28 décembre - 4 janvier

L'hebdo des bons mots

© Getty Images

Drôles, incisives, instructives, émouvantes... Comme à son habitude, FIFA.com termine la semaine en vous proposant les meilleures déclarations entendues aux quatre coins de la planète foot.

"La présidente de la Croatie me regarde et me dit : 'jolie moustache'. Et moi, je lui dit : 'Merci, j’adore Mykonos !'. Je ne sais pas pourquoi je confonds toujours la Grèce et la Croatie. Elle n’a rien dit, elle a dit merci et elle est partie. Et là, Olivier Giroud me regarde et me dit : 'T’es con ou quoi ?! Mykonos, c’est en Grèce !' Et je lui ai dit : 'Ah, je ne sais plus. C’est pas grave, je suis champion du monde'"- Adil Rami, défenseur de l'équipe de France (TF1)

"Je considère toujours que Maradona est au-dessus de Messi. Maradona a toujours brillé lors des grosses compétitions, et à une époque où l’Argentine n’était pas favorite avec autant de stars, comme aujourd’hui" - Zico, ancien meneur de jeu du Brésil (Omnisport)

"A mon avis, on aurait dû évoluer avec notre système habituel à trois derrière. On ne trouvait pas d’espace dans le système dans lequel on a joué. J’avais la haine au coup de sifflet final. Tu perds en demi-finale dans le match de ta vie et tu perds contre la France qui ne méritait pas de passer. Les Bleus sont finalement champions du monde, félicitations à eux. Quand je perds, j’ai la rage et la haine. C’était le moment pour notre génération d’aller en finale" - Romelu Lukaku, attaquant de la Belgique (RTFB)

"Donnarumma devrait passer moins de temps sur son téléphone, à regarder ce qui se dit sur lui, à répondre aux insultes, à ceux qui veulent le juger... Les trente minutes, une heure, une heure trente qu'il passe par jour à faire cela, il pourrait les passer à s’entraîner à Milanello. C'est valable pour tous mes joueurs, le problème des jeunes joueurs aujourd'hui c'est que le téléphone est devenu un ordinateur" - Gennaro Gattuso, entraîneur de l'AC Milan

"Les gars savent qu’ils jouent pour Manchester United : ça veut dire qu’ils ont le talent. Donc à travail égal, on ne peut être battu par aucune équipe. Manchester United ne devrait jamais être dépassé dans l’investissement. Vous savez, j’ai joué avec Scholes, bon, ce n’est peut-être pas le meilleur exemple, mais il y avait Giggsy (Ryan Giggs), Becks (David Beckham), Keano (Roy Keane), personne ne bossait plus qu’eux" - Ole Gunnar Solskjær, entraîneur des Red Devils

"Ney', il a une technique, un talent, une classe que je n’ai probablement jamais vues. Pourtant, j’ai eu la chance de jouer avec des joueurs comme Roberto Baggio, Del Piero, Totti ou Pirlo... Lui, il a un rôle différent et à chaque fois, il réussi des choses incroyables" - Gianluigi Buffon, gardien du PSG, à propos de Neymar

"Ce qui continue de se passer avec Bale est vraiment dommage. J'aime beaucoup le joueur mais il est loin d'être le leader de l'équipe depuis le départ de Cristiano Ronaldo" - Predrag Mijatovic, ancien attaquant de la Yougoslavie (Cadena Ser)

"Bernardo Silva a tout fait. Il est le plus petit, mais il nous montre que pour jouer au football, il n'est pas nécessaire d'être plus grand ou plus physique. Il est incroyable. Je n'ai pas vu une telle performance depuis un moment. C'était propre et intelligent" - Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City, après la victoire contre Liverpool

Articles recommandés

L'ACTU

La semaine en chiffres

04 janv. 2019

20ème anniversaire de France 1998

Blanc : "France 1998 en trois mots ? Travail, joie et victoire"

07 févr. 2018

Rétro 2018

2018 en chiffres

29 déc. 2018

Rétro 2018

Les bons mots de 2018

25 déc. 2018

POLOGNE 2019

Tahiti remonte au créneau

26 déc. 2018