Archives de la Coupe du Monde de la FIFA

La Roumanie en voit de toutes les couleurs

Romania's players with blond hair in their 1-1 draw with Tunisia at the 1998 FIFA World Cup.
  • La Roumanie s’est qualifiée pour les Coupes du Monde 1990, 1994 et 1998
  • En France, toute l’équipe a choisi de se teindre les cheveux en blond
  • Pari perdu pour les Roumains, sortis dès les huitièmes de finale

Dans les années 90, la Roumanie n’a besoin d’aucun artifice pour attirer l’attention. Tout au long de la décennie, elle gagne de nombreux admirateurs grâce à ses performances en Coupe du Monde de la FIFA™. Il faut dire que la sélection dispose d'une génération exceptionnelle, emmenée par un meneur de jeu bourré de talent, Gheorge Hagi.

À chaque fois, les Roumains franchissent la phase de groupes. En 1990, ils se paient le luxe de devancer l’Argentine, avant de sortir l’Albiceleste en quart de finale, quatre ans plus tard. En 1998, Hagi et ses partenaires font à nouveau le spectacle. Versés dans le groupe de la Colombie, de l’Angleterre et de la Tunisie, ils valident leur billet pour les huitièmes de finale dès la deuxième journée. Pourtant, ce ne sont pas ces excellents résultats qui viennent immédiatement à l’esprit lorsque l’on évoque l’épopée des Tricolorii en France, mais plutôt d’images l'image présentée ci-dessus.

Tous les joueurs roumains - à l’exception du gardien Bogdan Stelea, qui était chauve - s’étaient teint les cheveux en blond. "Avant la compétition, nous nous étions lancé un défi : si nous passions le premier tour, nous devions faire un truc un peu fou", raconte Stelea. "C’est ainsi que nous sommes tous devenus blonds... sauf moi, bien sûr, car je n’avais déjà plus beaucoup de cheveux !"

Le sélectionneur Anghel Iordanescu avait aussi promis de se raser la tête en cas de qualification mais, au dernier moment, il s’était ravisé. Il portait donc une casquette pour masquer ses cheveux coupés très court. "Il a triché ! Il n’a pas respecté sa parole", constate Stelea dans un entretien accordé à eusunt12.ro.

Malheureusement, avec leur nouvelle coiffure, les Roumains se sont certes adjugé la première place, malgré le nul 1:1 concédé à la Tunisie, mais la suite allait se révéler plus pâle. "Au début, c’était drôle", poursuit Stelea. "Mais très vite, nous... enfin, ils se sont rendu compte qu’ils avaient fait une bêtise. Leurs femmes n’étaient pas contentes et certains n’étaient même pas vraiment blonds. Leur couleur ne ressemblait à rien. C’était bizarre et franchement laid !"

Etrange point final
Avant d’affronter la Croatie en huitième de finale, Iordanescu, connu pour sa superstition, a même supplié ses joueurs de revenir à leur couleur naturelle. Selon lui, le résultat du match en dépendait. Mais les principaux intéressés sont restés sourds à ses appels. Le match approchait et, pour eux, il n’était plus temps de jouer avec leurs cheveux.

Finalement, les Croates se sont imposés sur un penalty de Davor Suker. Depuis, la Roumanie ne s’est plus jamais produite en phase finale de Coupe du Monde. L’image de ces cheveux décolorés marque donc l’étrange point final d’une décennie pourtant riche en succès.

Articles recommandés

1998 World Cup Semi-Final: Croatia's team pose with 'Thanks Goran' T-shirts, reference to Wimbledon finalist Ivanisevic.

Coupe du Monde de la FIFA 1998™

Boban et Goran se renvoient la balle

30 mars 2017