#WeLiveFootball

Comment ce jeune Allemand s'est ouvert les portes d'Andorre

Pau Babot (Andorra)
  • Il envoie les images de son but de rêve à la Fédération d’Andorre
  • Ce jeune habitant de Francfort intègre la sélection U-17
  • Il joue un match de qualification pour l’Euro U-19 contre l’Allemagne

Pau Babot est un adolescent comme il y en a des milliers à Francfort : 16 ans, poli et les pieds sur terre. C’est ainsi que tous ses amis le décrivent. Mais pendant les deux semaines des vacances d’automne dans la Hesse, ce jeune homme ordinaire a vécu une aventure extraordinaire : il s’est mesuré à l’équipe d’Allemagne dans les qualifications pour l’UEFA EURO U-19.

En temps normal, Babot est co-capitaine du Karbener SV, un club de la banlieue de Francfort qui évolue dans le championnat régional. Cette compétition correspond au deuxième échelon national dans cette tranche d’âge, juste en-dessous de la Bundesliga U-17. Babot et ses coéquipiers affrontent régulièrement les équipes de jeunes de l’Eintracht Francfort, de Darmstadt 98, des Kickers Offenbach ou encore du FSV Francfort.

Notre héros est né en Allemagne, mais sa mère est originaire d’Andorre. Pour cette raison, il se rend régulièrement dans la principauté, où il possède de la famille. Au fil du temps, l’idée lui est venue de représenter le pays de ses ancêtres maternels. Certains adolescents auraient peut-être repoussé cette hypothèse, la jugeant peu réaliste. Mais la présence au sein du club de Karben de Daniel Vidrascu, un international U-17 moldave, a conforté Babot.

"Pau est un joueur très collectif. Il a su rester simple, ce qui ne l’empêche pas de s’appuyer sur une technique et un jeu de tête solides", explique Thorsten Don, l’entraîneur des U-17 de Karben.

Sa tante a pris contact avec la Fédération d’Andorre par l’intermédiaire d’une amie et voilà comment le jeune habitant de Francfort s’est retrouvé à poser une candidature spontanée. Pour donner encore un peu plus de poids à son dossier, Babot s’est fendu quelques semaines plus tôt d'un but d’anthologie à l’occasion d’un match contre les Kickers Offenbach.

"La fédération m’a invité à participer à un stage avec les U-17 et j’ai pris contact directement avec le sélectionneur sur WhatsApp. Le lunda, j’ai travaillé avec les U-17 et, tout de suite après, on m’a annoncé que je devais rejoindre la sélection U-19 en Écosse pour disputer un match de qualification pour l’Euro", raconte l’intéressé dans un entretien accordé à **FIFA.com**.

Confronté à un manque d’effectif, le sélectionneur U-19 a en effet dû se résoudre à convoquer quelques U-17 pour compléter son groupe. De toute évidence, la performance de Babot à l’entraînement n’est pas passée inaperçue. Le hasard a voulu qu’Andorre entame son parcours contre l’Allemagne, avant de défier l’Écosse et le Bélarus.

"C’était quelque chose de très fort. Je ne m’attendais pas à vivre de telles émotions", poursuit Babot, entré en jeu quelques minutes avant le terme d’une défaite 3-0. "Physiquement, le niveau est beaucoup plus élevé chez les U-19. Le jeu va nettement plus vite."

Bien entendu, les différences entre ses adversaires habituels dans le championnat de la Hesse et les joueurs de l’équipe d’Allemagne sont nombreuses. "Je me suis un peu renseigné sur les internationaux allemands et j’ai vu que beaucoup avaient déjà fait leurs débuts en première ou en deuxième division. Nos situations n’ont rien à voir. C’est la raison pour laquelle nous étions plutôt satisfaits du résultat", conclut le jeune homme, avant d’ajouter : "J’étais très nerveux en pénétrant sur le terrain car je ne voulais pas faire d’erreur. Au final, j’ai même gagné un ballon de la tête". Un sourire espiègle se dessine sur son visage, à l’évocation de ce souvenir.

Resté sur le banc contre l’Écosse (0-2), il a disputé un quart d’heure du match face au Bélarus (0-2). "Ça m’a paru durer une demi-heure !"

"Nous avons invité Pau à l’entraînement et nous nous sommes vite aperçus qu’il s’intégrait très bien dans notre plan de jeu", confie David Rodrigo, l’entraîneur des U-19 d’Andorre. "Nous espérons pouvoir compter sur lui pendant encore de nombreuses années."

À en juger par les commentaires élogieux qui ont accompagné ses premiers entraînements avec Andorre, le jeune homme a toutes les chances d’être rappelé au sein de la sélection U-17 qui affrontera la République d’Irlande, Israël et le Monténégro lors des qualifications pour l’UEFA EURO U-17.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Selección femenina de Andorra

Football féminin

L'éveil d'Andorre

04 avr. 2017

Andorra's players celebrate winning

Classement FIFA

L'année de rêve d'Andorre

13 juil. 2017

The Best FIFA Men's Player Award finalist Virgil Van Dijk of Liverpool and Netherlands poses for a portrait

The Best FIFA Football Awards

Van Dijk : "Le parcours parfait n’existe pas"

18 oct. 2019