son billet en disputant cinq de ses six matches à l'extérieur. Malgré les événements politiques qui ont secoué le pays ces derniers mois, la Libye participera à la CAN 2012 en tant que meilleure deuxième, après avoir obtenu le point du nul (0:0) en Zambie. De leur côté, les Chipolopolo terminent en tête du Groupe C, avec un point d'avance sur leurs premiers poursuivants.

Malgré ce climat d'incertitude, quelques favoris ont tenu leur rang. Dans le Groupe A, le Mali a arraché le nul (2:2) au Liberia. À égalité de points avec le Cap-Vert, les Aigles s'adjugent la première place à la différence de buts particulière. La Tunisie décroche quant à elle la deuxième place du Groupe K, à la faveur de son succès 2:0 sur le Togo. Les champions d'Afrique 2004 devancent le Malawi, qui a concédé le point du nul au Tchad en fin de match. Dans le même temps, le Ghana s'est livré à une démonstration de force en s'imposant 2:0 à Khartoum. Asamoah Gyan et John Mensah ont été les artisans du succès des Black Stars, qui achèvent leur parcours avec cinq victoires et un nul. Malgré cet échec, le Soudan se qualifie lui aussi pour le grand rendez-vous de janvier, en tant que meilleur deuxième. Dimanche, le Maroc a remporté la première place du Groupe D en dominant la Tanzanie 3:1. La rencontre a été marquée par le retour de l'ancien Lensois Adel Taarabt chez les Lions de l'Atlas.

Ailleurs, le Cameroun a sauvé l'honneur en s'imposant 3:2 devant la RD Congo. Les Lions Indomptables sont revenus par deux fois au score, ce qui ne les empêche pas de finir à cinq longueurs du Sénégal. Dimanche, le lauréat du Groupe E a assuré l'essentiel face à l'île Maurice (2:0). Dans le Groupe F, la Gambie a été la première à prendre un point au Burkina Faso. La perte de leur bilan parfait ne devrait cependant pas troubler outre mesure les Étalons, qui avaient depuis longtemps confirmé leur qualification. Dans le Groupe H, la Côte d'Ivoire a conclu son parcours en beauté, en signant un ultime succès face au Burundi. Les Éléphants ont gagné tous leurs matches de qualification et aborderont donc la phase finale en position de favoris.

Les 16 qualifiés pour la phase finale de la CAN 2012 :
Gabon, Guinée équatoriale (co-organisateurs), Niger, Angola, Botswana, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Mali, Sénégal, Tunisie, Zambie, Burkina Faso, Maroc, Libye, Soudan.