#WeLiveFootball

"Football pour tous" et pour tout le monde en Pologne

Football for everyone
  • "Football pour tous", une initiative de la Fédération polonaise
  • "Montrer les joies et les avantages liés à la pratique du football"
  • Le football pour les âges, dans toutes les conditions

Le football polonais ne se résume pas à Robert Lewandowski, Wojciech Szczesny, Krzysztof Piatek et les quelques équipes qui luttent chaque année pour le titre de champion de Pologne. C’est une passion qui unit tout le monde, à tous les niveaux. "Football pour tous", une initiative lancée par la Fédération polonaise de football (PZPN) en août 2018, prouve que chacun peut s'amuser sur le terrain, indépendamment de son âge, de son aptitude ou de sa condition physique.

Pour s’en convaincre, il suffit de voir Jerzy Falkowski, 65 ans. Footballeur depuis 1964, il joue encore aujourd’hui en tant que gardien de but. Ailleurs, Martyna et Klaudia Brdej, mère et fille, évoluent ensemble sous les couleurs de l’UKS 3 Staszowka Jelna. Le projet "Football pour tous", qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative grassroots de la PZPN, est la plate-forme idéale pour mettre ces récits en valeur.

"Nous voulons montrer à nos compatriotes, à travers des exemples concrets, les joies et les avantages liés à la pratique du football", explique Maciej Sawicki, secrétaire général de la PZPN.

Sport équitable

Le projet grassroots "Football pour tous" de la PZPN est présent sur Facebook, Instagram, Snapchat et Twitter, avec des liens pour accéder à d’autres initiatives de la fédération, comme le "Football nous rassemble" ou les chaînes de la Coupe de Pologne, qui totalisent déjà 2,5 millions de visites. "Les deux dernières chaînes sont principalement consacrées au football professionnel, mais ce nouveau projet est l’occasion pour nous de prendre du recul, en mettant en avant toutes les personnes qui prennent plaisir à jouer au football", poursuit Sawicki.

"N’oublions pas que le football est l’un des sports les plus équitables au monde. Il est accessible à tous, indépendamment de l’âge, du talent, de la condition physique et même de la situation géographique ou financière. Nous avons mené des recherches avec le cabinet Deloitte, qui montrent que près de trois millions de personnes en Pologne jouent au football au moins une fois par mois. Nous voulons faire grimper ce chiffre."

L'accent sur la passion

C’est dans cet esprit que les journalistes qui travaillent pour la PZPN et le projet "Football pour tous" se sont mis en quête d’histoires fascinantes et insolites autour de la passion pour le football. Outre le gardien de 65 ans et les mère et fille coéquipières, le cas de Daniel Plinski mérite une mention. Médaillé d’argent des Championnats du monde de volleyball et médaillé d’or du Championnat d’Europe de volleyball, cet ancien athlète a profité de sa retraite pour s’inscrire au Zatoka Puck, son club de football local.

Et que dire de Patryk Malanowski, un arbitre de 67 ans qui a été gardien de but puis attaquant durant sa carrière de joueur, marquant au passage 200 buts en cinq saisons dans les divisions inférieures du football polonais ?

Le projet "Football pour tous" permet de mettre en lumière de nombreux récits de ce type. À l’instar du football, il n’exclut personne. Il s’intéresse aussi bien au football pour les personnes amputées qu’au football pour aveugles, en mettant toujours l’accent sur la passion dévorante des joueurs. Grâce à cette initiative, chacun a l'impression d’appartenir à la grande famille du football. L’une des principales missions de la PZPN résume parfaitement ce sentiment : le football nous rassemble.

Explorer le sujet

Articles recommandés