Avant même le coup d'envoi de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations U-23 de la CAF 2015 entre le Nigeria et l'Algérie, les deux équipes pouvaient considérer que leur principal objectif – la qualification pour le Tournoi Olympique de Football Masculin de Rio de Janeiro – avait été atteint. Les deux géants du football africain ont ensuite été rejoints par l'Afrique du Sud, vainqueure du match pour la troisième place face au Sénégal, dans le wagon des qualifiés africains pour Rio.

Un gardien héroïque
Sans la pression d'obtenir le billet qualificatif pour Rio, déjà validé à l'issue des demi-finales, la Dream Team VI nigériane  - surnommée d'après la Dream Team originale de 1996, première équipe africaine à remporter une médaille d'or olympique - a battu l'Algérie 2:1 en finale. Le gardien Emmanuel Daniel a enfilé le costume de héros en arrêtant un penalty contre les Sénégalais en demi-finale, avant de reproduire l'exploit au cours de la finale. Les performances du portier de 21 ans qui évolue à Enugu Rangers ont solidement augmenté ses chances de faire partie de la sélection nigériane qui participera le mois prochain au Championnat d'Afrique des Nations de la CAF.

Côté nigérian, on a été impressionné également par les prestations d'Azubuike Okechukwu, un des trois joueurs de l'effectif basé à l'étranger. Le milieu et capitaine de l'équipe était suspendu pour la demi-finale, mais s'est rattrapé en réalisant un match de toute beauté en finale, où il a été le véritable chef d'orchestre des futurs vainqueurs de l'épreuve. Le meilleur buteur à l'issue de la compétition est le milieu de terrain Etebo Oghenekaro, auteur de cinq réalisations, dont quatre sur penalty.

L'équipe dirigée par Samson Siasia s'est ouvert les portes des demi-finales après avoir battu le Mali et concédé deux matches nuls, contre l'Algérie et l'Égypte, en phase de groupes. Elle a décroché son billet pour Rio à la faveur d'un succès 1:0 sur les hôtes sénégalais en demi-finale, avant de s'adjuger le trophée grâce à deux buts d'Oghenekaro en finale. "Il y a eu des hauts et des bas, mais nous avons atteint l'objectif. Nous voulions gagner ce tournoi pour tous nos compatriotes au Nigeria" a confié Siasia à l'issue du tournoi.

Tout comme le Nigeria, l'Algérie est sortie de son groupe en battant le Mali et en concédant deux fois le nul. En demi-finale, les jeunes Fennecs ont pris le meilleur sur l'Afrique du Sud. Ils sont dirigés par l'ancien entraîneur du FC Sion, André-Pierre Schürmann, qui s'était vu confier la tâche de qualifier l'Algérie pour Rio. "Les joueurs ont été récompensés du gros travail qu'ils ont fourni. Tout le monde a fait énormément d'efforts pour obtenir cette qualification pour les Jeux Olympiques. Je suis très fier de l'équipe et de notre staff", s'est-il réjoui.

Les Amaglug-glug comme les Banyana Banyana
Alors que le Nigeria et l'Algérie savaient qu'ils iraient à Rio avant même de disputer la finale, l'Afrique du Sud et le Sénégal avaient rendez-vous pour un match pour la troisième place à très gros enjeu, à savoir l'obtention du dernier passeport africain pour les Jeux Olympiques 2016. Les deux équipes s'étaient déjà rencontrées en phase de groupes, avec à la clé une victoire 3:1 pour le Sénégal, seule équipe à avoir réussi un sans-faute au premier tour, avec des succès sur la Tunisie et la Zambie également. L'Afrique du Sud devait quant à elle éviter la défaite contre la Tunisie, lors de la dernière journée de la phase de groupes, pour s'ouvrir les portes des demi-finales. C'est ce qu'elle a fait en dominant les Aiglons de Carthage (1:0).

Ce play-off a été équilibré, les deux équipes se procurant plusieurs occasions nettes, sans jamais parvenir toutefois à faire trembler les filets adverses. Le Sénégal a même manqué un penalty, comme en demi-finale. La rencontre s'est donc décidée par une séance de tirs au but, dont le héros a été le gardien sud-africain Jody February. Après avoir déjà repoussé un penalty au cours du temps réglementaire, le numéro un de l'Ajax Cape Town s'est interposé à pas moins de trois reprises lors de la série, contribuant largement à la victoire 3:1 de l'Afrique du Sud. "Je voulais aider mon équipe. Je ne suis pas un spécialiste des penalties. Je n'ai pas de mots pour décrire ce que je ressens, je suis juste très heureux. Nous avons prouvé qu'avec de la passion, de la détermination et beaucoup de sueur, les Sud-Africains pouvaient réussir de grandes choses. J'espère que cela annonce d'autres bons moments", a estimé February.

La seule participation de l'Afrique du Sud aux Jeux Olympiques date de 2000 mais à Rio, la Nation arc-en-ciel sera doublement représentée, les Banyana Banyana sud-africaines s'étant elles aussi qualifiées pour l'épreuve olympique. "Nous nous sommes beaucoup battus et je suis convaincu que plus vous fournissez d'efforts, plus vous attirez la chance. Nous avons eu de la réussite et je suis désolé pour le Sénégal", a estimé en guise de conclusion le sélectionneur sud-africain Owen Da Gama à l'issue du match pour la troisième place.