L'espoir d'un pays dans les pieds de deux frères

Brunei's Reduan Bi Petara (2R) and his teammates celebrate after he scored a goal
© AFP

Mohd et Adi Said ont de grandes responsabilités. Les deux frères porteront les espoirs de toute une nation le 12 mars prochain pour la première sortie de Brunei dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, face à Chinese Taipei.

Mohd, 29 ans, compte parmi les grands noms du football local. Depuis une dizaine d'années, il fait les beaux jours du DPMM FC et collectionne les sélections. Adi, son cadet de cinq ans, s'est distingué lors de la Coupe Suzuki de l'AFF 2014 en terminant meilleur buteur de son équipe, avec deux réalisations. Les deux hommes ont développé une entente quasi-télépathique sur le terrain, ce qui devrait leur valoir d'être alignés en attaque contre Chinese Taipei, à en croire le conseiller technique Mike Wong. "Mohd et Adi ont énormément de talent", confie-t-il au micro de FIFA.com. "Quand ils sont en forme, ils donnent le tournis aux défenseurs. Sincèrement, je pense qu'ils forment l'un des meilleurs duos offensifs en Asie du sud-est."

Les frères Said viennent d'une famille de footballeurs et font partie des joueurs les plus complets du pays. Tous deux évoluent au DPMM FC, le seul club professionnel de Brunei. En quête de nouveaux défis, les dirigeants ont d'abord rejoint le championnat de Malaisie en 2005, avant d'intégrer la ligue de Singapour quatre ans plus tard. À force de se mesurer aux meilleures équipes de la région, les deux frères ont gagné en expérience et en renommée. Mohd s'est fait un nom durant la saison 2006/07 de Super League  en signant signé 21 buts, remportant au passage le Soulier d'Or du championnat. Sous son impulsion, le DPMM FC était monté sur la troisième marche du podium au terme de son premier exercice au sein de l'élite malaise. Le petit buteur a continué sur sa lancée en menant son équipe à la victoire en Coupe de la Ligue singapourienne en 2009 et 2012.  

De son côté, Adi a fait ses armes en remportant le Trophée Hassanal Bolkiah avec la sélection U-21 il y a trois ans. Il avait trouvé à la cible à cinq reprises au cours de cette compétition, terminant à la deuxième place du classement des buteurs aux côtés de l'Indonésien Andik Vermansyah. "Nous sommes un pays d'amoureux du football", explique Mohd. "Adi et moi, nous avons commencé à jouer très jeunes. Nous ne manquions jamais une occasion de nous entraîner. Le football est un membre à part entière de la famille et il contribue à nous rassembler. Tous mes frères sont professionnels et ils représentent le pays dans les différentes sélections."

Frère et mentor
Mohd est le premier à admettre que ses passages en Malaisie et à Singapour ont favorisé sa progression. "Ces expériences à l'étranger ont accéléré notre développement", assure-t-il. "Nous sommes également plus attentifs aux forces et aux faiblesses de nos adversaires. Je suis très heureux d'avoir pu contribuer à la montée en puissance du football brunéien."  

Coéquipiers en clubs et en sélection, les deux frères partagent la même idole : Cristiano Ronaldo. Toutefois, Adi voit aussi dans son aîné un véritable mentor. "Mohd m'a toujours encouragé à aller de l'avant, en me faisant partager de ses expériences", raconte-t-il. "Je suis au DPMM depuis à peine trois ans, alors que Mohd fait partie de l'équipe depuis une décennie. Quand j'entre sur le terrain à ses côtés, je me sens toujours en confiance. Nous nous comprenons parfaitement. Ça n'a rien d'étonnant. Nous jouons ensemble depuis que nous sommes enfants."

La prochaine affiche contre Chinese Taipei marquera la troisième apparition de Brunei dans les qualifications pour la Coupe du Monde. Après avoir terminé dernier lors de ses deux précédentes tentatives, le sultanat espère accéder au deuxième tour pour la première fois de son histoire. "Si nous travaillons ensemble, je pense que nous pouvons battre Chinese Taipei", assure Adi. "C'est une occasion historique pour notre pays", résume Mohd. "Adi et moi-même, ainsi que tous nos coéquipiers, nous sommes fiers d'être associés à ce grand événement. Chinese Taipei ne manque pas de talent, mais je crois en nos chances. Nous formons une bonne équipe et nous allons tout donner pour faire honneur à notre pays."

Articles recommandés