Africa Sports en Côte d'Ivoire, Dynamos au Zimbabwe et Al Merreikh au Soudan : dans ces trois pays, le titre a été remporté par des habitués des trophées. Au Kenya, on ne connaîtra le nom du champion qu'à l'issue de la dernière journée.

FIFA.com fait le tour du Continent Mère pour vous en donner les dernières infos.

Championnat de Côte d'Ivoire : Jamais deux sans trois pour Africa Sports
En dépit de sa première défaite depuis le coup d'envoi de la Superligue à six équipes, Africa Sports a été couronné champion de Côte d'Ivoire pour la troisième fois en cinq ans. Battu 2:1 à domicile par l'AFAD Djékanou, Africa Sports a bénéficié de la défaite simultanée de la SO Armée.

L'affiche : Africa Sports a vu sa série de huit parties sans défaite prendre fin sur sa propre pelouse, dans un match qui s'est déroulé à huis clos, supporters et dirigeants ayant été interdits de présence au Stade Houphouët-Boigny d'Abidjan par la Fédération ivoirienne suite à de violents incidents. Ce week-end, Djékanou a su profiter de l'exclusion du gardien local Abdul Karim Cissé pour empocher les trois points.
À la une :
La saison se conclura mercredi 23 novembre, avec trois confrontations impliquant les six équipes concernées. Entraîné par Cesar Lambert Amani Yao, Djékanou peut terminer deuxième du championnat pour la première fois de son histoire, à condition toutefois de battre l'ASEC Abidjan. Djékanou possède actuellement 12 points, soit un de plus que la SOA, Stella et Séwé Sport, et deux plus que l'ASEC, qui peut donc encore être vice-championne en cas de succès mercredi.

Championnat du Zimbabwe : Dynamos agrandit sa collection
Les Dynamos viennent d'empocher leur 18ème titre de champion national après avoir battu 2:0 une équipe de Kiglon déjà reléguée. La lutte aura été serrée jusqu'au bout entre le champion et son dauphin, le FC Platinum, auteur d'une superbe campagne pour sa première saison parmi l'élite. Le promu a même longtemps dominé le championnat, avant que les Dynamos n'entament une remontée spectaculaire. Ce week-end, le FC Platinum a pris le dessus sur les Shooting Stars, eux aussi relégués, sur le score de 3:1. Au final, il n'aura manqué au Platinum que quatre buts sur l'ensemble de l'exercice pour poser les mains sur le trophée. C'est le deuxième sacre des Dynamos, équipe la plus populaire du pays, au cours de la dernière décennie.

L'affiche : Les Dynamos ont fait le plus dur lors de l'avant-dernière journée en allant battre le FC Platinum sur sa pelouse, délogeant du même coup leur adversaire du jour du fauteuil de leader. Dès lors, il "suffisait" aux Dynamos de battre Kiglon, lors de l'ultime journée, pour empocher un 18ème titre de champion. Roderick Mutuma et Guthrie Zhokinyi ont inscrit les deux buts de la victoire devant un public débordant de joie au Rufaro Stadium. Étant donnée l'indécision qui a régné jusqu'au bout concernant l'attribution du titre, le trophée est arrivé par hélicoptère, juste après le coup de sifflet final.
À la une : À 11 journées du terme exactement, l'ex-international Calistus Pasuwa a succédé à son ancien coéquipier en sélection Lloyd Mutsa sur le banc des Dynamos. Ces derniers ont ensuite réalisé un parcours quasiment parfait, ne s'inclinant qu'une seule fois, à Masvingo, au cours des 11 dernières journées, pour un match nul, contre Hwange, et neuf victoires. Interrogé sur cette véritable métamorphose de son équipe, Pasuwa a expliqué qu'il s'était appliqué à redonner confiance à ses joueurs.

Championnat du Soudan : Al Merreikh ne sera pas rattrapé
En battant Al Ahli Khartoum 1:0 ce week-end, Al Merreikh a conservé une avance de cinq longueurs sur son premier poursuivant, Al Hilal, qui a lui aussi décroché les trois points face à Jazeereat Al Feel. À une journée du terme, Al Merreikh ne peut donc plus être rejoint. Le club d'Omdurman remporte ainsi son troisième titre de champion en dix ans.

L'affiche : Au moment d'aborder cette avant-dernière journée du championnat du Soudan, Al Merreikh restait sur une impressionnante série de 23 victoires en 24 sorties. Le 25ème match n'a pas fait exception à la règle, avec un succès assuré par une unique réalisation du milieu de terrain ivoirien Rémi Adiko.
À la une : L'entraîneur égyptien Hossam Badri vient ainsi de réussir la prouesse de conduire une équipe au titre de champion deux fois au cours des trois dernières saisons, et ce dans deux pays différents. En 2010, il avait offert le titre de champion d'Égypte à Al Ahly, avant d'être remplacé au milieu de la saison suivante pour insuffisance de résultats. Arrivé début 2011 au Soudan, il a réalisé un parcours frôlant la perfection avec Al Merreikh.

Championnat du Kenya : Tusker trébuche au pire moment
En concédant le nul sur le terrain de Karuturi Sports ce week-end, le leader Tusker FC a laissé échapper deux points qui pourraient lui être fatals dans la course au titre. En effet, il ne lui reste plus qu'un match à disputer avant que le rideau ne retombe sur cette édition 2011 du championnat du Kenya, contre deux à son premier poursuivant, Ulinzi Stars, qui jouera mardi contre Sofapaka, troisième. Quel que soit le résultat de ce match en retard, l'ultime journée, samedi prochain, promet d'être palpitante.

L'affiche : Tusker avait trois points d'avance et un match de plus que son premier poursuivant à l'orée du week-end. En déplacement au stade Old Trafford de Naivasha, le leader ouvre le score sur un but inscrit contre son camp par le défenseur Tom Onyango, suite à une frappe lointaine de Dennis Mukaisi. Mais à 12 minutes du terme, Karuturi Sports égalise par Joseph Emeka, qui relance ainsi complètement le championnat du Kenya à une semaine de l'ultime journée.
À la une : Au stade Afraha de Nakuru, Steven Waruru a réussi un doublé et une passe décisive qui ont permis au champion en titre, Ulinzi Stars, de signer une large victoire (4:1) sur Chemelil Sugar. Grâce à ces deux réalisations, Waruru passe en tête du classement des buteurs mais surtout, il permet à son équipe de revenir à une longueur du Tusker FC, avec un match de plus à jouer. Ce dernier sera disputé mardi au stade Nyayo de Nairobi contre Sofapaka, champion du Kenya en 2009.

Ailleurs
En battant Maritzburg United 1:0 à domicile, les Mamelodi Sundowns ont été la seule équipe, parmi les six premiers du championnat d'Afrique du Sud, à s'imposer ce week-end.

Pour sa première sortie sous la houlette de l'entraîneur français Didier Ollé-Nicolle, l'USM Alger a concédé le nul 0:0 ce week-end sur le terrain de la JS Kabylie. L'équipe de la capitale est toujours en tête du championnat d'Algérie, avec deux points d'avance sur son premier poursuivant, le CR Bélouizdad.

Enfin au Ghana, le choc entre Hearts of Oak et Asante Kotoko s'est terminé sur un score nul et vierge, permettant à Kotoko de conserver sa place de leader, avec une longueur d'avance sur Berekum Chelsea.