Tournois Olympiques de Football masculin, Tokyo 2020

Tournois Olympiques de Football masculin, Tokyo 2020

23 juillet - 8 août

Tokyo 2020 - Hommes

Qualification et perfection pour les Kiwis

New Zealand celebrate after winning the OFC Olympic qualifying tournament
© OFC
  • Après avoir raté Rio 2016, la Nouvelle-Zélande s'est qualifiée pour Tokyo 2020
  • Il s'agit de sa troisième participation au Tournoi Olympique de Football masculin
  • Les Néo-Zélandais ont terminé le tournoi invaincus

Certes, la Nouvelle-Zélande n'a encore jamais gagné de match au Tournoi Olympique de Football masculin, mais elle aura l'occasion de changer la donne après un tournoi qualificatif de l'OFC impressionnant.

Les Néo-Zélandais ont décroché leur billet pour Tokyo 2020 grâce à un succès 5-0 sur les Îles Salomon en finale, le 5 octobre, une prestation que le sélectionneur Des Buckingham a qualifiée de "parfaite". Les U-23 néo-zélandais restent sur une série de quatre matches sans défaite lors de leur tournée en Australie et sur une victoire aux Jeux du Pacifique contre des équipes nationales A.

Cette qualification leur permet également de prendre une petite revanche sur leur élimination - pour avoir aligné un joueur non admissible - en demi-finale du tournoi qualificatif il y a quatre ans qui avait permis aux Fidji de représenter l'Océanie à Rio 2016. La Nouvelle-Zélande, dont l'équipe féminine s'est déjà qualifiée pour Tokyo 2020 fin 2018, rejoint les quatre Européens que sont la France, l'Allemagne, la Roumanie et l'Espagne, ainsi que le Japon, pays hôte, aux Jeux Olympiques de l'an prochain.

33 buts pour les Kiwis

Le tournoi qualificatif rassemblait huit équipes à Suva et Lautoka aux Fidji, soit toutes les nations admissibles de l'Océanie à part les Îles Cook. Si le Vanuatu a pris la première place du Groupe B aux dépens des hôtes, les deux équipes se sont qualifiées pour les demi-finales. Les Kiwis ont fini premiers de l'autre groupe après un succès difficile 4-2 sur les Îles Salomon dans cet avant-goût de la finale.

Les Kiwis brisaient les espoirs fidjiens 6-1 en demi-finale tandis que les Îles Salomon se qualifiaient par la plus petite des marges grâce à la réalisation de leur meilleur buteur Augustine Waita.

La finale entre la Nouvelle-Zélande et les Îles Salomon se jouait à sens unique contrairement au match de groupe. Myer Bevan inscrivait un doublé dans le succès 5-0 et finissait avec 12 réalisations sur les 33 néo-zélandaises.

Changement de tendance

Lors de leurs deux dernières participations olympiques, les Kiwis ont inscrit des points uniquement grâce à des nuls contre la RP Chine (2008) et l'Égypte (2012). Cette fois, ils ont de bons espoirs d'obtenir des résultats plus probants, surtout qu'une grande partie de leurs cadres était absente au tournoi qualificatif et que la majorité du groupe a l'expérience de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019.

"La culture est en place et nous voyons les bénéfices de tout ce développement dans nos prestations. Il suffit de parler aux joueurs du bonheur et du succès que cela nous apporte sur le terrain et en dehors", explique Buckingham, sélectionneur de la Nouvelle-Zélande à Pologne 2019 déjà.

"Historiquement, contre nous, l'équipe adverse avait toujours la possession du ballon, passait davantage que nous, tirait plus que nous et marquait plus que nous. Après la Coupe du Monde en Pologne 2019, c'est maintenant nous qui avons la possession du ballon, qui passons, qui tirons et qui marquons plus que l'adversaire sur la scène internationale. Et la façon dont nous avons gagné la finale pour décrocher la qualification olympique l'illustre parfaitement. Si nous parvenons à continuer à développer ce que j'appelle notre style de jeu international, notre environnement et notre culture collective, nous pouvons alors décrocher quelques succès."

Explorer le sujet

Articles recommandés