Hors Jeu

Du foot tout le temps… ou presque

© Getty Images

Le football, c’est le mouvement perpétuel. Le ballon ne s’arrête jamais de tourner, par tous les temps et dans toutes les conditions. Ou presque… Si cela ne tenait qu’aux joueurs ou aux spectateurs, il y aurait du football tous les jours sans aucune restriction. Les premiers car ils ne sont jamais plus heureux que lorsqu’ils ont un ballon dans les pieds, les seconds car ils vivent leurs plus belles joies en vibrant aux exploits des premiers. Pourtant, il arrive que des rencontres ne puissent pas être tenues, le plus souvent du fait des caprices de la météo, et parfois pour des raisons bien plus surprenantes, que vous présente FIFA.com

Remontons dans le temps pour un match décisif dans l’attribution du titre de champion d’Allemagne 1894. La finale du championnat oppose Hanau 93 au Viktoria Berlin. Mais les joueurs de Hanau n’ont pas assez d’argent pour se rendre dans la capitale. Du coup, le titre est décerné au Viktoria par forfait. Un siècle plus tard, les deux équipes, végétant aujourd’hui dans les divisions inférieures, décident de rouvrir ce chapitre de l’histoire et de jouer ce match… avec 113 ans de retard !

C’est donc sur le terrain et non plus sur tapis vert que se décide en 2007 l’identité du champion d’Allemagne 1894. Pour la petite histoire, les deux équipes se sont affrontées en match aller retour avec des ballons en cuir de l'époque. Et c'est le Viktoria qui s'est imposé (3-0, 1-1).

Papiers s’il vous plaît

Autre siècle, autre souci administratif. Cette même année 2007, la FIFA annule la rencontre de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010 entre la Nouvelle-Zélande et Fidji, suite au refus du gouvernement néo-zélandais d'accorder un visa au gardien fidjien Simione Tamanisau. Afin de préserver l'intégrité de la compétition dans la Zone Océanie, la FIFA décide de ne pas autoriser la tenue du match, qui sera finalement disputé un an plus tard, en novembre 2008. Entre temps, les Kiwis avaient assuré leur qualification pour le tour suivant, rendant anecdotique la défaite 0-2 sur leurs terres. Symbole de la sagesse de cette décision, les deux buts furent l’œuvre du Fidjien Roy Krishna, le bien nommé.

Ce n’est pas un visa mais un papier d’un autre genre qui causa le report du match de championnat néerlandais entre le FC Groningue et l’Ajax Amsterdam en avril 2008. Excités à l’idée d’accueillir l’ogre de l’Eredivisie, les supporters de Groningue lancèrent des rouleaux de papier toilette sur la pelouse à l’entrée des joueurs. Mais certains eurent la brillante idée de les enflammer avant de les envoyer… Résultat, un incendie se déclenche au pied de la tribune des joyeux inconscients, entraînant un manque d’oxygène chez joueurs et spectateurs, et le report de la rencontre à une date ultérieure.

Pas de quoi perturber les supporters amstellodamois puisqu’un mois plus tôt, ils avaient déjà vu un match de leur équipe annulé, et non des moindres ! Le clasico face au PSV, qui opposait alors le leader d’Eindhoven à son dauphin d’Amsterdam, avait déjà dû être reporté, non pas pour des raisons de sécurité, mais à cause de ceux chargés de l’assurer. En effet, la police néerlandaise était en grève ce jour-là…

Drôle de coïncidence, car dans la même semaine, c’est également une décision de police qui annula une journée complète du championnat au Zimbabwe, afin que les autorités du pays puissent préparer au mieux l’élection présidentielle. Car évidemment, même si le football est une passion voire une religion, il ne vient qu’au second plan lorsque des évènements politiques entrent en jeu. On comprend aisément que les rencontres du championnat américain, et un peu partout dans le monde, ont été annulées le week-end qui suivit le 11 Septembre 2001. A une moindre échelle, toute l’Angleterre fut affectée par le décès de la Princesse Diana en août 1997, entraînant le report de la rencontre de Premier League entre Newcastle et Liverpool, tout comme celle entre Crewe et Port Vale à l’étage d’en dessous.

Madonna, Beckham et des sangliers

Plus récemment en France, le match de Ligue 1 entre l’Olympique de Marseille et Lille, qui aurait dû se dérouler au Stade Vélodrome en août 2009, fut déplacé à Montpellier puisque l’antre des Marseillais était inutilisable. La raison ? L’effondrement de la scène mise en place pour le concert de Madonna… Quant au match amical du Los Angeles Galaxy en Australie face aux Queensland Roar en novembre 2008, il fut annulé car la participation de David Beckham ne pouvait être garantie à 100%, l’international anglais s’étant blessé dans la semaine précédant le match !

En 1998 à Buenos Aires, les locaux de River Plate et les Mexicains de l’América étaient fin prêts pour démarrer leur huitième de finale de Copa Libertadores. Millonarios et Aguilas étaient impatients d’en découdre, et les supporters des deux camps prêts à enflammer le mythique Monumental où l’Argentine avait remporté son premier titre mondial 20 ans plus tôt. Bref, tout le monde n’attendait plus que le coup d’envoi. Tout le monde… sauf l’arbitre ! Le Brésilien Marcio Rezende, peut-être installé devant sa télévision, n’a jamais été informé qu’il avait été désigné pour arbitrer la rencontre. Le match eut finalement lieu quelques jours plus tard, cette fois avec tous les acteurs sans exception.

Mais le monde professionnel n’a pas le monopole de l’annulation des matches. Et dans le football amateur, les raisons de reporter ou suspendre une partie sont plus nombreuses et plus originales. Pourquoi croyez-vous qu’en mars 2008, une rencontre de championnat régional anglais dans le Gloucestershire fut annulée ? Intempéries ? Grève des arbitres ? Épidémie de grippe ? Rien de tout ça. Les joueurs de Soudley devaient accueillir ceux de Charfield sur la pelouse de leur Recreation Ground, rénové quelques mois auparavant. Mais le jour du match, ils trouvèrent leur terrain complètement dévasté. Les auteurs de cet acte de vandalisme sont toujours en liberté, puisqu’il s’agissait d’un troupeau de sangliers…

Terminons ce tour du monde par un peu de logique. Outre la météo, la cause la plus répandue pour annuler des rencontres tient à des raisons de santé. L'épidémie de grippe H1N1 a ainsi conduit la ligue française à décaler le clasico entre l’OM et le Paris Saint-Germain, ainsi que la rencontre entre Monaco et Montpellier. De même, dans le championnat tchèque, le FK Teplice a du renoncer à son match face à Viktoria Pilsen, puisqu’il ne comptait que 10 joueurs valides dans son effectif !

Un épisode qui rappelle l’épidémie de pneumonie atypique (SRAS) en 2003 qui avait causé l’annulation de nombreux matches sur toute la planète football. Cette année là, ce fut même tout un tournoi, en l’occurrence la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, qui dut être annulé en RP Chine, pour finalement se tenir aux Etats-Unis !

Explorer le sujet

Articles recommandés