Suivez nous sur
Tournoi Olympique de la Jeunesse

C'est l'heure du futsal !

(FIFA.com)
General view during the FIFA Futsal World Cup final between Russia and Argentina at Coliseo el Pueblo
© Getty Images

Le futsal va faire son entrée aux Jeux Olympiques de la Jeunesse. À l'occasion de la troisième édition de ces Jeux, c'est la première fois de son histoire qu'il fera partie du programme olympique. Il remplacera le football, qui avait été discipline olympique à Singapour 2010 et Nankin 2014.

C'est un pas de géant pour la discipline, dont le tournoi masculin et son homologue féminin seront disputés en octobre lors du grand rendez-vous pour la jeunesse du Comité International Olympique (CIO), à savoir les Jeux Olympiques de la Jeunesse, Buenos Aires 2018. Le changement a eu lieu début 2015 sur une proposition du CIO et avec l'accord de toutes les confédérations.

"L'idée était de mieux adapter le format de la compétition à la structure générale des Jeux", explique Jaime Yarza, Directeur des Événements de la FIFA. Ce format comprend "moins d'athlètes, des installations déjà utilisées dans d'autres sports et un format de type festival, qui permettra aux spectateurs d'entrer et de sortir de la salle comme cela se fait dans d'autres sports, comme le basketball ou le handball".

La participation du futsal, avec 10 équipes dans le tournoi masculin et 10 dans le tournoi féminin, est conforme au développement cher au CIO dans autres sports", explique Yarza en rappelant entre autres l'exemple du basket-ball à 3 contre 3 et du rugby à 7. D'autre part, ce sont les meilleures joueuses de futsal de la planète qui prendront part à ces Jeux Olympiques de la Jeunesse, Buenos Aires 2018 et la discipline pourra être assimilée à d'autres.

"Cela va favoriser le développement du futsal dans le monde", ajoute sans hésiter le Directeur des Événements de la FIFA. Le tournoi masculin se déroulera du 7 au 18 octobre, tandis que le tournoi féminin aura lieu du 7 au 17.

Changement de l'âge des participants
Dans cette édition, les joueurs et joueuses éligibles devront être nés entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2003, c'est-à-dire avoir entre 15 et 18 ans. À Singapour 2010 et Nankin 2014, la tranche d'âge allait de 14 à 15 ans.

"Nous n'avons pas de compétitions de jeunes en futsal. Nous avons donc pensé que le mieux était de garantir un bon spectacle en essayant de faire en sorte que les joueurs et les joueuses soient plus proches de leurs 18 ans que de leurs 14 ans", explique Yarza.

Au total, 100 joueurs et 100 joueuses pourraient fouler les parquets des salles de Tecnópolis et du CeNARD, les deux sites choisis par Buenos Aires pour la discipline.

Développement et football féminin
Les attentes quant aux conséquences pour le futsal de sa présence à un événement aussi important sont très élevées.

"Lorsque le futsal se consolidera dans la compétition, nous assisterons sans aucun doute à un développement croissant de la discipline et à une plus grande attention portée aux catégories de jeunes de la spécialité", poursuit Yarza, qui souligne en particulier les possibilités de développement de la branche féminine.

"Il est essentiel d'avoir un tournoi féminin dans cette discipline pour contribuer à l'essor du sport féminin et pouvoir aller vers des tournois féminins plus importants, comme c'est déjà le cas dans certaines fédérations comme l'UEFA, l'AFC ou la CONMEBOL."

Documents connexes

Articles recommandés

Tournoi Olympique de la Jeunesse

Buenos Aires une nouvelle fois au centre de la scène

26 mars 2018

Tournoi Olympique de la Jeunesse

Le processus de qualification

26 mars 2018