Joyeux Anniversaire !

Drogba, les mémoires d'un Eléphant

Didier Drogba of Ivory Coast gestures
© Getty Images

À l'occasion de l'anniversaire de Didier Drogba le 11 mars, FIFA.com rend hommage à l'attaquant ivoirien en revenant sur cinq de ses plus grands moments sous le maillot des Eléphants.

Le capitaine emblématique de la Côte d’Ivoire, Didier Drogba, a pris sa retraite internationale le 8 août 2014 après 12 ans et plus d’une centaine de sélections. L’attaquant alors âgé de 36 ans souhaitait passer le flambeau à la nouvelle génération ivoirienne.

"C’est le bon moment pour arrêter, laisser la place aux jeunes et construire une équipe pour les années à venir", avait fait savoir Drogba. "C’est une décision difficile, car je sais de quoi je suis encore capable. Mais à partir du moment où je sens qu’on n’a plus confiance en moi comme avant, je pense que c’est une sage décision. Je suis à la disposition du pays, mais pas pour jouer. A un moment donné, il faut savoir s’arrêter."

Six ans plus tard, force est de constater que l’ancien buteur de l'Olympique de Marseille a laissé un immense vide. La sélection ivoirienne n'est pas parvenue à se qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018. Elle peine à renouer avec son glorieux passé. Retour en cinq temps sur ces années de succès symbolisées par un homme : Didier Drogba.

8 octobre 2005 - Pour l’histoire, pour la paix

En ce jour d’octobre, à Omdourman, le Soudan fut le théâtre de deux événements majeurs pour la Côte d’Ivoire. Sa victoire 3-1 sur le pays hôte lui a d’abord permis de se qualifier pour sa toute première Coupe du Monde, avant que Didier Drogba ne lance un vibrant appel pour un mettre un terme à la guerre civile qui faisait alors rage sur le territoire ivoirien. Alors que les Éléphants n’avaient plus leur destin entre les mains après leur défaite 3-2 à Abidjan contre le Cameroun, les Lions Indomptables ne comptaient plus que deux points d’avance avant le coup d’envoi, suite à l’égalisation de dernière minute de l’Égypte. Auteur d’un doublé en deuxième période au Soudan, Aruna Dindane a offert la victoire à son équipe et un billet pour Allemagne 2006. Dans la ferveur du vestiaire, face aux caméras de télévision, Drogba s’est alors mis à genou pour appeler à la paix en Côte d’Ivoire. "C’est quelque chose que j’ai fait spontanément", expliquait-il deux ans plus tard. "Tous les joueurs étaient très touchés par ce qui se passait dans le pays et nous avons pu profiter de la vague d’émotion suscitée par notre qualification pour la Coupe du Monde."

7 février 2006 - Aux portes de l’exploit en Égypte

Qualifiés à une seule reprise en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF depuis leur dernier sacre continental, 14 ans auparavant, les Éléphants, écartés de la compétition en 2004, souffraient alors de la comparaison avec leurs rivaux d’Afrique de l’Ouest, Cameroun et Nigeria. Conduite par Drogba, la Côte d’Ivoire n’était pourtant pas loin de réaliser le tournoi parfait en 2006. Elle est notamment sortie victorieuse d’une séance de tirs au but interminable face au Cameroun en quart de finale. L’attaquant des Blues a permis à son équipe de s’imposer 12-11 en marquant le premier et le dernier penalty, là où a échoué son grand rival africain Samuel Eto’o. Drogba s’est encore distingué en demi-finale, contre le Nigeria. Buteur peu après la demi-heure de jeu, il a envoyé la nouvelle "génération dorée" ivoirienne en finale de la compétition. Malheureusement, le conte de fées s’est arrêté là pour les Eléphants, battus aux tirs au but par le pays organisateur, l’Égypte, qui a décroché ce jour-là le premier de ses trois titres consécutifs.

10 juin 2006 - Les grands débuts de la Côte d'Ivoire

Qualifiée pour la première fois de son histoire pour la phase finale de la Coupe du Monde, la Côte d’Ivoire n’a pas été épargnée par le tirage au sort, avec deux poids lourds, Argentine et Pays-Bas, en plus de la Serbie-et-Monténégro. La sélection d’Henri Michel a effectué ses grands débuts devant près de 50 000 personnes, à Hambourg, face à l’Argentine. Menés de deux buts à la mi-temps, les Ivoiriens avaient sans doute rêvé d’un baptême plus glorieux, mais Drogba a redonné l’espoir aux siens à huit minutes du coup de sifflet final. Servi par Bakari Koné, l’attaquant a ramené les Éléphants à 2-1. Le premier de ses deux buts en Coupe du Monde, quatre ans avant de marquer contre le Brésil, et surtout, le premier but ivoirien dans l'histoire du tournoi.

1er mars 2007 - Meilleur joueur africain

La carrière internationale de Drogba a souvent été cruelle - double finaliste malheureux de la Coupe d’Afrique des Nations, élimination de dernière minute face à la Grèce à Brésil 2014 - mais son influence sur l’équipe a toujours fait l’unanimité. Passé tout près de la récompense trois années de suite, terminant à chaque fois derrière Samuel Eto’o, l’attaquant ivoirien a finalement été récompensé individuellement avec le titre de Joueur Africain de l’Année en 2006. L’ancien joueur du Mans a de nouveau reçu cette distinction en 2009. Il est le seul avec son rival camerounais Eto’o à avoir terminé à huit reprises dans le top 3.

Didier Drogba poses with the African Footballer of the Year award for 2006
© AFP

14 juin 2014 - Un dernier succès en Coupe du Monde

Drogba n’était pas assuré d’avoir son chant du cygne lors de Brésil 2014, mais ses bonnes performances sous le maillot de Galatasaray ont convaincu le sélectionneur Sabri Lamouchi de l’appeler dans le groupe. Le capitaine ivoirien a néanmoins débuté la première rencontre sur le banc. Alors que son équipe était menée 1-0 face au Japon, à une demi-heure de la fin, son entrée en jeu a fait basculer le match. En difficulté face à la présence imposante de l’attaquant ivoirien, la défense japonaise a plié à deux reprises. Wilfried Bony et Gervinho ont permis aux Éléphants de s’imposer 2-1, grâce à l’apport décisif de Drogba.

Explorer le sujet

Articles recommandés