Une photo, une histoire

A un cheveu du sacre

Kalle Svensson and Nils Liedholm have their heads shaved after losing a bet that Sweden would not reach the 1958 FIFA World Cup™ Final
© Getty Images

Chaque lundi, FIFA.com met en lumière une photographie qui illustre l'histoire ou l'actualité du football et vous raconte tout ce que le cliché ne dit pas…

Nils Liedholm, qui tenait beaucoup à sa soyeuse chevelure brune, n'a pas hésité à la mettre en jeu à l'occasion d'un pari qu'il était sûr de gagner. Un jour, un reporter demande au milieu de terrain de l'AC Milan si la Suède sera capable d'atteindre la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1958™ sur son terrain. L'intéressé lui rit au nez, avant de répondre : "Si nous y arrivons, alors je me rase la tête !". Non loin de Liedholm, le gardien Kalle Svensson se marre et ajoute : "Moi aussi !"

À l'époque, Liedholm et Svensson ont 35 et 32 ans respectivement. Autre star de l'équipe, Gunnar Gren, alors âgé de 37 ans, composait avec Liedholm et Gunnar Nordahl le légendaire trio rossonero Gre-No-Li dans les années 1940. Tout le monde s'accorde à dire que les belles années des Suédois sont derrière eux. De plus, les prétendants au titre ne manquent pas. Outre les grands favoris, à savoir l'Allemagne de l'Ouest, l'Argentine et le Brésil, l'Angleterre, la France et l'Union soviétique pointent également le bout du nez.

Portés par un stade Rasunda en ébullition, les Suédois battent le Mexique 3:0 et la Hongrie 2:1, avant de concéder un nul vierge face au Pays de Galles qui ne les empêche pas de se qualifier avec la pole position du Groupe 3. Toujours à Solna, les buts de Kurt Hamrin et d'Agne Simonsson permettent à l'équipe de George Raynor de l'emporter 2:0 face à l'Union soviétique.

Les Scandinaves ne sont plus qu'à une marche de la finale, Liedholm et Svensson à deux doigts de perdre leurs bouclettes. Ironie du sort, les deux hommes vont jouer un majeur dans la perte de leur pari. Svensson va enchaîner les arrêts de grande classe dans ses cages face aux attaquants ouest-allemands Helmut Rahn, Hans Schafer, Uwe Seeler et Fritz Walter. Quant à Liedholm, il mettra toute sa créativité au service de son équipe pour l'accompagner vers une surprenante victoire 3:1 à Göteborg.

Liedholm et Svensson sont aux anges, mais leur enthousiasme baisse d'un ton lorsqu'on leur rappelle leur pari d'avant-compétition ! Mais les deux hommes tiendront parole, comme le montre le cliché ci-dessus.

Après avoir perdu leurs cheveux, ils perdront 5:2 face à une équipe brésilienne au jeu enivrant. Sous les yeux du Roi Gustave VI Adolphe, Liedholm avait pourtant ouvert le score pour les locaux en début de match. Malgré ce revers, Raynor et son équipe seront fêtés comme des héros par leur pays.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA, Suède 1958™

Coupe du Monde de la FIFA™

Coupe du Monde de la FIFA, Suède 1958™

18 déc. 2012

1958 World Cup Final, Stockholm, Sweden, 29th June, 1958, Sweden 2 v Brazil 5, Brazil's Pele surrounded by delighted Brazilian fans after the final in which he scored twice (Photo by Popperfoto/Getty Images)

Coupe du Monde de la FIFA 1958™

Le Brésil est champion du monde, enfin !

22 mars 2007

Djalma Santos and the Brazilian national team at the FIFA World Cup 1958

Coupe du Monde de la FIFA 1958™

La naissance d’un titan

20 mai 2010

The Sweden team group before the kick-off against Germany in the 1934 FWC

Coupe du Monde de la FIFA™

Suède et Estonie inaugurent une longue série

20 févr. 2017