04 - 11 juillet

L'hebdo des bons mots

Montreal Impact head coach Thierry Henry kneels to recognise and pay tribute to the Black Lives Matter movement 

Drôles, incisives, instructives, émouvantes... Comme à son habitude, FIFA.com termine la semaine en vous proposant les meilleures déclarations entendues aux quatre coins de la planète foot.

"Une équipe de bons et gentils garçons, la seule chose qu'ils veulent gagner à la fin de la saison c'est la coupe du fair-play et ça ne m'a jamais été intéressé. Je n'aime pas une équipe qui ne sait pas faire son auto-critique. Ce qui s'est passé à la mi-temps n'aurait pas dû se produire à ce moment, mais à l'intérieur du vestiaire. Mais je peux vous promettre que les équipes avec lesquelles j'ai gagné ont toutes eu de grands combats" - José Mourinho, entraîneur de Tottenham à propos de l'accrochage entre Son Heugmin et Hugo Lloris

"Au début, je me suis beaucoup renfermé sur moi-même. J’ai commencé à faire une dépression. Je restais chez moi. Je m’embrouillais tout le temps avec ma copine. Pour un rien. Je ne voulais voir personne, je ne voulais entendre personne. À l’entraînement, j’ai même voulu me battre avec Gautier Lloris, alors que Gautier, c’est vraiment une crème : lors d’une opposition, il m’avait mis le ballon dans le nez. J’avais pété les plombs. Alors que ce n’était rien ! J’étais à fleur de peau. Ça a duré un bon mois et demi. Comment je m’en suis sorti ? En essayant de relativiser." - Yoan Cardinale, gardien de l'OGC Nice après avoir abandonné sa place de titulaire au profit de Walter Benitez (L'Équipe)

"L’équipe a gagné en caractère depuis mon arrivée ? Ils ont de la chance, avec moi dès le début on aurait pu gagner le titre. Je donne des conseils à mes coéquipiers ? Je fais l’entraîneur, le président et le joueur. Mais je n’ai qu’un salaire" - Zlatan Ibrahimovic, attaquant de l'AC Milan (DAZN)

"Tout le monde doit féliciter Buffon pour ce qu'il a fait durant sa carrière. C'est une légende. Il n'y a pas besoin de mot, il n'y a qu'à applaudir. C'est d'ailleurs comme ça que nous l'avons accueilli dans le vestiaire aujourd'hui. Il n'y avait pas besoin de dire quoi que ce soit. Regardez ses statistiques, c'est une légende" - Maurizio Sarri, entraîneur de la Juventus, à propos de Gianluigi Buffon

"J'ai joué sous les ordres de certains des meilleurs entraîneurs, pas seulement actuels, mais de l'histoire. Si je devais en choisir un ou deux... Avec Pep Guardiola on jouait de la manière que je préfère à Barcelone. Même chose avec Arsène Wenger à Arsenal. Mais avec José Mourinho à Chelsea j'ai vraiment eu une année particulière. C'est certainement celui avec qui j'ai eu la meilleure connexion. La manière avec laquelle il jouait avec mon esprit, c'était incroyable. Je choisirais Guardiola, Mourinho et Wenger parce que je leur dois tous tellement" - Cesc Fabregas, milieu de terrain de Monaco (chelseafc.com)