Futsal

Amandinha, six fois meilleure

Amandinha celebrates scoring for Brazil
© Others
  • Amandinha a été élue Meilleure Joueuse pour la sixième année de suite
  • La superstar du futsal s'est dite ravie de dépasser des légendes mondiales
  • On la compare à Falcão et Ronaldinho

Lionel Messi aura été élu Meilleur joueur quatre années de suite. Marta et Ricardinho cinq fois d'affilée chacun. Mais six années de rang, ce n'était encore jamais arrivé dans l'histoire du football, toutes disciplines confondues. C'est maintenant chose faite.

"Waouh !" Voici la réaction qu'a eue Amandinha au micro de FIFA.com quelques instants après avoir été élue Meilleure Joueuse Futsal Planet, devant l'Espagnole Anita et la Portugaise Fifo. "C'est vrai ? Waouh, quel grand honneur."

"Quand vous évoquez ces noms, mon cœur s'accélère parce que ce sont des légendes mondiales du sport. Je suis super contente qu'on me nomme parmi ces grands sportifs. Je ne réalise pas encore", s'exclame la Brésilienne de 25 ans.

"Il y a tellement de joueurs incroyables dans le monde, donc j'ai le sentiment du travail bien fait. L'année 2019 a été énorme pour le futsal féminin, avec des matches à la télé et des salles remplies. Cette récompense individuelle vient compléter une année très réussie d'un point de vue collectif."

C'est sûr que le Brésil et Leoas da Serra ont connu une année formidable. Amandinha a offert à son pays la Copa América et le Grand Prix, et quatre trophées sur cinq possibles à son club, notamment le titre mondial. Alors que son club était mené au score par l'Atlético Madrid en prolongation en finale, elle a marqué par deux fois à la plus grande joie des 8 000 supporters venus l'admirer au gymnase Jones Minosso.

Si les amoureux de ballon rond se sont précipités dans les salles, c'est en grande partie dû à Amandinha. Surtout qu'elle ne s'est pas débinée et a sorti l'intégralité de sa panoplie de la parfaite footballeuse contre les Espagnoles : dribles hypnotiques, passements de jambe hypersoniques, roulettes, coups du sombrero et petits ponts en talonnade…

Outre ses coéquipières, son "modèle" Daniela Civinski, et Mauricio, à la tête de Leoas, l'arrière gauche n'oubliera jamais le rôle fondamental que son premier entraîneur a joué dans sa carrière. Andre Lima a consacré tout son temps et son argent à monter un projet social pour les enfants de Ceara et a fondé une académie de futsal pour eux.

"J'étais la seule fille dans cette académie", raconte Amandinha. "Les garçons étaient tous sympas, ils n'avaient pas d'a priori. Mais lors de notre première compétition, les organisateurs n'ont pas voulu que je joue parce que j'étais une fille. Andre a essayé de leur parler, mais ils ne voulaient rien savoir."

"Andre leur a dit, sans détour : 'On est une équipe et Amandinha fait partie de notre équipe. Si elle ne joue pas, notre équipe ne joue pas.' Ils ont été surpris, ils se sont réunis et ils m'ont autorisé à jouer. On a fini champions. Je dois beaucoup à Andre."

Après avoir été victime d'un accident de voiture il y a quelques années, Andre est aujourd'hui en fauteuil roulant, mais son ancienne disciple ne l'a pas oublié et continue de communiquer avec lui, par l'intermédiaire de sa sœur. S'il a été sa première source d'inspiration, un autre footballeur l'a motivée à lancer sa carrière.

"Quand j'étais petite, tous les dimanches, j'arrêtais de faire ce que je faisais pour regarder Falcão jouer à la télé, pour voir les choses exceptionnelles que lui seul sait faire", explique-t-elle. "Il a été une inspiration pour moi."

"Il a transformé notre sport. Il était incomparable. C'est le meilleur joueur de tous les temps. Il me donnait envie de l'imiter."

"Les gens ne pensaient évidemment pas qu'une fille pouvait en faire une carrière. Ils disaient : 'Ah, elle s'amuse juste avec un ballon, comme plein d'autres, mais elle va finir ses études et suivre une carrière normale'. Mais moi, j'ai toujours été déterminée."

D'écolière à Fortaleza, Amandinha devient joueuse de futsal professionnelle à Barateiro, l'une des grosses écuries brésiliennes. À l'âge de 18 ans, elle représente déjà son pays au Tournoi mondial de futsal féminin.

"Je n'arrivais pas à croire en ma première convocation pour la *Seleção*", dit-elle. "J'ai pleuré de joie quand j'ai côtoyé pour la première fois mes idoles, de grandes joueuses et des personnes formidables. Représenter mon pays, le Brésil, 200 millions de personnes passionnées de football, c'était incroyable. Je ne peux pas décrire ce sentiment."

"Quelque mois plus tard, j'étais à la Coupe du Monde en 2013. Le Brésil a battu l'Espagne en finale. C'était incroyable. La Coupe du Monde en 2014 a été tellement importante pour moi. On perdait contre le Portugal en finale et j'ai marqué le but de la victoire. Et lors de la dernière Coupe du Monde, en 2015, j'ai marqué deux buts en finale et on a battu la Russie 3-0. À chaque fois que j'ai joué pour la *Seleção*, on a réussi à apporter de la joie aux supporters."

Si ces derniers adorent Amandinha, elle a atteint le statut de véritable légende à Lages, une ville folle de futsal de 160 000 habitants située dans l'état de Santa Catarina.

"Je ne sais pas trop comment décrire la façon dont les gens me considèrent ici", rigole-t-elle. "J'ai déjà été élue meilleure joueuse du monde avant d'arriver ici, mais peu de gens savaient qui j'étais."

"Ici, c'est complètement différent. Tout le monde me reconnaît partout où je vais. Ils viennent me parler, ils veulent prendre des photos. J'en suis tellement reconnaissante. Quelque part, j'ai l'impression d'être importante aux yeux des gens et j'ai l'impression que mon travail porte ses fruits."

À quoi aspire aujourd'hui une joueuse de 25 ans qui a tout gagné, en club comme en équipe nationale ou au niveau individuel ?

Elle adorerait voir le futsal féminin atteindre "le niveau supérieur", mais aussi rencontrer en personne Marta avec qui elle a échangé plusieurs messages.

"Et j'adorerais aller à la cérémonie The Best. Je le regarde toujours à la télé. Je me souviens avoir vu Kaká, Lionel Messi, Cristiano Ronaldo gagner le prix. Maintenant, il y a Neymar. J'ai vraiment super hâte qu'il gagne le titre suprême en récompense de son talent incroyable", conclue-t-elle.

Explorer le sujet

Articles recommandés