Gold Cup 2019

Le Mexique se pare d'or

The Mexican national team celebrates after defeating the United States
© imago
  • Le Mexique remporte la Gold Cup pour la huitième fois
  • Les États-Unis, tout près de doubler la mise
  • Haïti, la grande révélation

L’objectif du Mexique était clair. Après avoir été battu en demi-finales de la Gold Cup de la Concacaf il y a deux ans, il a atteint son but ce samedi 7 juillet en dominant les Etats-Unis, hôtes du tournoi, 1-0 en finale de l’épreuve.

Le match a offert son lot d’émotions, d’arrêts spectaculaires et d’occasions nettes dans les deux surfaces. Si le score n’a pas davantage évolué, c’est à cause des prestations des deux gardiens. À la 73ème minute, la balance a penché du côté mexicain grâce à un magnifique but de Jonathan dos Santos.

FIFA.com fait le point sur les faits marquants de la Gold Cup 2019 et sur ses grands protagonistes.

Le champion : Mexique

Avec beaucoup de débutants et de jeunes joueurs, le Mexique a su faire siennes les idées de Gerardo "Tata" Martino. Non seulement il est resté invaincu en trois semaines, mais il a vu émerger des joueurs tels qu’Uriel Antuna et Rodolfo Pizarro, qui ont apporté de la fraîcheur dans le secteur offensif. Dans les moments les plus difficiles, les éléments les plus expérimentés ont su jouer un rôle essentiel, comme Andrés Guardado et Guillermo Ochoa, héros de la séance de tirs au but contre le Costa Rica en quarts de finale.

Le finaliste : États-Unis

Pour une équipe en transition comme les États-Unis, les sources de satisfaction sont nombreuses. Avec une équipe considérablement rajeunie, les Stars and Stripes sont passés tout près de conserver leur titre. Ils ont montré tout au long de la compétition un jeu pragmatique et discipliné, reposant sur une défense solide, sur le sens créatif de Christian Pulisic, lauréat du prix du meilleur jeune joueur de l’épreuve, et sur l’expérience de quelques grognards comme Jozy Altidore.

 United States midfielder Christian Pulisic (10) is congratulated by United States forward Jozy Altidore (17)
© imago

Les demi-finalistes : Haïti et Jamaïque

Cela fait quelque temps qu’Haïti montre qu’il est capable de réussir de belles choses dans toutes les catégories. Il abordait d’ailleurs cette Gold Cup avec de grosses attentes et il a été au rendez-vous, avec un jeu solidaire basé sur un effort physique de tous les instants. Premier du Groupe B devant le Costa Rica, il a éliminé le Canada en quarts de finale et poussé le Mexique aux tirs au but au tour suivant. De son côté, la Jamaïque a confirmé que la finale de la dernière édition ne tenait pas du hasard et a remporté le Groupe C devant le Honduras et le Salvador. Après sa victoire sur Panama en quarts, il n’a rien pu faire face aux USA.

Entendu...

"J’ai dit aux joueurs que pour aller loin, il fallait qu’on réussisse à imposer notre style de jeu. En seconde mi-temps de la finale, on a montré de quoi on était capables et on s’est imposés avec courage. Cette détermination, couplée aux prestations de certains jeunes et de quelques débutants, me semblent dignes d’être soulignés" - Gerardo Martino, sélectionneur du Mexique.

Les prix

🏆 Meilleur joueur : Raúl Jiménez

⚽️ Meilleur buteur : Jonathan David (6 goles)

🧤 Meilleur gardien : Guillermo Ochoa

💪 Meilleur jeune joueur : Christian Pulisic

🤝 Fair Play : États-Unis

Explorer le sujet

Articles recommandés

imago39515905h

Classement mondial FIFA/Coca-Cola

Pari réussi pour Haïti

16 mai 2019