Serbie

Krstajic : "J'aime le football où l'on joue pour marquer"

Mladen Krstajic, Head coach of Serbia looks on prior to facing Switzerland
© Getty Images
  • FIFA.com s'est entretenu avec le sélectionneur de la Serbie, Mladen Krstajic
  • La Serbie obtient de bons résultats avec Krstajic depuis 2018
  • Parmi les sujets abordés : le prochain EURO et l'excellente forme de Dusan Tadic

Sélectionné 59 fois en équipe nationale en tant que joueur, Mladen Krstajic a succédé à Slavoljub Muslin comme entraîneur de la Serbie en octobre 2017. Son premier objectif était de qualifier l'équipe à la Coupe du Monde de la FIFA 2018, ce qui a été chose faite. En Russie, la Serbie a terminé troisième de son groupe, derrière le Brésil et la Suisse.

Ensuite, à l'automne 2018, les bonnes performances serbes ont continué, avec une promotion de la Ligue C à la Ligue B de la Ligue des Nations de l'UEFA.

Au micro de FIFA.com, Mladen Krstajic, grand artisan de cette embellie, évoque les progrès qu'il a réalisés avec l'équipe nationale, ses prochains objectifs en vue de l'UEFA EURO 2020 et l'étonnant parcours de Dusan Tadic avec l'Ajax Amsterdam.

Mladen, vous avez réalisé une campagne impressionnante en Ligue des Nations de l'UEFA avant de tenir en échec l'Allemagne 1-1. Qu'est-ce qui a changé récemment pour le football serbe ?
Nous avons réussi à atteindre quelques objectifs en Ligue des Nations de l'UEFA. Nous avons donné l'occasion de s'exprimer sur le terrain à un grand nombre de jeunes joueurs, ce qui nous a permis de définir sur qui nous pourrons compter à l'avenir, et à quel point. Nous avons obtenu la première place et sommes maintenant à un niveau de compétition plus élevé. Cela nous permet aussi d'avoir une chance supplémentaire de nous qualifier pour le prochain EURO, par le biais des play-offs, au cas où nous n'y parviendrions pas par les qualifications à proprement parler. Le match contre l'Allemagne n'a eu d'amical que le nom. Nous l'avons préparé avec beaucoup de motivation et nous sommes satisfaits du résultat.

Vous avez également bien démarré la campagne européenne, en tenant en échec le Portugal (1-1)...
Nous sommes particulièrement heureux du point rapporté du Portugal. L'équipe a exprimé son unité, son caractère, son esprit combatif et son appétit pour la victoire. La Serbie peut être fière de ses joueurs. Cela dit, il reste encore beaucoup de travail. Il y a encore sept matches, ce qui veut dire 21 points en jeu. Il ne sera jamais facile de prendre des points, mais je crois vraiment en notre équipe. Nous avons la qualité pour terminer ces qualifications parmi les deux premiers du groupe.

Vous êtes le sélectionneur de cette équipe depuis 2017. Qu'avez-vous changé ?
J'ai conscience d'être un jeune entraîneur. L'expérience viendra avec l'âge. L'essence de ma philosophie d'entraîneur est que j'aime le football offensif – le football où l'on joue pour marquer, et j'insisterai pour qu'il en soit ainsi chaque fois que j'en aurai la possibilité, ce qui n'est pas toujours le cas. Il faut tenir compte de beaucoup de choses : la qualité de l'équipe adverse, les joueurs dont elle dispose, etc.

Le match en Allemagne a dû être un moment particulier pour vous, car vous avez passé une bonne partie de votre carrière en Bundesliga, avec le Werder Brême et Schalke 04 ?
Oui, c'était une expérience vraiment unique. Pour moi, l'Allemagne est un pays où j'ai emmagasiné différents types de connaissances et d'expériences, et où j'ai vraiment eu une grande carrière professionnelle. L'arrivée à Wolfsburg a été émouvante pour moi. J'ai rencontré beaucoup de footballeurs que je n'avais pas vus depuis très longtemps et nous avons eu d'excellentes discussions. Ça a été une sensation vraiment magnifique.

Serbia's coach Mladen Krstajic gives a press conference at Samara Arena
© AFP

La Serbie a été absente des trois derniers EUROS. Quelle importance attachez-vous à la qualification pour l'édition 2020 ?
Nous avons une génération de jeunes joueurs très talentueux, encadrés par des gars plus expérimentés. C'est une combinaison qui peut donner de très bonnes choses. Nous ne participons plus à l'EURO depuis 20 ans. Il est vraiment difficile de décrire ce que cela signifierait pour nous de nous qualifier cette fois-ci. Cela nous donnerait l'occasion de connaître certaine continuité dans les grandes compétitions, après une longue période d'absence. Cela apporterait beaucoup non seulement à l'équipe nationale, mais également au football et au sport serbe en général.

Dans cette génération de jeunes joueurs talentueux que vous évoquez, il y a plusieurs champions du monde U-20 en 2015. Sont-ils la génération dorée du football serbe ?
Ce sont tous des garçons dotés de grandes qualités et de valeurs humaines et professionnelles exceptionnelles. Ils ont le gène de victoire. Ils travaillent dur, persévèrent et visent toujours le maximum. Leur capacité est grande et je crois fermement qu'ils sont promis à un grand avenir.

Dusan Tadic of Ajax celebrates as he scores his team's third goal
© Getty Images

Pour terminer, êtes-vous surpris par la formidable saison de Dusan Tadic avec l'Ajax ?
Dusan est mature, il a de l'expérience, des connaissances, des qualités de leader et ses performances ont été du meilleur niveau possible. Il est évident que le changement de club lui a fait du bien. L'Ajax est l'un des plus grands clubs européens et Dusan Tadic est l'un des meilleurs joueurs du continent. Il le prouve match après match. Je ne suis pas surpris du tout. Tout ce qui arrive à Tadic est largement mérité.

Articles recommandés

La Serbie bien servie

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

La Serbie bien servie

20 août 2015

Les secrets du succès de la Serbie

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Les secrets du succès de la Serbie

05 oct. 2015

Serbia v Montenegro - UEFA Nations League C

Classement FIFA/Coca-Cola

La Serbie grimpe malgré les montagnes russes

13 déc. 2018