Le football contre le Covid-19

En Afrique du Nord, le football uni contre le coronavirus

A Japanese fan holds up a "We Love Football" banner
© Getty Images
  • Le Zamalek et Al Ahly s’unissent pour combattre le COVID-19 en Égypte
  • Les footballeurs répondent à l’initiative de Rafik Saifi en Algérie
  • Au Maroc et en Tunisie, les fédérations participent au combat contre le virus

La pandémie de coronavirus qui secoue actuellement toute la planète a placé un ennemi invisible au cœur de toutes nos préoccupations. Les gouvernements de toute la planète ont pris des mesures draconiennes : couvre-feux, confinements, fermetures des écoles et des entreprises... En cette période difficile, la vie des familles les plus modestes est devenue très incertaine, surtout dans les pays déjà touchés par la crise, comme l’Égypte. Là-bas, les footballeurs ont décidé de ne faire qu'une équipe pour affronter cela, et des ennemis d’hier sont devenus les amis d’aujourd’hui.

En effet, la ville du Caire est traditionnellement divisée en deux camps que tout oppose. Désormais, les deux factions sont réunies autour d'un même objectif. Les deux plus grands clubs du pays, le Zamalek et Al Ahly, ont décidé de laisser leur antagonisme de côté pour se concentrer sur l’action. Le défenseur d’Al Ahly Saad Sameer a lancé l’initiative #good_challenge. Il a ainsi annoncé vouloir parrainer 20 familles jusqu’à la fin de la crise, avant d’inviter ses collègues des deux clubs de suivre son exemple.

Son défi a fait boule de neige, entraînant dans son sillage d’autres stars : Tarek Hamed, Ahmed Fathy, Mohamed El-Shenawy, Mahmoud Kahraba, Amr El Solia, Wael Gomaa, Sherif Ekramy, Shikabala, Mido, Ahmed Hegazi, Trezeguet et Ahmed Hassan (Kouka) n’ont pas tardé à lui emboiter le pas, et de nouveaux noms s’ajoutent chaque jour à cette liste. Des centaines, bientôt peut-être des milliers de foyers vont bénéficier de cette aide inattendue, qui présente le peuple égyptien sous son meilleur jour dans l’épreuve.

Saifi lance le mouvement

En Algérie, l’ancien international Rafik Saifi, vétéran de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™, a lancé une campagne pour inciter les internationaux d’hier et d’aujourd’hui à participer au financement des hôpitaux. À l’image de Yacine Brahimi, Carl Medjani, Ramy Bensebaini et de la quasi-totalité de l’équipe sacrée championne d’Afrique l’année dernière, ils sont nombreux à avoir répondu à son appel.

En marge de ce mouvement, d’autres joueurs comme Abdelmoumene Djabou, Salim Boukhenchouche, Andria et un certain nombre de footballeurs basés en Algérie ont décidé de parrainer des familles durement touchées par la crise.

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheiredine Zetchi a annoncé que son organisation allait mettre ses ressources humaines et financières à disposition des autorités pour lutter contre le COVID-19. Il a également fait savoir que l’instance dirigeante du football national comptait jouer un rôle actif aux côtés du peuple algérien dans cette crise. Le centre technique de la fédération, à Sidi Moussa, sera lui aussi mis à disposition du gouvernement, une fois les travaux achevés. Ces équipements serviront de centre de quarantaine en cas de besoin, à l’exception de l’Hôtel Les Fennecs, qui ne sera terminé que l’année prochaine.

La Tunisie aussi

Le football tunisien se range aussi en ordre de bataille en ces temps troublés. Plusieurs internationaux comme Anice Badri, Fakhereedine Ben Youssef, Youssef Msakni, Taha Khenissi, Wahbi Khazri, Saif-Eddine Khaoui, Wajdi Kechrida, Bassem Srarfi, Ferjani Sasi, Ellyes Skhiri et d'autres Aigles de Carthage ayant participé à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ ont fait des dons au fonds de solidarité anti-coronavirus.

De son côté, la Fédération tunisienne de football (FTF) a mis le centre de l’équipe nationale à la disposition du Ministère de la Santé, qui l'utilisera en cas d’urgence. La FTF a, en outre, débloqué 100 000 dinars pour acheter des médicaments pour les centres de Borj Cedria et Ain Drajam, également mis à la disposition du Ministère. De plus, elle couvrira les frais des équipes médicales et paramédicales chargées de superviser ces sites. La FTF a, par ailleurs, fait savoir que ses équipes se tenaient prêtes à aider le gouvernement pour répondre à la crise.

La FTF a obtenu un accès Internet pour tous les centres de quarantaine. Tous les Tunisiens rapatriés de l’étranger se sont aussi vu remettre une carte SIM mobile. Parallèlement, elle a délivré des aliments de base, du matériel d’entretien et des liquides sanitaires à plus de 700 familles tunisiennes. Cinq bus ont été mis à disposition du Ministère des Transports.

En coopération avec les championnats professionnels et régionaux et les instances féminines, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a annoncé un don de 10 millions de dirham au fonds anti-coronavirus.

Certaines équipes professionnelles vont également participer à cette vague de dons. Enfin, un certain nombre d’anciens joueurs ou de footballeurs en activité participent à des campagnes de sensibilisation sur la gravité du virus et la nécessité de respecter les instructions pour limiter la contagion.

Explorer le sujet

Articles recommandés