The Global Game

Le Bhoutan à grand train

A Bhutan Premier League match between Transport United FC(Red) and BFF Academy (Blue)
© Others
  • Deuxième épisode de notre série "The Global Game"
  • 'FIFA.com s'intéresse au football éloigné de la lumière des projecteurs
  • Direction le Bhoutan !

Les dix pays présentant la plus forte altitude moyenne sont répartis sur cinq continents, mais quel championnat peut se targuer d’être le plus "haut" du monde ? Réponse : la Premier League bhoutanaise. En effet, ce royaume montagneux de 740 000 habitants présente une altitude moyenne de près de 3 280 mètres.

La BPL a succédé à la Super League bhoutanaise, exclusivement réservée aux clubs de la capitale, Thimphou. En huit saisons, elle a déjà désigné sept champions différents. "Au début des années 2000, le championnat du Bhoutan était disputé uniquement à Thimphou", explique Ugyen Wangchhuk, le secrétaire général de la Fédération bhoutanaise de football. "À l’époque, la capitale était la seule région à posséder une véritable culture de club."

Sans surprise, les équipes basées à Thimphou dominent la scène nationale. Jusqu’à présent, seules deux formations de province ont réussi à s’emparer du trophée tant convoité. L’Ugyen Academy de Punakha, l’ancienne capitale, a été la première à briser cette hégémonie. Elle a créé la surprise en 2013 en devançant Yeedzin d’un point en tête du classement.

Le Paro FC, situé dans la ville historique de Paro, a réalisé un exploit similaire. Le nouveau venu a pris tout le monde de court en terminant à la deuxième place dès 2018, l’année de sa création. L’an dernier, le club a encore franchi un palier supplémentaire. Dans un championnat réputé très compétitif, il s’est offert le luxe de terminer avec dix points d’avance sur son dauphin, Transport United. Paro a construit son succès sur une redoutable efficacité offensive : avec 98 réalisations en 18 sorties, il signe une extraordinaire moyenne de 5,4 buts par match.

Emmené par l’attaquant bhoutanais Chencho Gyeltshen, le Paro FC a brillé pendant les barrages de la Coupe de l'AFC 2020, en janvier. Gyeltshen a marqué à deux reprises lors du nul 5-5 (sur l’ensemble des deux manches) contre les Defenders (Sri Lanka). Qualifié grâce à la règle des buts marqués à l’extérieur, le champion du Bhoutan a dû baisser pavillon au tour suivant, face aux géants indiens de Bengaluru.

Le Bouthan vers le haut

"Le football bhoutanais n’en est qu’à ses premiers balbutiements", poursuit Wangchhuk. "Depuis que nous avons rejoint la FIFA en 2000, la BFF a reçu des aides de la FIFA et de l’AFC. Nous avons ainsi pu consacrer des sommes plus importantes au développement du football dans notre pays."

"Dans un premier temps, nous voulions construire une bonne équipe nationale. Mais nous avons compris ensuite que, pour atteindre ce but, nous devions pouvoir nous appuyer sur de solides fondations. Nous avons donc concentré nos efforts sur le football de base et le développement de communautés de supporters autour des clubs." ajoute-il avant de conclure : "Nous souhaitons à terme lancer un championnat professionnel, regroupant des équipes issues des vingt régions que compte notre pays. Si nous y parvenons, nos jeunes footballeurs pourront mettre leur talent en valeur et se construire un avenir en tant que professionnels."

Fans watch a Bhutan Premier League match at the Changlimithang Stadium, Bhutan
© Others

Explorer le sujet

Articles recommandés