Décès

L'Argentine pleure le champion du monde Brown

Jose Luis Brown battles for the ball in the air with West Germany's Norbert Eder
© Getty Images
  • Il avait inscrit un but en finale de Mexique 1986
  • Il a joué en Argentine, Colombie, France et Espagne
  • Brown est décédé à 62 ans des suites de la maladie d'Alzheimer

José Luis Brown, ancien défenseur de l'Argentine qui a remporté la Coupe du Monde de la FIFA, Mexique 1986, est décédé le 12 août 2019, ont annoncé les membres de sa famille.

El Tata, comme le surnommaient les Argentins, est l'un des rares joueurs à avoir disputé le tournoi mondial ans appartenir à un club. Mais Carlos Bilardo le connaissait bien depuis leur collaboration à Estudiantes de La Plata, où ils avaient remporté ensemble un titre national en 1982, et lui a fait confiance en lui offrant un poste de titulaire dans la défense albiceleste lorsque Daniel Passarella n'a pas pu tenir sa place pour cause de maladie au début du tournoi. Il ne la retrouvera d'ailleurs plus pendant tout le tournoi...

Défenseur central solide au marquage, doté d'une forte personnalité, d'une bonne frappe et d'un excellent jeu de tête, Brown est devenu un élément-clé du système défensif argentin sur le chemin du titre mondial, au point de jouer l'intégralité de chaque rencontre du tournoi.

Son heure de gloire est arrivée en finale contre l'Allemagne, lorsqu'il a inscrit le but du 1-0. "On me parle souvent de ce match, de mon but, de ma blessure et tout le monde se souvient que c'était contre l'Allemagne", confiait Brown à FIFA.com, lorsqu'il était la tête des U-17 argentins en 2009. "Personnellement, je veux simplement me rappeler que c'est un but en finale de Coupe du Monde, le moment le plus important dans la vie d'un footballeur."

Argentina's Jose Luis Brown heads the ball to score 
© Getty Images

Une blessure et une légende

El Tata a définitivement été élevé au rang de mythe de la sélection quelques instants plus tard lorsqu'il s'est blessé à une épaule et que le médecin a voulu le remplacer. "Je lui ai dit : Ne pense même pas à me faire sortir ! Même mort tu ne me sortiras pas !'. Puis j'ai déchiré mon maillot, j'ai accroché mon bras et j'ai continué."

Au final, l'Argentine s'imposera 3-2 en prolongation et remportera la Coupe du Monde de la FIFA pour la deuxième fois de son histoire.

Brown, qui gagnera par la suite un autre titre de champion avec Estudiantes en 1983, mais cette fois sans Bilardo sur le banc, a également évolué dans les championnats de Colombie, de France - à Brest lors de la saison 1986/87 -, et d'Espagne, avant de prendre sa retraite en Argentine avec le Racing Club en 1990, après 16 ans de carrière.

Comme entraîneur, il a travaillé dans les catégories de jeunes d'Argentine. Il fut notamment l'adjoint de Sergio Batista en 2008 avec l'équipe qui a remporté le Tournoi Olympique de Football Masculin à Pékin, avant d'inverser les rôles un an plus tard et de devenir entraîneur, avec Batista comme assistant, lors de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Nigeria 1999.

Explorer le sujet