Live

Firmino : "La Seleçao n'est pas si loin des meilleurs"

Roberto Firmino of Brazil in action
© Getty Images

La Coupe du Monde de la FIFA 2014™ a profondément marqué le Brésil. Le parcours décevant du pays hôte est aussi à l'origine d'un profond remaniement, dont Roberto Firmino a tiré les bénéfices.  

Arrivé de Tombense à Hoffenheim en 2011, le milieu offensif de 23 ans totalise six buts et sept passes décisives depuis le début de l'exercice en cours en Bundesliga.
Son habileté dans la dernière passe a séduit le nouveau sélectionneur brésilien, Dunga. Firmino a fêté sa première cape en novembre dernier,contre la Turquie. Quelques jours plus tard, il a expédié une superbe frappe en lucarne des vingt mètres pour offrir la victoire (2:1) à la *Seleçao *face à l'Autriche. Récemment, il s'est distingué en offrant une passe décisive lors du match contre la France, avant de signer le but de la victoire contre le Chili (1:0).

Au micro de FIFA.com, il évoque les sentiments que lui inspire sa promotion en équipe nationale, sa fonction sur le terrain et le rôle qu'a joué son transfert en Allemagne dans le cours de sa carrière.  

*La date du 12 novembre 2014 votre première sélection, a-t-elle une signification particulière à vos yeux ?
*
Ce jour-là, j'ai réalisé mon rêve. Tous les jeunes Brésiliens qui jouent au ballon rêvent de porter un jour le maillot de la Seleçao. Cette équipe représente le pays tout entier. Le Brésil a gagné plus de Coupes du Monde que n'importe quel autre pays et quelques-uns des plus grands joueurs de tous les temps ont défendu ses couleurs : Pelé, Zico, Ronaldinho, Ronaldo… Ces joueurs sont des légendes ; ils sont connus dans le monde entier, comme la Seleçao. Porter ce maillot, c'est quelque chose d'extraordinaire. Dans un premier temps, j'ai eu du mal à prendre la mesure de ce qui m'arrivait, mais je pense avoir depuis justifié la confiance du sélectionneur.  

*Vous avez inscrit votre premier but en sélection lors de votre deuxième sortie, sur une frappe somptueuse. Qu'avez-vous ressenti à cet instant ? 
*
Je ne trouve pas les mots pour en parler. C'était phénoménal. Dès que le ballon est parti, j'ai senti que la frappe était bonne. Ensuite, il a filé directement en lucarne. C'était magique.

*Pensez-vous être encore convoqué en équipe nationale à l'avenir ?
*
Pour ça, je dois continuer à faire mes preuves chaque semaine à Hoffenheim. Si j'y parviens, je pense que je peux nourrir des ambitions. Mais tout doit partir de mes performances en club. Pour le moment, je veux être appelé le plus souvent possible pour pouvoir démontrer mon utilité sur le terrain.

*La Coupe du Monde 2014 est encore dans toutes les têtes. Vous arrive-t-il encore d'en parler lors des rassemblements de la sélection ?
*
Depuis que je suis là, je n'en ai pas entendu parler. Notre élimination face à l'Allemagne reste évidemment un énorme traumatisme. J'ai regardé le match depuis notre camp d'entraînement à Westerburg. J'étais dans la salle commune et je ne pouvais pas en croire mes yeux. Je pense que tous les Brésiliens auraient voulu que cette Coupe du Monde se termine autrement.  

*La *Seleção a subi un profond remaniement suite à la Coupe du Monde. Qu'est-ce qui doit changer pour que le Brésil puisse à nouveau prétendre au titre mondial ? **
Comme partout, l'entraîneur joue un rôle très important. C'est lui qui définit le style de jeu et la philosophie de son équipe. Je ne crois pas que la *Seleçao *soit si éloignée des premières places mondiales et je pense que nous aurons l'occasion de le prouver très prochainement.  

*Quelle relation entretenez-vous avec Dunga ?
*
Il est le premier à m'avoir convoqué en équipe nationale. C'est donc quelqu'un qui a beaucoup compté dans ma carrière. Le sélectionneur et les autres joueurs m'ont vraiment facilité la tâche à mon arrivée. C'était une expérience magnifique. Pour l'instant, j'ai joué quatre matches. Je suis un jeune joueur, qui doit encore trouver sa place. J'espère qu'on m'en donnera l'occasion. Neymar a un rôle à tenir en sélection, tout comme Oscar ou David Luiz. Ces joueurs-là ont derrière eux une carrière beaucoup plus riche que la mienne.

Vous réalisez une bonne saison avec Hoffenheim. Quels ont été vos points forts en 2014 ?
Les personnalités au sein du groupe s'accordent bien. Il règne une ambiance sympathique dans les vestiaires. C'est déjà un point très important. À son arrivée en avril 2013, Markus Gisdol a immédiatement mis en place une philosophie claire. Nous voulons progresser au fil des matches. Cette continuité et le sérieux de notre travail sont des éléments essentiels de la réussite que nous connaissons actuellement.  

*Vous êtes arrivé en Allemagne en 2011. Avez-vous le sentiment d'avoir progressé au contact du football allemand ?  
*
Je le crois. En débarquant à Hoffenheim, je savais déjà jouer au football mais j'ai le sentiment de m'être amélioré physiquement, techniquement et tactiquement. La Bundesliga est l'un des meilleurs championnats au monde. Pour m'imposer ici, j'ai dû franchir un palier. J'ai atteint un niveau intéressant, mais je sais qu'il me reste une marge de progression. Désormais, ma propre exigence est devenue ma plus grande source de motivation.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Amical : Brésil - Chili

Amical

Amical : Brésil - Chili

29 mars 2015

Brésil 2014, une Coupe du Monde inoubliable

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Brésil 2014, une Coupe du Monde inoubliable

18 févr. 2015

Brésil 2014 : tous les buts !

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Brésil 2014 : tous les buts !

10 nov. 2014

Brésil 2014 : explosion d'émotions

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Brésil 2014 : explosion d'émotions

06 nov. 2014

Entretien avec Ronaldo

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Entretien avec Ronaldo

06 juin 2014

Ronaldo évoque les meilleurs moments de sa carrière

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Ronaldo évoque les meilleurs moments de sa carrièr...

27 août 2013

J-10 : Le Docteur Socrates pique l'Italie

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

J-10 : Le Docteur Socrates pique l'Italie

01 juin 2014

J-14 : Zico joue du ciseau

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

J-14 : Zico joue du ciseau

29 mai 2014

J-2 : le magique coup du sombrero de Pelé

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

J-2 : le magique coup du sombrero de Pelé

10 juin 2014