Suivez nous sur
Clubs - Amériques

Après la pluie, le beau temps

(FIFA.com)
Boca Juniors' midfielder Walter Erviti (C) celebrates
© AFP

Après huit journées, les Corinthians cèdent le fauteuil de leader dans le championnat du Brésil et au bout de quasiment un mois, Houston Dynamo renoue avec la victoire au moment où un attaquant prometteur retrouve le chemin des filets. En Argentine, Banfield s'impose enfin, au terme d'une série de six défaites consécutives. Le vent a donc tourné ce week-end dans les divers championnats d'Amérique. La suite de l'histoire avec FIFA.com.

Championnat du Brésil : Vasco tout sourireSi vous vous promenez à Rio de Janeiro ce lundi et que vous vous demandez pourquoi la personne en face de vous dans l'ascenseur vous fait un grand sourire, pourquoi votre chauffeur de taxi est d'excellente humeur ou pourquoi tant de gens dans la rue ont l'air heureux, la réponse est simple : ils sont supporters de Vasco de Gama. En ce 19 septembre 2011, le Bacalhau se sent comme un poisson dans l'eau. L'entraîneur de l'équipe, Ricardo, est sorti de l'hôpital plus vite que prévu après avoir été victime d'un accident vasculaire cérébral. L'ancien entraîneur de Paris-Saint-Germain, Bordeaux et Monaco a reçu un diagnostic positif de la part des médecins. Comme pour fêter la nouvelle, Vasco, à domicile dans son antre de São Januário, a terrassé Grêmio sur le score de 4:0, prenant ainsi provisoirement la tête du championnat du Brésil avec 45 points. En l'absence de l'ancien Lyonnais Juninho Pernambucano, c'est Diego Souza qui a pris les clés du secteur offensif cruzmaltina. Il s'est admirablement acquitté de sa tâche, inscrivant même un but somptueux. Dans le même temps, les Corinthians ont connu la défaite face à Santos (3:1). Après huit journées consécutives passées dans le fauteuil de leader, le Timão rétrograde à la troisième place, avec 43 unités. Le dauphin de Vasco n'est autre que São Paulo, facile vainqueur de Ceará (4:0), grâce notamment à des buts de Casemiro et Rivaldo. Le Tricolor Paulista compte désormais 44 points.

Championnat des États-Unis : Fin des ennuisCette journée de MLS a été placée sous le signe des fins de spirales négatives. Dans la Conférence Est, Houston Dynamo a battu les San Jose Earthquakes (2:1), enregistrant ainsi son premier succès depuis le 20 août dernier. Le but de la victoire a été marqué par Will Bruin, qui n'avait plus fait mouche depuis le mois d'avril. Ce week-end, l'attaquant texan de 21 ans n'a pas mis longtemps à trouver ses marques, inscrivant son nom au tableau d'affichage à peine cinq minutes après être entré en jeu. Pour l'occasion, Bruin n'a pas manqué de régaler le public de sa fameuse "danse de l'ours". Toujours dans la Conférence Est, les New York Red Bulls et le Philadelphia Union ont mis un terme à une série de huit matches sans victoire en battant respectivement le FC Dallas et Columbus Crew, 1:0 dans les deux matches. La seule série qui n'a pas été interrompue ce week-end est celle des Vancouver Whitecaps. La lanterne rouge, qui n'a encore jamais réussi à s'imposer loin de ses bases, s'est inclinée 3:0 face à Los Angeles Galaxy au sein dduquel Robbie Keane a une nouvelle fois brillé. L'Irlandais a été l'auteur d'un but et d'une passe décisive.

Tournoi d'Ouverture d'Argentine : Erviti brille, Banfield reprend des couleursIl y a deux ans, Banfield remportait l'Apertura. Ce samedi, la formation entraînée par Ricardo La Volpe a célébré sa première victoire dans le tournoi 2011 après une série de six défaites consécutives. Le club de Buenos Aires s'est imposé sur la pelouse des All Boys grâce à un but inscrit par Juan Eluchans, mais n'en occupe pas moins la dernière place du classement après sept journées. À l'autre extrémité du tableau, on trouve une équipe de Boca Juniors transfigurée par rapport au dernier exercice. Les Xeneizes l'ont emporté 2:1 en déplacement à Lanús et occupent la tête avec 17 points, alors que leur rival du jour rétrograde en troisième position, avec 14 unités au compteur. Pour Boca, le but de la victoire a été l'œuvre de l'expérimenté Walter Erviti, qui offre ainsi la victoire à son club pour la deuxième journée consécutive. L'Atletico Rafaela, quant à lui, n'arrête pas de surprendre. Il pointe aujourd'hui à la deuxième place avec 16 points, après avoir battu le grand San Lorenzo sur le score de 3:1.

Tournoi d'Ouverture du Mexique : Les Jaguares sans faire de bruit
Petit à petit, les Jaguares se sont hissés vers le haut du tableau pour finalement prendre la tête, après avoir battu l'América sur le score de 5:3. Le milieu de terrain Edgar Andrade a été décisif pour le nouveau leader, grâce à deux buts et une passe décisive. Ex aequo à la première place, on trouve Cruz Azul, qui a battu Monterrey (2:1) et les Chivas, pourtant sérieusement malmenés par Puebla (1:4). Les trois équipes possèdent 17 points. Après trois journées sans victoire, les Pumas, champions en titre, ont retrouvé le chemin du succès. Revigorés par leur succès en Ligue des champions de la CONCACAF en milieu de semaine, ils ont facilement pris le meilleur sur Toluca (4:1) et occupent actuellement la cinquième place, avec 14 unités.

Ailleurs
Au Paraguay, les grandes puissances traditionnelles du football national sont devant, mais la nouveauté cette saison est le nivellement général qui s'opère dans le championnat. Preuve en est, le leader Libertad a été battu sur son terrain 2:0 dimanche par la lanterne rouge, Sol de America. Libertad conserve toutefois sa position de leader, avec 14 points. Trois points seulement séparent le premier du sixième, en l'occurrence Rubio Ñu. Nacional est deuxième avec 14 points. Suivent Olimpia (13), Guaraní (13) et Cerro Porteño (12).

Au Venezuela enfin, le CD Lara est toujours invaincu et totalise désormais 16 points après six matches. Ce week-end, le leader s'est imposé 2:0 à Monagas. Caracas est deuxième avec 15 unités, suite à sa victoire 4:0 contre Mineros de Guayana.

Articles recommandés