Suivez nous sur
Jeux Olympiques de la Jeunesse

Trinité-et-Tobago et Vanuatu la tête haute

(FIFA.com)
Brothers, Michel Coulon and Raoul Coulon (R) of Vanuata battle with Stanley Dube of Zimbabwe
© Getty Images

Trinité-et-Tobago et Vanuatu, qui n'avaient pas goûté à la victoire depuis le début de la compétition, ont quitté Singapour sur une note positive en dominant respectivement la Papouasie-Nouvelle-Guinée et le Zimbabwe dans les matches pour la cinquième place programmés ce lundi. Un doublé d'Andre Kalselik a permis aux Océaniens de venir à bout des Africains (2:0), tandis que dans l'autre rencontre, les Trinitéennes ont battu les Papouasiennes aux tirs au but.

Le match du jour
Vanuatu 2:0 Zimbabwe
Buts : Andre Kalselik 20’, 60’ pour Vanuatu

N'ayant plus rien à perdre, les deux équipes n'ont pas ménagé leurs efforts dans l'espoir de laisser une impression positive au public de Singapour. Les Zimbabwéens ont été le premiers à se montrer dangereux mais, très vite, les Vanuatuans ont pris l'ascendant grâce à leur excellent jeu collectif. Santino Mermer s'est rapidement distingué en obligeant le portier adverse à intervenir sur une bonne frappe à ras de terre. Les insulaires ont finalement pris l'avantage en milieu de première mi-temps, en profitant d'une bonne combinaison entre Michel Coulon et Andre Kalselik. A la réception d'un centre de Jelene Waiwai à l'entrée de la surface de réparation, le premier nommé a habilement feinté Benard, avant de servir Kalselik. Totalement démarqué, celui-ci ne s'est pas fait prier pour convertir l'offrande.

De retour des vestiaires, les Zimbabwéens ont haussé le ton et auraient même pu égaliser si Lucky Ndlela, bien lancé dans le dos de la défense, n'avait pas tiré directement sur le gardien vanuatuan. Emportés par leur élan, les Africains ont ensuite laissé de plus en plus d'espaces en défense, permettant ainsi à leurs adversaires de doubler la mise à l'heure de jeu. Auteur d'un match plein, Coulon s'est une nouvelle fois montré décisif. Parti seul sur l'aile gauche, l'attaquant a choisi de centrer en force devant le but, obligeant Benard à dégager en catastrophe. Kalselik, idéalement placé, n'avait plus qu'à glisser le ballon au fond des filets, malgré l'intervention désespérée d'un défenseur zimbabwéen.

L'autre match*
Papouasie-Nouvelle-Guinée 0:0 (2:4, t.a.b.) Trinité-et-Tobago *

Au grand dam des spectateurs, le coup d'envoi de la rencontre a dû être retardé de 55 minutes en raison de fortes pluies. Toutefois, chaque médaille a son revers : la fraîcheur qui s'est installée sur le stade Jalan Besar a permis aux deux équipes de se livrer sans retenue. Trinité-et-Tobago a parfaitement débuté la rencontre en se créant plusieurs occasions par l'intermédiaire de Marlique Asson et Jonelle Warrick. Asson a tout d'abord vu son centre-tir repoussé par le poteau, avant que Warrick, bien partie dans le dos de la défense, ne place son lob juste au-dessus de la transversale.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a failli emporter la décision dans le temps réglementaire mais le penalty tiré par Georgina Kaikas a été repoussé par Lebrisca Phillip. Malgré ce sérieux avertissement, les Caribéennes ont continué leur pressing, sans toutefois se procurer d'occasions franches. Les deux équipes ont encore tenté de faire la différence après le repos mais le manque de réalisme offensif de part et d'autre a lourdement pesé sur le score final. C'est finalement Trinité-et-Tobago qui s'est imposé à l'issue de la séance des tirs au but, Rumona Morris et Biangka Gubag ayant échoué pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée, tandis que les quatre Trinitéennes ont toutes converti leurs tentatives.

Le but du jour*
*Le premier but de Kalselik fut l'occasion d'apprécier le sang-froid de l'attaquant vanuatuan, ainsi que l'altruisme de Coulon, auteur d'une magnifique passe décisive.

Le chiffre1. Trinité-et-Tobago et la Papouasie-Nouvelle-Guinée n'ont pas réussi à se départager dans le temps réglementaire et ont donc disputé la première séance de tirs au but de ce tournoi.

Entendu…
"Les deux équipes ont bien joué. C'était un beau match. Les spectateurs ont même eu droit à un petit supplément, puisque la rencontre s'est jouée aux tirs au but. C'est dur de s'incliner de cette façon mais je sais que mes filles ont tout donné. Je suis donc satisfait, malgré la défaite." - *Michael Robinson, sélectionneur de la Papouasie-Nouvelle-Guinée *

Articles recommandés

Tournoi Olympique de la Jeunesse

Singapur 2010: 5º-6º (H)

23 août 2010

Tournoi Olympique de Football Filles

Singapur 2010: 5º-6º (D)

23 août 2010