Le football contre le Covid-19

Grands dons et petites actions

A fan from Argentina with her hand on her heart
© imago images
  • Dans le monde, plus de 400 000 personnes sont atteintes par le Covid-19
  • La planète football se mobilise pour lutter contre la pandémie
  • Les professionnels aident les fans à supporter le confinement

Alors que la Terre vit une période sans précédent en raison de la pandémie liée au Covid-19, le monde du football se mobilise pour tenter de tacler le virus. Des joueurs donnent de l'argent pour améliorer la recherche ou les soins dans les hôpitaux, d'autres tentent d'amener un peu de sourires en cette période difficile en utilisant les réseaux sociaux, tandis que des clubs mettent à disposition leurs infrastructures.

FIFA.com fait un tour d'horizon de la solidarité qui s'organise à travers le monde.

Grands dons

Au Portugal, Cristiano Ronaldo et son agent Jorge Mendes ont financé plusieurs unités de soins intensifs. Le Centre Hospitalier Universitaire de Lisbonne Nord va bénéficier de deux nouvelles unités de dix lits chacune, tandis que l'hôpital Santo Antonio de Porto, d'une nouvelle unité. Des lits médicalisés, des respirateurs artificiels et des moniteurs cardiaques les équiperont grâce au soutien du duo.

De son côté et à l'instar de nombreux autres joueurs, Lionel Messi a annoncé faire don d'un million d'euros à l'Hospital Clinic de Barcelone ainsi qu'à un hôpital d'Argentine. "Grâce à ce don, nous serons en mesure d'améliorer les soins que nous prodiguons à nos patients infectés par le Covid-19", a indiqué Josep M. Campistol, directeur général de l'hôpital. Son ancien entraîneur au FC Barcelone, Pep Guardiola, a fait de même, offrant un million d'euros à la fondation barcelonaise Angel Soler Daniel.

Investissement total

En Angleterre, les clubs professionnels s'investissent énormément. Beaucoup ont fait des dons à des associations caritatives. Certains travaillent également en lien avec le NHS (National Health Service). C'est notamment le cas d'Arsenal et Watford. Le premier a fourni des voitures et des bénévoles pour aider les personnels de santé. Le second a mis à disposition ses infrastructures pour que le NHS puisse s'y installer.

C'est également ce qu'a fait la Fédération Sud-Coréenne de Football (KFA), à Paju, au nord de Séoul. Son centre d'entraînement est mis à disposition des services de santé et accueille depuis ce 25 mars des patients atteints du coronavirus et qui n'ont pas de symptômes graves. La semaine précédente, l'ensemble du personnel de la KFA avait également donné son sang afin de réapprovisionner des réserves en constante baisse.

De son côté l'internationale danoise Nadia Nadim a fait une annonce marquante. La buteuse du Paris Saint-Germain mène en parallèle de sa carrière des études de médecine et, s'il le faut, elle est prête à donner de sa personne. "Ma sœur ainée est médecin, mes deux sœurs cadettes sont infirmières. Elles travaillent donc tous les jours. Je veux y aller aussi. Si la situation s'aggrave et qu'on a besoin de médecins, je vais évidemment me porter volontaire. Si c'est vraiment mauvais, alors je mettrai ma blouse blanche et j'irai sauver quelques personnes", a-t-elle expliqué sur le compte Twitter du PSG féminin.

Des petites actions

Mais il n'y a pas que par des dons et des actions caritatives que le monde du football prouve sa solidarité. De nombreux joueurs ont décidé de suivre à la lettre les conseils de l'OMS et des gouvernements en restant confinés chez eux. Et que ce soit pour donner l'exemple ou pour trouver le moyen d'occuper leurs fans, ils se montrent très inventifs.

Vous n'avez pas pu le manquer le #StayAtHomeChallenge, appelé également #ToiletPaperChallenge, sur les réseaux sociaux : les footballeurs redoublent de créativité pour faire rire ou impressionner leurs followers !

De son côté, le milieu de terrain allemand Toni Kroos a lancé son propre challenge sur Instagram : le #TonisHomeChallenge. Chaque jour il propose un geste technique, un exercice et il demande à ses fans de la reproduire en vidéo. Chaque soir il désigne un gagnant et le met en avant sur son compte. À la fin de cette période, il offrira un cadeau à l'un des gagnants.

En cette période de confinement, les joueurs professionnels se doivent également de garder la forme. Des clubs comme le Bayern Munich ont mis en place un cyber-training. Les joueurs suivent le même programme, tous ensemble, mais depuis la maison. Ils sont filmés et les vidéos sont partagées sur les réseaux sociaux. D'autres proposent à leurs fans de vivre un entraînement à leurs côtés. C'est le cas de l'Olympique Lyonnais Féminin qui, chaque jour, met en ligne des vidéos de ses joueuses dans lesquelles elles présentent un exercice et donnent des conseils.

Mais pour occuper leurs journées et celles de leurs fans, les joueurs n'oublient pas non plus les jeux vidéos. De nombreux tournois d'eSport ont ainsi fleuri tout autour du globe. Le week-end dernier, la Liga espagnole a lancé sa compétition de FIFA 20. Dix-huit des 20 clubs du championnat se sont affrontés dimanche 22 mars. Chaque club était représenté par un de ses joueurs. C'est Marco Asensio qui a offert le titre au Real Madrid, battant en finale le Leganes d'Aitor Ruibal. Près de 170 000 personnes ont suivi ces matches et 180 000 euros ont été récoltés pour lutter contre le Covid-19.

L'Ultimate Quaranteam, une compétition internationale regroupant 128 clubs, est également en cours. Manchester City, l'Ajax Amsterdam, ou l'AS Rome sont de la partie. Tout comme le FC Nantes qui est représenté par Bruce Grannec, double vainqueur de la FIFA eWorld Cup. Là aussi, la compétition devrait permettre de récupérer des fonds pour faire face au coronavirus.

Articles recommandés