Suivez nous sur
Nankin 2014 - Garçons

Wilkins et le Vanuatu ont encore leur destin en main

(FIFA.com)
The Vanuatu team pose for a photograph
© Getty Images

Si le Vanuatu est assurément moins réputé pour son équipe de football que pour ses somptueux complexes balnéaires, l’archipel océanien n’en est pas moins la seule nation à compter deux participations aux Jeux Olympiques de la Jeunesse.

Il y a quatre ans, à l'occasion du premier Tournoi Olympique de Football Garçons disputé à Singapour, les Vanuatais ne s’étaient pas contentés d’une cinquième place. Avec seulement quatre buts concédés en trois rencontres, leur défense s’était également distinguée, ne s'inclinant que devant le lauréat bolivien. Emmenés par l’ancien buteur de la sélection nationale Moise Poida, les Océaniens sont arrivés à Nankin avec l'intime conviction qu’ils pouvaient faire mieux qu’à Singapour et atteindre le dernier carré. Toutefois, leur déroute initiale face à la République de Corée a fait ressurgir de pénibles comparaisons, tel ce terrible 9:0 infligé à Haïti par la Bolivie lors de la précédente édition.

Malgré ce lourd revers qui compromet les espoirs de demi-finale du Vanuatu, le capitaine Ronaldo Wilkins reste persuadé que les insulaires peuvent faire mieux qu'il y a quatre ans. "Nous avons perdu. Malgré tout notre travail, il est clair que nous n’avons pas su décrocher un résultat ", confie le milieu de terrain à FIFA.com après la rencontre contre les Coréens. "Désormais, notre objectif est le prochain match contre le Cap-Vert."

Malgré son faux pas contre la République de Corée, favorite pour l’or, le Vanuatu peut encore réaliser son rêve d'atteindre les demi-finales, à condition de battre les Africains lors de son deuxième et dernier match de groupe, le 21 août prochain. "Nous allons entrer sur le terrain pour gagner", annonce Wilkins. "Il nous reste trois jours pour nous préparer. Nous allons travailler dur à l’entraînement pour remporter ce match crucial."

*Un tremplin vers la gloire *Du haut de son mètre 63, Wilkins a été le meilleur élément de son équipe face aux Sud-Coréens, se créant la plus belle occasion sur un tir à ras de terre, après neuf minutes. Malheureusement, la brèche ouverte par Jeong Wooyeong une minute plus tard a sonné le début du festival offensif des Asiatiques. Après coup, Wilkins estime que son équipe était probablement moins bien préparée que son adversaire, aux automatismes parfaitement huilés. "Nous n’avons eu que deux mois pour préparer ces Jeux Olympiques de la Jeunesse", explique le milieu de terrain, qui doit son prénom à l'attaquant brésilien Ronaldo, mais admire l'Argentin Messi.

Pour cet archipel aux 80 îlots réputé pour ses ressources touristiques et agricoles, cette participation au Tournoi Olympique de Football Garçons, Nankin 2014 constitue déjà une fierté en soi. Elle pourrait également servir de tremplin à un destin plus glorieux encore. Nombre de joueurs présents à Singapour il y a quatre ans constituent désormais l’ossature de la sélection nationale U-19. "Plusieurs joueurs passés par cette équipe sont bien connus et représentent aujourd’hui le pays à l’échelon supérieur", ajoute Wilkins, citant les jumeaux Michel et Raoul Coulon, qui avaient pris une part décisive au mémorable succès face au Zimbabwe. "Personnellement, j’espère aussi continuer à progresser et intégrer un jour l’équipe nationale."

Articles recommandés

Tournoi Olympique de la Jeunesse

Nankin 20014 : République de Corée - Vanuatu

18 août 2014