Suivez nous sur
Jeux Olympiques de la Jeunesse

Les deux visages de la victoire

(FIFA.com)
Vanuatu defender Raoul Coulon(Right) and forward Michel Coulon(Left)
© FIFA.com

À l'occasion de leur dernier match dans le Tournoi Olympique de Football Garçons, Singapour 2010, les Vanuatuans ont créé la surprise en remportant une sèche victoire 2:0 sur les Zimbabwéens qui leur permet de finir la compétition en beauté. Des frères jumeaux se trouvent à l'origine de ce succès, le seul de Vanuatu dans le tournoi.

Raoul et Michel Coulon, natifs de Port-Vila, jouent en effet ensemble en équipe nationale. Aligné au poste d'arrière central, Raoul a dirigé la défense tout au long du match de ce soir tandis que Michel, associé en attaque à André Kalselik, a véritablement illuminé la partie.

D'entrée de jeu, le Zimbabwe presse haut, ce qui permet à Mgcini Sibanda et Lucky Ndlela de menacer à plusieurs reprises le but vanuatuan. Mais sous l'influence de Raoul, la défense se révèle solide et, après l'orage initial, c'est au tour de Vanuatu de briller par l'intermédiaire de Michel. Pesant constamment dans la surface adverse, le numéro 14 provoque des sueurs froides chez les défenseurs zimbabwéens et son premier coup de canon est dévié de justesse en corner. Alors que les deux équipes poussent pour prendre l'avantage, Kalselik, bien servi par un coup de génie de Michel Coulon, permet à Vanuatu d'ouvrir le score.

Les yeux fermés
Depuis l'aile gauche, le centre de Jelene Waiwai aux abords de la surface trouve Michel qui feinte la frappe et passe à Kalselik pour l'ouverture du score d'un tir à ras de terre. "Au moment de faire la passe, j'étais face au gardien de but", explique Michel à FIFA.com après le match. "L'attention des défenseurs était concentrée sur moi et je n'étais pas en bonne position pour conclure, donc j'ai immédiatement décidé de faire la passe pour permettre à mon coéquipier de finir le travail. Nous jouons ensemble depuis si longtemps que nous nous trouvons les yeux fermés."

Michel Coulon est également à l'origine du deuxième but vanuatuan : sa frappe puissante, détournée par Fungai Benard, revient dans les pieds de Kalselik, dont la reprise immédiate termine au fond des filets. "Aujourd'hui nous avons réalisé un grand match. Je n'ai pas marqué mais j'ai fait ce qu'on attendait de moi pour aider notre équipe à gagner. C'était le plus important pour moi", conclut l'attaquant, particulièrement altruiste tout au long du match.

Louanges mutuelles"Il a livré un match magnifique aujourd'hui", commente son frère Raoul, témoin depuis l'arrière-garde de la façon dont son frère, à l'origine des deux buts de son équipe, est parvenu à déstabiliser la défense du Zimbabwe. "Il a bien fait son travail d'attaquant. Pour moi, il ne lui a manqué que de marquer un but."

Pour expliquer la victoire de son équipe, Michel Coulon n'a pas oublié non plus de rendre hommage à l'imperméabilité de la défense dirigée par son frère. "Raoul et la défense ont gardé leur calme pendant les quatre-vingt minutes. Ils ont réussi à contenir les attaques africaines pour nous permettre d'aller chercher la victoire. Mon frère a réalisé un grand match."

Articles recommandés

Tournoi Olympique de la Jeunesse

Singapur 2010: 5º-6º (H)

23 août 2010