Tournois Olympiques de Football, Tokyo 2020 - Hommes

Tournois Olympiques de Football, Tokyo 2020 - Hommes

23 juillet - 8 août

Tournoi Olympique de Football 2020 - Hommes

Rio 2016 en chiffres

Wendie Renard of France celebrates with team mates
© Getty Images

Alors que les Tournois Olympiques de Football se profilent à l'horizon, FIFA.coms'est penché sur les statistiques les plus marquantes des équipes en lice. * *

223

capes figurent au palmarès de l'Américaine Carli Lloyd, ce qui fait d'elle la joueuse la plus expérimentée de Rio 2016. Avec 92 buts en 95 sorties sous le maillot du Brésil, Martasera, pour sa part, la meilleure buteuse en activité.

75

sélections, c'est ce qu'affichent les deux joueurs masculins les plus capés de Rio 2016, le milieu de terrain nigérian John Obi Mikelet le gardien sud-africain Itumeleng Khune. On trouve ensuite Neymar(70 sélections), les Irakiens Saad Abdul-Amir(55) et Ahmad Ibrahim (53), l'attaquant mexicain Oribe Peralta (50), le Sud-Coréen Son Heungmin (48) et le Colombien Teofilo Gutierrez(48). Neymar s'impose comme le joueur le plus efficace, avec 46 réalisations en équipe nationale. 

40

 ans, tel est l'âge de la doyenne du Tournoi Olympique de Football Féminin,Rebecca Rolls. Cette ancienne gardienne de guichet et batteuse a notamment permis à la Nouvelle-Zélande de remporter la Coupe du Monde Féminine de Cricket. Ses débuts avec les *Football Ferns *remontent déjà à 22 ans. En foulant les pelouses de Rio 2016, elle détrônerait la Brésilienne Meg, âgé de 40 ans et sept mois lors du match pour la médaille de bronze en 1996.

32

victoires, tel est le record détenu par l'Italie dans le Tournoi Olympique de Football Masculin… mais pour combien de temps encore ? Il ne manque que deux succès au Brésilpour dépasser la Squadra Azzurra, qui ne sera pas présente à Rio. La *Seleçao *peut également espérer ravir un autre record aux Italiens : celui de la meilleure attaque de l'histoire du tournoi. Il lui faudra pour cela marquer à 14 reprises.

12

des 18 joueuses de l'équipe de Franceévoluent à Lyon, qui a récemment remporté la Ligue des champions féminine de l'UEFA pour la troisième fois.

16

ans et trois mois, c'est l'âge de la benjamine de Rio 2016, Ellie Carpenter. La défenseuse australienne pourrait donc battre le record conjointement détenu par la Brésilienne Daniela et la Camerounaise Raissa Feudjio (16 ans et huit mois) et devenir la plus jeune joueuse de l'histoire du Tournoi Olympique de Football Féminin, à condition d'entrer en jeu.

11

victoires consécutives figurent au tableau de chasse des États-Unis dans le Tournoi Olympique de Football Féminin. Depuis la défaite (2:0) concédée face à la Norvège en ouverture de l'édition 2008, les *Stars and Stripes *collectionnent les succès. Si les Américaines s'imposent contre la Nouvelle-Zélande pour leur entrée en lice, elles doubleront la deuxième meilleure série victorieuse, réalisée par la Norvège entre 2000 et 2008.

7

des 16 sélections engagées dans le Tournoi Olympique de Football Masculin comptent au moins un joueur sous contrat en Angleterre, le pays le mieux représenté à ce niveau. Les Fidji, l'Allemagne et le Mexiquene recensent pour leur part qu'un seul expatrié : Roy Krishna (Wellington Phoenix), Serge Gnabry (Arsenal) et Erick Torres (Houston Dynamo).

6

Tournois Olympiques de Football Féminin, soit l'ensemble des éditions disputées à ce jour : c'est la barre symbolique que franchira Formiga à Rio. La Brésilienne de 38 ans a disputé 24 matches dans cette compétition, un record.

4

équipes ont remporté deux médailles d'or consécutives chez les hommes. La Grande-Bretagne a été la première, bientôt imitée par l'Uruguay. Sous l'impulsion d'Hector Scarone et Pedro Cea, les héros du premier triomphe de la Celeste *en Coupe du Monde de la FIFA™, les Sud-Américains se sont imposés en 1924 et 1928. La Hongrie a signé un exploit similaire en 1964, grâce notamment à Ferenc Bene, et 1968. De son côté, l'Argentinea pu compter sur un Carlos Tevez au sommet de son art pour s'imposer en 2004. Quatre ans plus tard, l'Albiceleste *récidivait grâce à un effectif de rêve au sein duquel figuraient Javier Mascherano, Juan Román Riquelme, Ángel Di Maria, Lionel Messi et Sergio Agüero. Le Mexiquerejoindra-t-il ce cercle très fermé ? 

4

médailles d'or olympiques, tel serait la moisson record de la gardienne américaine Hope Soloen cas de succès à Rio. Ses compatriotes Shannon Boxx, Heather Mitts, Heather O’Reilly et Christie Rampone totalisent également trois titres olympiques, mais aucune ne sera présente au Brésil.

Articles recommandés

Interview de Hope Solo

Football féminin

Interview de Hope Solo

07 avr. 2016

Le Top 3 de Marta

Football féminin

Le Top 3 de Marta

11 sept. 2015

Yui Hasegawa celebrates a goal

Tournoi Olympique de Football Féminin

Le rêve en or de Hasegawa

06 mai 2019

Brazil line up to receive their gold medals

Tokyo 2020

La route vers Tokyo

15 mai 2019

The players and officials of Germany celebrate winning the Olympic Women's Football final at Maracana 

Tokio 2020

En route vers Tokyo

15 mai 2019