C'est arrivé un...

23 avril 2003 : Un Phénomène dans le Théâtre des Rêves

Ronaldo of Real Madrid vies with Wes Brown of Manchester United
© Getty Images

Ce 23 avril 2003, les supporters de Manchester United affichaient un optimisme à toute épreuve. Certes, leur équipe s'était inclinée 3-1 sur le terrain du Real Madrid, en quart de finale aller de la Ligue des champions de l'UEFA. Certes, Gary Neville et Paul Scholes étaient suspendus pour le match retour. Mais le sursaut d'orgueil de leurs favoris en deuxième mi-temps avait laissé entrevoir la possibilité d'un retournement de situation. En outre, Raul, auteur d'un doublé dans la capitale espagnole, n'était pas du voyage à Old Trafford. Enfin, les Red Devils s'étaient fait depuis longtemps une spécialité de renverser les situations les plus compromises sur la scène européenne.

Les plus anciens se souviennent que les Busby Babes avaient trouvé le chemin des filets à deux reprises dans les 17 dernières minutes d'un match âprement disputé contre le Real à Santiago Bernabeu, en 1968. Manchester United s'était ainsi faufilé en finale de la Coupe d'Europe des clubs champions, qu'il avait remportée quelques semaines plus tard. En 1999, les hommes de Sir Alex Ferguson avaient réussi l'impossible en se débarrassant de la Juventus en demi-finale, avant d'arracher une victoire improbable au Camp Nou, dans une finale restée célèbre face au Bayern Munich.

Qui plus est, tous les voyants étaient au vert pour un club déjà habitué aux retours fracassants. La finale de la Ligue des champions de l'UEFA devait avoir lieu cette année à Old Trafford. Les supporters s'attendaient donc à voir leurs favoris triompher des hommes de Vicente Del Bosque au Théâtre des Rêves. Dans leur esprit, l'histoire était écrite.

Malheureusement pour eux, un homme n'avait manifestement pas lu le script, ce soir-là. En quelques minutes, cet attaquant de génie a réduit en miettes les rêves de gloire mancuniens.

Hat-trick

Les hommes de Sir Alex Ferguson entament le match tambour battant. Ryan Giggs se montre menaçant et Ruud van Nistelrooy oblige rapidement Iker Casillas à une première intervention. Contre toute attente, Fabien Barthez est pourtant le premier à aller chercher le ballon au fond de ses filets, après seulement 12 minutes de jeu...

Zinedine Zidane récupère le ballon sur la gauche et sert Guti, à hauteur du rond central. Avant même que le ballon ne parvienne au milieu de terrain espagnol, Ronaldo s'élance dans le dos de Rio Ferdinand. Guti décoche instantanément une passe dans la course du Brésilien. À l'entrée de la surface de réparation, l'ancien attaquant du FC Barcelone se retrouve dans une situation compliquée : le ballon rebondit et fuit vers l'extérieur. L'angle est loin d'être idéal mais l'attaquant madrilène parvient tout de même à surprendre le gardien français, d'une frappe sans contrôle, premier poteau.

Le but inscrit par Ruud van Nistelrooy à Madrid a, d'un coup, perdu de son importance. Les Anglais égalisent néanmoins juste avant la pause. Au terme d'une combinaison entre Giggs et Ole Gunnar Solskjaer, l'international néerlandais conclut d'un tir à bout portant. Les supporters de Manchester United se reprennent à y croire mais l'espoir ne va durer que sept petites minutes.

Dès le retour des vestiaires, le Real Madrid monopolise le ballon. Roberto Carlos sème la panique dans le camp adverse sur un magnifique une-deux avec Zidane. Le défenseur centre en retrait et trouve Ronaldo, parfaitement placé entre Ferdinand et John O'Shea. Bien entendu, le Brésilien ne se fait pas prier pour convertir cette occasion en or.

À cet instant, les joueurs de Manchester United doivent inscrire quatre buts en une mi-temps pour se qualifier. Les locaux ont effectué un quart du chemin lorsque, deux minutes plus tard, Ivan Helguera détourne une passe de Juan Sebastian Veron dans son propre but.

Brazilian star Ronaldo controlls the ball playing for Real Madrid
© FIFA.com

Standing ovation

Tout un stade encourage ses héros mais l'euphorie ne dure que sept minutes. Ronaldo récupère le ballon en milieu de terrain et se lance à l'assaut du but anglais. Il efface un défenseur d'un dribble chaloupé et décoche une frappe de 30 mètres qui termine sa course directement au fond des filets. Le Real Madrid mène désormais 3-2, 6-3 sur l'ensemble des deux manches. Les expressions sur les visages des joueurs anglais en disent plus qu'un long discours : face à un Ronaldo en état de grâce, il n'y a rien à faire.

Dans les tribunes, les supporters sont abattus. Malgré sa déception, Old Trafford offre à l'attaquant brésilien une véritable standing ovation à sa sortie. Ronaldo quitte le terrain en trottinant à la 67ème minute de jeu, remplacé par Santiago Solari. "C'était une soirée magique, incroyable. Le match avait été superbe et le public m'avait, personnellement, offert beaucoup de reconnaissance. Lorsque j'avais été remplacé en second mi-temps, j'étais sorti sous les applaudissements. C'était un jour merveilleux", raconte l'intéressé au micro de FIFA.com.

Le bel état d'esprit du public de Manchester trouve sa récompense un peu plus tard. Entré en cours de jeu, David Beckham trompe Casillas sur un superbe coup franc. La frappe brossée et puissante du numéro 7 retombe juste sous la transversale, au grand dam du gardien espagnol. Dans la foulée, Beckham inscrit son second but de la soirée et offre à son équipe une victoire de prestige (4-3).

Au-delà du résultat final, la soirée appartient à Ronaldo. L'un des plus grands attaquants de tous les temps a livré ce soir-là l'une des meilleures performances de sa carrière. Le chef d'œuvre est à ce point parfait que les supporters de Manchester eux-mêmes n'ont pu retenir leurs applaudissements.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Brazilian soccer legend Ronaldo during an interview

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Ronaldo : "Le Brésil n'est pas sur le podium mondial"

16 avr. 2012

Ronaldo of Brazil celebrates after scoring opening goal during the Germany v Brazil, 2002 FIFA World Cup Final

Coupe du Monde de la FIFA 2002™

Ronaldo renaît en Asie

23 mars 2007

1998 FIFA World Cup France, Final: France - Brazil 3:0

Coupe du Monde de la FIFA 1998™

La France n'a d'yeux que pour Zidane

23 mars 2007

Coupe des Confédérations de la FIFA 2013

Les déclarations sur les villes hôtes et la vente de billets

08 nov. 2012