Brésil 2019

La CONCACAF sur la route du Brésil

Mexican fans celebrate
© Getty Images
  • Le Championnat U-17 de la CONCACAF 2019 se tiendra aux États-Unis
  • Quatre tickets pour Brésil 2019 sont en jeu
  • Le Mexique vise un quatrième sacre consécutif

Il est désormais temps de se tourner vers la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes. La CONCACAF s’apprête en effet à déterminer ses quatre représentants pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019.

Si certaines sélections tenteront de poursuivre leurs bonnes séries, d’autres auront à cœur de revenir sur le devant de la scène ou de confirmer leurs ambitions. FIFA.com vous offre un avant-goût du Championnat U-17 de la CONCACAF 2019, dont le coup d’envoi est imminent.

Informations pratiques

  • Lieu : IMG Academy, Floride, États-Unis
  • Date : du 1er au 16 mai 2019
  • Nombre de participants : 20
Bundesliga Eintracht Frankfurt training camp in Florida
© imago

Format de la compétition

La première étape de la compétition a débuté le 16 mars dernier. Seize équipes, réparties en quatre groupes, se sont opposées dans le but de valider leur billet pour la phase finale du Championnat U-17 de la CONCACAF 2019. Les premiers de chaque groupe ont décroché une place pour les huitièmes de finale du tournoi.

Porto Rico, la République Dominicaine, la Guadeloupe et le Nicaragua sont sortis vainqueurs de cette première phase, qui s’est achevée le 7 avril.

Ce sont désormais seize autres sélections issues de la CONCACAF qui seront réparties en quatre groupes. Les trois premiers de chacun de ces groupes accèderont aux huitièmes de finale. Les équipes parvenant ensuite à atteindre les demi-finales seront qualifiées pour Brésil 2019.

À noter que la Guadeloupe et Porto Rico, non affiliés à la FIFA ne peuvent pas se qualifier pour la compétition mondiale.

  • Groupe E : Mexique, Jamaïque, Trinité-et-Tobago, Bermudes
  • Groupe F : États-Unis, Canada, Guatemala, Barbade
  • Groupe G : Honduras, Haïti, Salvador, Guyana
  • Groupe H : Costa Rica, Panama, Suriname, Curaçao

Les points essentiels

Mexique, sérieux candidat

Le tenant du titre aborde le tournoi en tant que favori logique. Septuple vainqueur de l’épreuve, le Mexique tentera d’asseoir davantage sa suprématie continentale avec un quatrième sacre consécutif. Avec deux succès mondiaux (2005 et 2011) et un titre de vice-champion du monde (2013), El Tri s’est remarquablement illustré dans la catégorie U-17 jusqu’à présent.

Haïti, douze ans plus tard

Après son titre de champion de la CONCACAF en 2007, Haïti a connu des années difficiles, ne parvenant plus à passer la phase de groupes depuis ce sacre. Surmotivés, les Haïtiens ont désormais à cœur de rééditer leur incroyable performance d’il y a douze ans. À l’occasion d’une phase de préparation en Europe, les Caribéens se sont imposés contre la Russie (3-0) et la Roumanie (1-0), et ont obtenu le nul face à Chypre (0-0), conservant ainsi leurs cages inviolées lors de leur séjour sur le Vieux Continent.

États-Unis, un projet à confirmer

La progression fulgurante des sélections jeunes américaines n’est plus un secret pour personne. La formation U-20 des États-Unis vient d’ailleurs de remporter un second titre consécutif, au détriment du Mexique. Toutefois, le dernier succès des Stars and Stripes chez les U-17 remonte à 2011. Mais avec l’arrivée de l’ancien international suisse Raphaël Wicky à la tête du groupe, les États-Unis parviendront-ils à endiguer la domination mexicaine dans cette catégorie ?

Panama, pour un retour dans l’épreuve reine

Après avoir participé aux éditions 2011 et 2013 de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, le Panama a manqué les deux derniers grands rendez-vous. Gary Stempel, qui a pris les rênes de la sélection canalera l’an passé, a donc pour mission de ramener son groupe au plus haut niveau mondial. Outre plusieurs succès en club, le tacticien de 62 ans a notamment qualifié le Panama pour la première Coupe du Monde U-20 de la FIFA de son histoire, en 2003.

Explorer le sujet

Articles recommandés