FIFA Ballon d'Or

Buffon : "Ronaldo a été incroyablement décisif"

Le poste de gardien de but implique, par nature, un certain degré de solitude. En choisissant cette fonction, le footballeur sait qu'il s'engage à être un antihéros, celui dont les erreurs seront plus remarquées que les exploits, celui qui devra en faire deux fois plus qu'un joueur de champ pour obtenir une récompense individuelle.

Tout cela, Gianluigi Buffon le sait mieux que quiconque. L'Italien de 36 ans a presque tout gagné dans sa carrière, y compris la Coupe du Monde de la FIFA™ en 2006. Il est largement considéré comme l'un des meilleurs gardiens de l'histoire. Pourtant, il n'a jamais été élu meilleur joueur du monde, ni même d'Europe.

En fait, un seul gardien s'est vu décerner le Ballon d'Or de France Football récompensant le meilleur joueur d'Europe. Il s'agit du Soviétique Lev Yashin, en 1963. Buffon est passé tout près. En 2006, il a terminé à la deuxième place du prestigieux classement, derrière son compatriote Fabio Cannavaro. De ce qui précède, on peut conclure que la présence de l'Allemand Manuel Neuer comme finaliste du FIFA Ballon d'Or 2014, aux côtés de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, représente un événement inédit.

"De nos jours, pour gagner ce prix, un gardien doit réaliser quelque chose de réellement exceptionnel", affirme le joueur le plus capé du football italien à FIFA.com, au cours d'un entretien où il révèle ses préférences pour le FIFA Ballon d'Or 2014.

Quand on vous parle du FIFA Ballon d'Or, qu'est-ce que cela évoque pour vous ?
C'est un prix extrêmement important pour nous, les joueurs, car c'est la plus grande reconnaissance, la plus symbolique. C'est la plus grande aspiration qu'on peut avoir dans ce sport, car c'est une reconnaissance mondiale, qui vous donne la fierté de savoir que votre nom restera gravé à jamais dans les annales du football.

*En 2006, vous avez terminé à la deuxième place, derrière Fabio Cannavaro, du Ballon d'Or de *France Football, qui à cette époque couronnait le meilleur joueur d'Europe. Quelle importance cela a-t-il eu pour vous ? **On sait bien que dans le domaine sportif, personne ne se souvient de celui qui a terminé deuxième. J'en ai retiré une certaine fierté, car c'était le fruit de beaucoup de sacrifices et de grandes victoires avec un groupe. Mais en fin de compte, si vous ne gagnez pas, la deuxième place n'a pas beaucoup d'importance. À cette occasion, le Ballon d'Or est allé à celui qui le méritait, à savoir Fabio.

*La seule fois qu'un gardien a remporté le Ballon d'Or récompensant le meilleur joueur d'Europe a été en 1963, avec Lev Yashin. Pourquoi est-il si compliqué pour un gardien de gagner ce prix ? *Non seulement c'est compliqué, mais en plus, ce sont des situations et des moments historiques qui déterminent les vainqueurs de ces prix. Yashin est incontestablement un gardien exceptionnel, grandiose, mais le fait qu'il venait d'un pays sur lequel on savait peu de choses l'a également aidé. À cette époque, il y avait des footballeurs dont on entendait beaucoup parler, mais que l'on avait rarement l'occasion de voir jouer. Je pense que ce mystère a contribué au mythe qui les entourait. Cela dit, il est clair que pour gagner le Ballon d'Or, il faut avoir quelque chose de spécial qui vous place au-dessus du lot. Je pense que de nos jours, pour gagner ce prix, un gardien doit réaliser quelque chose de réellement exceptionnel. Il est souvent arrivé que ce prix ne revienne pas nécessairement aux meilleurs joueurs, mais à celui qui avait remporté le plus de titres et qui était le plus déterminant dans ces victoires. Par conséquent, pour qu'un gardien remporte le Ballon d'Or, il faudrait qu'il soit champion du monde après avoir aidé son équipe à gagner quatre séries de tirs au but au cours du tournoi, en ayant arrêté tous les penalties à chaque fois (rires). Là, on serait bien obligé de lui donner. Sans aller jusque-là, je reste convaincu qu'un gardien doit être proprement exceptionnel pour recevoir le Ballon d'Or.

*Si vous aviez à décerner les prix du FIFA Ballon d'Or 2014, quels critères utiliseriez-vous pour déterminer les vainqueurs ? *Dans le cas du meilleur joueur, pour moi, il est important qu'il ait réalisé une saison particulièrement convaincante. Mais je prendrais également en compte son histoire, son parcours et sa régularité. Si le joueur en question a très tôt été considéré comme un phénomène, je regarderais s'il a répondu à ces attentes. Le Ballon d'Or se gagne au mérite.

*À votre avis, qui va gagner le FIFA Ballon d'Or 2014 ? *Probablement Ronaldo. Même s'il n'avait pas gagné la Ligue des champions, le prix devrait lui revenir car il est le meilleur en ce moment, et cela fait deux ans qu'il parvient à maintenir un niveau de performance absolument époustouflant. Il mérite une reconnaissance pour cela. Cela dit, je pense que quand il est à 100 %, le meilleur de tous est Messi. Il est tout simplement sublime à regarder jouer. Il n'y a pas une si grande différence entre les deux. Par conséquent, dès que l'un baisse un tout petit peu de régime, on parle plus de l'autre. Cette année, Ronaldo a été incroyablement décisif, incroyablement professionnel. Il a une mentalité à part. Il se fixe des objectifs très élevés et les atteint. En fin de compte, il faut récompenser les personnes qui le méritent, c'est-à-dire celles qui sont allées le plus loin grâce au travail et aux sacrifices.

*Fabio Cannavaro est le dernier Italien à avoir gagné le Ballon d'Or, en 2006. Quel joueur italien en activité serait susceptible de lui succéder ? *Je ne suis pas en mesure de dire s'il y a aujourd'hui, quelque part en Italie, un jeune phénomène qui pourrait aspirer à gagner le FIFA Ballon d'Or. Mais ce qui est certain, c'est qu'il n'y a aucun joueur italien susceptible de gagner le FIFA Ballon d'Or 2014, car nous avons été décevants en Coupe du Monde. Avec nos clubs respectifs, nous n'avons pas atteint d'objectif très prestigieux. Dès lors, il n'y a pas grand-chose à espérer.

*En tant que capitaine, est-ce que cela vous pèse qu'aucun de vos compatriotes ne soit candidat ? *Le fait qu'aucun Italien ne soit candidat doit nous faire prendre conscience du tournant historique qu'est en train de vivre notre football. La qualité technique et individuelle de nos joueurs est en baisse. En même temps, il ne faut pas perdre de vue que le football est fait de cycles. En football, l'histoire d'un pays compte beaucoup. L'Italie a toujours été réputée pour savoir conjuguer technique et discipline tactique. Il faut revenir à ces bases. Je suis convaincu que d'ici peu, nous allons recommencer à progresser.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Buffon : "Mon joueur brésilien préféré est..."

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Buffon : "Mon joueur brésilien préféré est..."

28 févr. 2014

Interview de Fabio Cannavaro

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Interview de Fabio Cannavaro

28 janv. 2014

Manuel Neuer of Germany lifts the World Cup trophy

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Neuer : "Je sais que j'ai fait un bon tournoi"

14 juil. 2014