4 - 11 octobre

La semaine en chiffres

Robert Lewandowski celebrates scoring against Latvia in UEFA EURO 2020 qualification
© imago images
  • Lewandowski dans le club des 60
  • Neymar entre dans l'histoire de la Seleção
  • Fin de série pour les Américaines
216

buts en 387 matches, voilà le total inscrit par Esteban Paredes, ce qui fait de lui le meilleur buteur de l'histoire du championnat du Chili. 'Chamaco' Valdes (215 en 472) détenait le record depuis qu'il avait doublé Honorino Landa (193) en 1975. Paredes, 39 ans, avait presque raccroché les crampons avant de rejoindre Colo Colo en 2009.

100

sélections avec le Brésil : à 27 ans, Neymar est le plus jeune joueur à atteindre cette barre. Le précédent détenteur du record, Roberto Carlos, avait presque 31 ans quand il a rejoint le club des 100. Neymar est le sixième joueur le plus capé de la Seleção, à égalité avec Robinho (100 sélections) et derrière Taffarel (101), Lucio (105), Dani Alves (116), Roberto Carlos (125) et Cafu (142).

67

buts avec la Norvège, comme le total atteint par Isabell Herlovsen après son triplé contre les Îles Féroé, ce qui lui permet de doubler Marianne Pettersen (66 buts) au classement des meilleures buteuses de son équipe nationale. Cette victoire 13-0 est le troisième plus large succès de la Norvège alors que Pettersen avait inscrit un sextuplé dans sa victoire record : 17-0 face à la Slovaquie quelques mois après son triomphe en Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Suède 1995™.

60

buts en sélection : Robert Lewandowski est le huitième joueur européen à atteindre ce chiffre grâce à son triplé contre la Lettonie. Il talonne désormais Zlatan Ibrahimović (62), Robbie Keane (68), Gerd Müller (68), Sandor Kocsis (75), Ferenc Puskas (84) et Cristiano Ronaldo (93). Depuis le début de la saison 2019/20, Lewandowski a inscrit 18 buts en 14 matches sous les couleurs du Bayern Munich et de la Pologne.

59

ans après son tout premier match, Chypre a enfin signé une victoire alors qu'il était mené à la pause. Le quatrième but de Pieros Sotiriou lors de ses six derniers matches internationaux - après avoir attendu 19 matches pour enfin marquer avec la sélection - a permis à Chypre de s'imposer 2-1 au Kazakhstan.

17

victoires de rang - lors desquelles ils ont préservé leurs cages à 13 reprises et marqué 61 buts -, c'est la série qui a pris fin pour les États-Unis après leur nul 1-1 contre la République de Corée à l'occasion du dernier match du règne de Jill Ellis. Trois jours plus tôt, la sélectionneuse avait enregistré sa 106ème victoire à la tête de l'équipe avec laquelle elle a remporté deux titres de suite en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, battant ainsi le record de Tony DiCicco.

14

la RI Iran a inscrit 14 buts face au Cambodge sans en encaisser un seul pour signer la troisième victoire la plus large de son histoire. En 1997, Karim Bagheri et Ali Daei avaient contribué à un succès 17-0 contre les Maldives et en 2000 19-0 contre Guam. La Team Melli n'a pas encaissé de buts à 14 reprises lors de ses 15 derniers matches qualificatifs pour la Coupe du Monde.

7

passes décisives lors de ses trois derniers matches avec la Suède, comme le total de Kosovare Asllani après en avoir distribué trois dans la victoire 7-0 contre la Slovaquie. La meneuse de jeu avait permis à Stina Blackstenius d'inscrire le seul but du huitième de finale contre le Canada à France 2019.

4

buts en première période d'un match de qualification à la Coupe du Monde : Yang Xu est devenu le premier joueur en 18 ans à avoir accompli cet exploit dans la victoire 7-0 de la RP Chine contre Guam. Archie Thompson et David Zdrilic l'avaient fait dans l'historique triomphe de l'Australie 31-0 sur les Samoa américaines en 2001. Grâce à cette prouesse, Yang (28 buts) double Li Jinyu (24) et Su Maozhen (27) pour prendre la deuxième place du classement historique des buteurs de la Team Dragon, derrière Hao Haidong (41).

0

vainqueurs de la Coupe du Monde de la FIFA™, comme le nombre aligné par l'Allemagne dans un match international pour la première fois depuis son sacre à Brésil 2014. Cela s'est soldé par un nul 2-2 face à l'équipe qu'ils ont battue au Maracanã en finale, l'Argentine.

Articles recommandés