Brésil

La campagne de la CBF pour le respect

The CBF's Respect the Referees campaign
© CBF
  • La CBF a lancé une campagne dont l'objectif est le respect des arbitres
  • Leonardo Gaciba, président de la Commission arbitrage de la CBF, parle de cette initiative
  • La campagne a suscité des réactions très positives chez les joueurs et le public

"Rendre au football brésilien tout son éclat, sur le terrain comme en dehors." Ces paroles ont été prononcées par Rogerio Caboclo lorsqu'il est devenu président de la CBF en avril. Tout le monde a pu constater les résultats obtenus par le nouveau président lors de la première phase de son mandat.

La sélection emmenée par Tite a remporté la Copa América - qui plus est en l'absence de son joueur vedette Neymar - et reste sur 18 matches sans défaite. Les féminines brésiliennes ont donné beaucoup de fil à retordre à la France lors de la dernière Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, avant d'afficher leurs ambitions en commençant travailler avec l'une des plus grandes techniciennes du football féminin, Pia Sundhage.

La règle de base

En outre, Flamengo et Grêmio sont toujours en course pour remporter la Copa Libertadores et participer à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019, tandis que de leur côté, l'Atlético Mineiro et Corinthians sont en demi-finales de la Copa Sudamericana. Enfin, le championnat du Brésil est plus serré et passionnant que jamais. C'est donc un pays tout sourire qui se prépare à accueillir la Coupe du Monde U-17 de la FIFA.

La deuxième phase de la présidence Caboclo a plutôt bien débuté elle aussi. La VAR rencontre un succès majeur, et la CBF a commencé à s'attaquer à un certain nombre de problèmes qui salissent le nom du "beau jeu". Cette volonté de changement est notamment symbolisée par une initiative nommée Respect: This is the Ground Rule [respect : c'est la règle de base].

"La campagne que nous lançons n'est pas seulement une question de respect de l'arbitrage", explique le président Caboclo. "Il s'agit, en grande partie, de respecter les règles et le football. Notre but ultime est d'obtenir un meilleur spectacle, avec moins de contestation, moins d'arrêts de jeu et plus de justice."

Un instrument pour modifier la société

Leonardo Gaciba, ancien arbitre de la FIFA, a été élu meilleur arbitre du Brésil quatre années de suite. Il a été nommé président de la Commission arbitrage de la CBF lorsque Caboclo a pris ses fonctions. Il supervise la campagne. "L'idée est née dans la tête du président de la CBF, Rogerio Caboclo, et a été développée par le département marketing de la CBF", explique Gaciba à FIFA.com. "C'est pour montrer qu'un arbitre est un être humain comme les autres. Un arbitre n'est pas seulement quelqu'un qui débarque en fin de semaine, prend un sifflet et officie."

"Ce sont des professionnels qui s'entraînent, se préparent, se dévouent. Ils ont une famille, comme tout le monde. Ils doivent être acceptés et respectés. Si nous respectons les arbitres et les règles, l'attitude se propagera et cela créera une très bonne ambiance pour le football brésilien", espère-t-il. "Nous devons considérer le football comme un instrument pour modifier la société brésilienne. Sur le terrain, un joueur doit agir comme il voudrait qu'un autre citoyen agisse en dehors du terrain."

"Le fait que les joueurs soient des adversaires ne signifie pas nécessairement qu'ils sont des ennemis", précise-t-il. "Ce sont des adversaires à ce moment-là, mais nous sommes tous des êtres humains. Et une équipe d'arbitrage est une équipe de plus dans un championnat. Les arbitres ne sont pas les ennemis des joueurs."

Un spectacle meilleur

Gaciba s'est beaucoup déplacé dans le Brésil pour faire passer le message. "Pour la première fois, un président de la Commission arbitrage de la CBF rencontre tous les clubs et joueurs de Serie A, discute des critères, leur explique la campagne, leur montre comment fonctionne l'arbitrage vidéo", poursuit Gaciba. "La CBF et sa Commission arbitrage veulent montrer leur respect aux clubs, aux joueurs et obtenir leur respect en retour."

"L'accueil que nous avons reçu des joueurs et du public a été merveilleux, fantastique", estime-t-il. "La campagne a déjà donné d'excellents résultats. Je pense que le Campeonato Brasileiro a progressé. L'initiative a vraiment touché les gens.

"Notre objectif global est d'améliorer les matches de football, de faire en sorte que les matches soient moins souvent interrompus et d'avoir moins de protestation. Tout cela rendra le spectacle meilleur pour les supporters et de ce point de vue, je pense que nous voyons déjà des choses très positives", conclut-il

Explorer le sujet

Articles recommandés

Brazil coach Pia Sundhage

Football Féminin - Brésil

Sundhage : "Je m'amusais à m'appeler Pelé"

27 août 2019

FIFA Puskás Award winner Wendell Lira

The Best FIFA Football Awards

Wendell Lira : "Le Prix Puskás m’a sauvé la vie"

14 août 2019

SilviaGreecoAndSon_FIFAFanAward_Nominee

The Best FIFA Football Awards

Quand l'amour donne des yeux...

03 sept. 2019

Dani Alves of Brazil and teamamtes pose with the trophy after winning the Copa America Brazil 2019 Final match

Classement FIFA/Coca-Cola

Le Brésil a redoré son blason

08 août 2019