14 - 21 mars

L'hebdo des bons mots

Cristiano Ronaldo of Juventus during the UEFA Champions League round of 16 first leg match between Olympique Lyon and Juventus at Parc Olympique
© Getty Images

Drôles, incisives, instructives, émouvantes... Comme à son habitude, FIFA.com termine la semaine en vous proposant les meilleures déclarations entendues aux quatre coins de la planète foot.

"Je ne m'ennuie pas, comme vous pouvez l'imaginer... avec trois enfants. Être à la maison avec eux ne peut pas être ennuyeux. Quelle que soit la façon dont voit les choses, l'essentiel est que nous allions tous bien" - Toni Kroos, milieu de terrain du Real Madrid

"La Terre semble un peu se défendre contre l'Homme, qui pense toujours qu'il peut tout et qu'il sait tout. Le monde a connu un burn-out collectif. Il était impossible d'accélérer encore le rythme que nous avions atteint. Les incendies en Australie ou Ebola en Afrique ne nous ont touchés que marginalement. Mais maintenant, nous avons quelque chose qui concerne toute l'humanité, et c'est là que nous remarquons ce qui compte vraiment : les amis, la famille, et le respect les uns pour les autres" -  Joachim Löw, sélectionneur de l'Allemagne, en vidéoconférence de presse pour la Fédération allemande (DFB)

"Hier, c’était presque devenu trop pour moi. Ce qui manque le plus, c’est la vie normale. Voir ma maman, mon fils, mon frère. Les entraînements me manquent, comme jouer des matchs devant les fans. Tu commences à apprécier ce que tu avais. Et tu te rends compte que tu es quelqu’un de chanceux" - Romelu Lukaku, attaquant de l'Inter Milan

"C'est un nouveau mode de vie pour tout le monde et nous devons nous adapter. Nous pensions que le football était la principale priorité dans notre vie, mais nous découvrons maintenant qu'il y a des choses beaucoup plus importantes" - Arsène Wenger, entraîneur français (Talksport)

Articles recommandés

Melbourne City celebrate scoring versus Western Sydney Wanderers

13 - 20 mars

La semaine en chiffres

20 mars 2020