FIFA Ballon d'Or

Exemplaires et récompensés

FIFA Fair Play Award
© FIFA.com

Récompense unique en son genre, le Prix du Fair-Play de la FIFA existe depuis 1987. Quatorze ans plus tard, l'instance internationale innovait à nouveau en lançant le Prix du Président de la FIFA. FIFA.comrevient sur les lauréats qui ont marqué l'histoire de ces deux prestigieuses distinctions.  

Introduit quatre ans avant toute autre récompense individuelle, le Prix du Fair-play de la FIFA vise à encourager l'esprit sportif sur tous les terrains. Dundee United fut le premier à être distingué, pour son attitude exemplaire à l'issue de sa défaite, 2:1 sur l'ensemble des deux manches, face à l'IFK Göteborg, en finale de la Coupe UEFA.  

L'édition suivante a été décernée conjointement à Frank Ordenewitz et aux spectateurs du Tournoi Olympique de Football, Séoul 1988, pour l'accueil chaleureux réservé à toutes les équipes participantes. L'ancien attaquant allemand doit quant à lui sa présence au palmarès à un geste d'une rare honnêteté. Lors d'un match entre le Werder Brême et le FC Cologne, Ordenewitz a avoué à l'arbitre avoir touché le ballon de la main dans la surface. Sa décision courageuse a cependant coûté le match au club des bords de la Weser, battu 0:2.

Depuis cette époque, le Prix du Fair-play de la FIFA a été indistinctement attribué à des supporters, des fédérations ou des joueurs. Certains lauréats ont eu le mérite de mettre de côté leurs divergences politiques, comme les responsables de la Fédération américaine de football et de la Fédération iranienne de football. Ces associations ont été choisies grâce à l'excellent état d'esprit qui a entouré le match entre les deux sélections pendant la Coupe du Monde de la FIFA, France 1998. Dix ans plus tard, les efforts de réconciliation entre la Turquie et l'Arménie ont aussi été récompensés. Une fois de plus, le football a joué le rôle d'intermédiaire, alors que les deux pays n'entretenaient officiellement pas de relations diplomatiques.

L'an dernier, le Prix du Fair-play de la FIFA est revenu à titre posthume à l'Anglais Sir Bobby Robson, décédé en juillet 2009. L'ancien sélectionneur national restera à jamais dans l'histoire pour son formidable parcours en tant que joueur et entraîneur.

Attribué depuis 2001, le Prix du Président de la FIFA récompense des institutions ou des individus qui ont travaillé sans relâche au service du football. Cette distinction peut être accordée suite à un événement exceptionnel, après des années de travail ou dans le cadre de nouvelles initiatives. La reine Rania de Jordanie est la dernière lauréate en date, en remerciement de sa formidable implication dans le projet 1GOAL: Education for all.

La première édition a été décernée par le Président Joseph S. Blatter à Marvin Lee. L'ancien capitaine de la sélection U-20 de Trinité-et-Tobago est aujourd'hui paralysé, après un choc survenu pendant un match. L'année suivante, c'est l'actrice britannique Parminder Nagra qui a été distinguée pour l'interprétation du rôle de Jess dans le film Joue la comme Beckham. Pour mémoire, Jess était une jeune fille d'origine sikhe qui souhaitait jouer au football, malgré l'opposition de sa famille.  

En 2003, le prix a été attribué à l'ensemble de la famille du football irakien. Malgré les graves problèmes rencontrés au quotidien en raison de la guerre, joueurs, éducateurs et dirigeants n'hésitent pas à donner de leur temps pour le développement du beau jeu. L'ancien footballeur Hussain Saeed est venu recevoir le trophée au nom de toute la communauté.

Haïti a été récompensé l'année suivante dans le cadre de son initiative *Le football pour la paix, *couronnée par une rencontre amicale entre la sélection nationale et l'équipe du Brésil. Ce fut ensuite au tour de l'arbitre suédois Anders Frisk. En 2006, le prix est revenu à l'ancien joueur et président du FC Internazionale Milano Giacinto Facchetti, décédé au mois de septembre.  

En 2007, Pelé a été distingué, cinquante ans après son premier match international, pour son extraordinaire contribution et sa détermination à lutter contre l'injustice sociale, la pauvreté et la discrimination. L'année suivante, le football féminin était à l'honneur pour marquer les progrès importants réalisés ces dernières années par une discipline toujours plus populaire.  

Quels que soient les lauréats de ces deux prix prestigieux en 2010, on peut être certain que leur contribution à la cause du football, leur engagement sur le terrain du fair-play et leur passion pour le sport le plus populaire de la planète seront dignes de tous les éloges.

Explorer le sujet

Articles recommandés