The Global Game

Îles Cook, petite nation, grand appétit 

Cook Islands Football Association Academy
© OFC
  • La minuscule population des Îles Cook est répartie sur une vaste superficie
  • Les Polynésiens ont obtenu deux victoires de suite en qualifications pour Russie 2018
  • Leur grand défi : exploiter des ressources limitées

Peu d'associations nationales doivent surmonter les difficultés auxquelles les Îles Cook sont confrontées. En plus de s'étendre sur une superficie aussi importante que toute l'Europe occidentale, les Îles Cook disposent de l'une des populations les plus petites au monde. Pas facile donc pour la Fédération de football des Îles Cook (CIFA) d'optimiser ses ressources footballistiques.

Les Îles Cook sont aussi l'une des nations les plus isolées de la planète. Il faut se rendre au bout de l'Océanie pour tomber sur le plus petit pays membre de la FIFA en dehors des Antilles. Seule la Polynésie française (Tahiti) se trouve entre les Îles Cook et le continent d'Amérique du Sud, à quelque 8 000 kilomètres de là.

Si les Îles Cook comptent seulement 17 000 habitants, elles sont éparpillées sur 2,2 millions km² d'océan.

CIFA Academy, Rarotonga, Cook Islands (Photo: Shane Wenzlick / www.phototek.nz)
© OFC

Autonomes depuis 1965, les Îles Cook sont cependant l'un des membres les plus récents de la FIFA puisqu'elles ont été affiliées à l'instance dirigeante mondiale en 1994, quelque 23 ans après la création de la CIFA. Les Cookiens ont pris part aux qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA 1994™, mais ont dû attendre la dernière campagne qualificative pour enfin faire des remous.

Au premier tour des qualifications de l'OFC pour Russie 2018, les Polynésiens ont en effet décroché leur toute première victoire de Coupe du Monde face à une association membre de la FIFA et ont réitéré l'exploit 48 heures plus tard ! Seule la différence de buts a empêché les Îles Cook de se qualifier pour le tour suivant où, fait rare, ils auraient pu rencontrer les géants de Nouvelle-Zélande dans un match de compétition.

La diaspora cookienne a largement composé cette équipe. Plusieurs joueurs admissibles vivent en effet en Australie, mais surtout en Nouvelle-Zélande. L'organisation des matches de l'équipe nationale n'est ainsi pas chose facile : Tahiti, le plus proche voisin des Îles Cook, se trouve à plus de 1 000 km de là.

Cook Islands players line-up ahead of their 2018 FIFA World Cup Russia qualifier in Nuku’Alofa, 31 August 2015 (Credit Shane Wenzlick/OFC)
© Others

L'île principale de Rarotonga est la plaque tournante du football dans le pays. C'est là que se trouve le siège de la Fédération, dont la construction a été financée par la FIFA. Inauguré en 2009, ce centre accueille bon nombre de compétitions de l'OFC. C'est également à Rarotonga que se trouvent la plupart des clubs du pays bien que sept autres îles aient créé leur propre association de football locale alors que leur population ne dépasse en général pas la centaine d'habitants.

La CIFA a récemment organisé un stage de formation pour les entraîneurs de quatre jours sur l'île d'Atiu, mais le déplacement de 300 km illustre bien les difficultés à surmonter pour exploiter au mieux le potentiel du pays.

Malgré ces obstacles géographiques, la CIFA a réussi à mettre en place des programmes de développement et parvient à régulièrement organiser des compétitions nationales. Le Championnat junior bisannuel reste l'une des dates les plus importantes du calendrier car il permet d'identifier les joueurs en vue des compétitions de l'OFC. Contrairement à Tahiti, le football cookien doit faire face à la rude concurrence du rugby et du netball qui s'arrachent les sportifs.

D'autres équipes que l'équipe nationale masculine A ont récemment connu le succès sur la scène internationale. L'équipe féminine de moins de 16 ans a ainsi atteint les demi-finales du Championnat U-16 de l'OFC 2017 et, un an plus tôt, les Îles Cook ont mis un terme à l'hégémonie habituelle des Samoa en remportant le tournoi préliminaire du Championnat U-19 de l'OFC.

Cet article s'inscrit dans notre série "The Global Game" qui met en lumière le football qui se joue habituellement loin des feux des projecteurs. Prochain volet : les Îles Féroé.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Greenland's first artificial pitch in Qaqortoq

The Global Game

Le football près du cercle polaire

06 août 2020

Rheinpark Stadion, Vaduz, Liechtenstein

The Global Game

Le Liechtenstein, petit mais costaud

31 juil. 2020

French Guiana forward Sloan Privat (18) celebrates

The Global Game

La Guyane entre deux feux sacrés

23 juil. 2020

Temae Beach, Moorea, French Polynesia - Site of the 2006 and 2009 OFC Beach Soccer Championships

The Global Game

Le football au paradis à Moorea

16 avr. 2020