C'est arrivé un...

24 août 1997 : Cruz Azul éclipse le Galaxy

Cruz Azul's capatain Carlos Hermosillo (L) recieves the CONCACAF four team tournamente in Guatemala City, July 20 1997
© AFP

La finale de la Coupe des Champions de la CONCACAF 1997 avait des allures de David contre Goliath. Los Angeles Galaxy était le premier club américain à atteindre ce stade de la compétition. Dans l'autre camp, les Mexicains de Cruz Azul comptaient bien battre un double record, non seulement en ajoutant un cinquième titre continental à leur palmarès, mais en devenant également la première équipe à remporter l'épreuve deux fois d'affilée.

Depuis la naissance de la compétition en 1962, aucun club n'avait réussi la passe de deux. Côté statistiques, la dernière confrontation entre Cruz Azul et un club américain avait tourné largement à l'avantage du premier. L'année précédente dans la même compétition, la Maquina Celeste avait en effet battu un autre record en s'imposant 11-0 face aux Seattle Sounders.

Au RFK Memorial Stadium de Washington D.C., le Galaxy semble bien parti pour créer la surprise. À la 15ème minute, l'Équatorien Eduardo Hurtado ouvre la marque sur un exploit personnel. Il fait ensuite honneur à son propre surnom, "le tank", en inscrivant son deuxième but personnel au sortir d'un énorme cafouillage.

Avec dans les buts un Jorge Campos petit par la taille mais immense par le talent, en défense centrale une forteresse tenue par Paul Caligiuri et Greg Vanney, plus un Cobi Jones survolté, la formation dirigée par Octavio Zambrano semble plus que jamais à même de créer la sensation.

Jorge Campos goalkeeper of Mexico signals to his defenders during the 1994 World Cup match against Italy
© Getty Images

Campos d'un but à l'autre

Mais en l'espace de six minutes après la demi-heure de jeu, l'optimisme californien prend du plomb dans l'aile. Benjamin Galindo réduit le score pour les Mexicains sur penalty. Une belle pichenette de Francisco Palencia permet à Johan Rodriguez Adam d'égaliser, puis Hector Adomaitis donne l'avantage (3-2) à Cruz Azul.

Forcé de courir après le score, le Galaxy tente un coup de poker : Campos quitte les gants pour évoluer en attaque. Il est remplacé dans les buts par Kevin Hartman, qui va chercher le ballon pour la première fois au fond de ses filets à la 62ème minute, sur une tête lobée de Carlos Hermosillo. Ce dernier récidive six minutes plus tard. Le score est de 5-2.

Le Galaxy lance un baroud d'honneur et sera récompensé de ses efforts. Campos, qui porte maintenant le numéro 9, dribble adroitement le gardien Oscar Perez - sa propre doublure en sélection du Mexique ! - pour donner à la marque son allure définitive : 5-3 pour Cruz Azul.

Le Galaxy peut être fier, mais c'est à Cruz Azul qu'on fait la fête. Hermosillo remporte sa troisième Coupe des Champions de la CONCACAF. Cela tombe à point nommé : c'est aussi le jour de son 33ème anniversaire !

Explorer le sujet

Articles recommandés

USA's Paul Caligiuri on the ball

Coupe du Monde de la FIFA 1990

40 ans d'échecs effacés par "le tir"

10 juin 2020

Salvador Reyes, Antonio Carbajal and Hector Hernandez, from Mexico, pose prior the play off match against Paraguay in 1961

Coupe du Monde de la FIFA 1962™

La bataille d'Asunción

07 oct. 2009