Historia

16 juin 1998 : Ronaldo, le premier d'une série historique

Brazilian forward Ronaldo (R) scores the first goal for his team as Moroccan defender Abdelkrim El Hadrioui
© AFP

Ronaldo Nazário de Lima a annoncé sa retraite en février 2011 en larmes, après deux décennies d'une réussite sportive exceptionnelle mêlée à pas mal de problèmes physiques. C'était la fin d'une carrière placée sous le signe de la puissance, de la rapidité, mais encore plus d'une capacité extraordinaire à trouver le chemin des filets. Le natif de Rio de Janeiro a ainsi terrorisé les défenses adverses avec ses différents clubs au Brésil, aux Pays-Bas, en Espagne et en Italie. Il a en outre participé à quatre phases finales de Coupe du Monde de la FIFA™ et a été deux fois champion du monde.

Son efficacité unique dans la compétition reine du football mondial débute le 16 juin 1998 à Nantes. FIFA.com rend hommage au Fenômeno en revenant sur cette soirée au cours de laquelle Ronaldo a inscrit le premier d'une série record de 15 buts en Coupe du Monde de la FIFA™.

Le Brésil aborde France 1998 avec le statut de tenant du trophée et la ferme intention de marcher dans les pas de la Canarinha qui avait réussi la passe de deux en remportant successivement Suède 1958 et Chili 1962. Pour sa première sortie dans le tournoi, la Seleção bat de justesse l'Écosse (2:1), avant d'affronter le Maroc, dans une rencontre déjà décisive en vue de la qualification pour le tour suivant.

Quatre fois le même rêve
Après neuf minutes de jeu, le numéro 9 brésilien, qui avait vécu toute la Coupe du Monde de la FIFA 1994™ sur le banc des remplaçants, trouve la faille pour la première fois de sa carrière dans l'épreuve. "C'est une sensation merveilleuse", se souvient Ronaldo pour FIFA.com quand on évoque ce but contre le Maroc. "Rivaldo me fait une passe et je termine d'un tir croisé", poursuit-il. Le Brésil marque encore deux fois et décroche son billet pour les huitièmes de finale dès sa deuxième sortie dans la compétition. "Ça n'a pas été un match facile. Ils étaient bien regroupés en défense, mais nous avons quand même réussi à trouver des espaces."

Ronaldo dispute cinq autres matches en France et parvient à prendre à défaut le gardien adverse encore trois fois. "C'est toujours agréable de revoir ces buts. J'avais 21 ans à cette époque, mais j'étais déjà un joueur expérimenté", explique-t-il en souriant, avant d'ajouter : "Mis à part le problème que j'ai eu en finale, je crois que j'ai fait une bonne Coupe du Monde en France". En finale, le Brésil s'inclinera contre le pays hôte, qui avait à la baguette un grand Zinedine Zidane.

Après ce tournoi, l'attaquant carioca remporte des titres collectifs et des prix individuels ponctués de blessures récurrentes, et participe encore deux fois à la Coupe du Monde de la FIFA™. "Jouer un Mondial, c'est un rêve qui était devenu réalité et j'ai fait ce rêve quatre fois. Ça représente beaucoup pour un joueur. Ça change une carrière et c'est ce qui s'est passé pour moi", raconte avec fierté le Ballon d'Or adidas de la Coupe du Monde de la FIFA 1998™.

Deux fois le même objectif
Ronaldo est physiquement diminué au moment d'aborder la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002™. Mais Luiz Felipe Scolari décide de lui faire confiance. Bien lui en prend, son numéro 9 prenant à revers les défenses adverses à huit reprises. Le Brésil s'impose en finale contre l'Allemagne et Ronaldo, auteur de 12 buts dans le tournoi alors qu'il n'a que 25 ans, n'est plus qu'à deux longueurs du record absolu détenu par Gerd Müller. "Je crois que tous les joueurs ont un objectif dans leur carrière. Le mien était d'être champion du monde avec le Brésil et je l'ai atteint deux fois. Quand j'ai senti pour la première fois que je pouvais atteindre et dépasser le record de Müller, ce n'est pas devenu une obsession, mais je me suis dit que ça ne serait pas mal de battre ce record", confie le Brésilien.

L'un des enjeux d'Allemagne 2006 est donc de savoir si Ronaldo va réussir à battre le record du Bomber, dans la patrie même de ce dernier. Dans le troisième match de groupe du Brésil, face au Japon, le numéro 9 brésilien inscrit un doublé et égale donc le record de Müller. Cinq jours plus tard, face au Ghana, il marque son quinzième et ultime but, celui du record, à l'âge de 32 ans. "J'ai reçu une passe merveilleuse de Kaká, pris la défense de vitesse, dribblé le gardien et marqué. Voilà le but qui m'a donné le record. Il est aussi inoubliable que le premier que j'ai marqué en Coupe du Monde."

Derrière, c'est un autre Allemand qui pointe le bout du nez en la personne de Miroslav Klose. Toujours en activité, l'attaquant de la Lazio a déjà marqué 14 fois en Coupe du Monde de la FIFA™. Ronaldo prend la chose avec sportivité et naturel : "Je ne vais pas vous dire que je souhaite qu'il batte le record, surtout pas au Brésil. Mais il est clair que c'est une vraie possibilité, si l'Allemagne et surtout si Klose sont présents au Brésil l'année prochaine", conclut Ronaldo.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Ronaldo (BRA)

Ronaldo (BRA)

04 avr. 2012

Bernardo Borges Buarque de Hollanda during the symposium designed to look at the social and political impacts of a FIFA World Cup on a host nation at the Home of FIFA in Zurich on 25 April 2013

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Maracana, le cœur et les larmes du Brésil

27 avr. 2013

Brazilian soccer legend Ronaldo during an interview

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Ronaldo : "Le Brésil n'est pas sur le podium mondial"

16 avr. 2012