L'hebdo des bons mots

L'hebdo des bons mots

© Getty Images

Drôles, incisives, instructives, émouvantes... Comme à son habitude, FIFA.com termine la semaine en vous proposant les meilleures déclarations entendues aux quatre coins de la planète foot.

"Parmi ceux que j’ai eu l’occasion de rencontrer, Pep Guardiola est celui qui m’a le plus impressionné. Il possède une forme d’autorité particulière. À chaque match, il cherche à organiser son équipe au mieux pour la pousser à se dépasser. J’ai déjà eu l’occasion de le voir à l’œuvre et j’ai énormément de respect pour lui" - Lars Lagerback, sélectionneur de la Norvège (FIFA.com)

De mon point de vue de footballeur, je ne trouve pas correcte la façon de faire. Je comprends donc tout à fait que les gars soient déçus. Ça m'a beaucoup surpris. Ce sont ces trois-là qui m'ont fait connaître l'équipe nationale. Ils l'ont portée jusqu'à devenir championne du monde. Thomas a 100 sélections, il aurait mérité de la quitter autrement. Il ne s'agit pas d'être jeune ou vieux, mais d'être bon ou mauvais. Aucun des trois n'est trop vieux pour jouer en équipe nationale" - Joshua Kimmich, international allemand, à propos de l'absence de Mats Hummels, Thomas Müller et Jérôme Boateng dans la liste de Joachim Löw (Sport Bild)

"La semaine dernière, nous ne nous attendions pas à ce que le PSG ou le Real Madrid sortent. Un carton rouge, un but à la première minute, tout peut arriver en 90 minutes. Aujourd'hui, je suis assis ici en pensant que nous avons encore du travail à faire. Nous sommes des enfants dans cette compétition, c'est ce que je ressens. Ce ne sont pas des excuses, bien sûr que nous voulons gagner. Les gens qui pensent que parce que le Real Madrid est sorti, cette compétition sera facile, ne comprennent toujours pas ce qu'est cette compétition" - Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City

"J'ai toujours pensé que Retour vers le Futur II était la meilleure suite de film du monde mais j'avais tort ! La meilleure suite, c'est le retour de Zidane au Real. Bonne chance !"

"Ronaldo est un footballeur extraordinaire, mais Messi est un génie. Il y a trois génies dans le football : Pelé, Maradona et Messi. C'est tout. Ronaldo est très fort car il vous permet de tout gagner, mais Messi est un génie et a autre chose. J'ai affronté Messi à l'âge de 16 ans et j'ai été émerveillé. Il a fait la même chose qu’il fait aujourd’hui, mais 20 ans de moins parce qu’il est né génie. Il invente des choses que les autres ne voient pas. Ronaldo s'est fait champion, mais il n'est pas un génie" - Fabio Capello, entraîneur italien (Sky Sport Italia)

"Je crois que c’est comme tout : c’est mieux quand vous avez de l’expérience et du temps. Titi est arrivé dans un contexte difficile, avec une équipe qui avait du mal depuis le début de saison. Il y avait eu beaucoup de départs, beaucoup d’arrivées. Ça prend du temps de bien se connaître. Une équipe, c’est comme un orchestre, ça ne s’improvise pas. Il faut du travail, des répétitions et du temps pour être en harmonie" - Radamel Falcao, attaquant de Monaco, revenant sur l'échec de Thierry Henry sur le banc (France Football)

"Si nous passons tant mieux, sinon nous retenterons l'année prochaine. Chaque année, nous sommes arrivés en phase finale, nous verrons ce qu'il se passera cette saison. Ce n'est pas un échec, même si je l'entends souvent dire. Tout cela me fait rire. Nous avons gagné en théorie deux trophées. Ce n'est pas ce qu'on appelle un échec. Quand je suis arrivé, il y avait des gens qui avaient peur de jouer contre Malmö" - Massimiliano Allegri, entraîneur de la Juventus, avant le match retour contre l'Atlético

Articles recommandés