Football Féminin - Brésil

Le Brésil ne distingue plus les genres en Seleçao

Aline Pellegrino
© Getty Images
  • Les internationales et les internationaux brésiliens gagneront la même chose
  • La CBF a nommé Duda Luizelli et Aline Pellegrino à des postes à responsabilités
  • Aline a participé au programme pour la promotion des femmes aux postes de direction du football

Le 2 septembre dernier, la sélectionneuse du Brésil Pia Sundhage a convoqué pour la première fois Pardal. Lors du prochain stage d'entraînement de l'équipe nationale, la défenseuse, qui ne comptenecnore aucune sélection, gagnera la même chose que la vedette internationale Neymar lors du prochain rassemblement avec les hommes.

"Depuis mars de cette année, la CBF a mis sur un pied d'égalité les primes et indemnités journalières du football masculin et du football féminin", a annoncé Rogério Caboclo, le président de la Fédération brésilienne de football (CBF). "Cela signifie que les joueuses recevront le même montant que les joueurs lors des convocations internationales. Ce que les hommes reçoivent en indemnités journalières pour rejoindre l'équipe nationale, les femmes recevront aussi. Le montant qu'elles gagneront pour une victoire ou pour passer les différents tours des Jeux Olympiques l'an prochain sera égal au montant des hommes."

Traitement égalitaire

C'est en début d'année que la fédération brésilienne a lancé le processus d'égalité des salaires. Ainsi, Formiga, Andressa Alves, Marta, Cristiane et leurs coéquipières ont déjà perçu les mêmes indemnités journalières pendant le Tournoi de France en mars qu'Alisson, Thiago Silva, Casemiro, Firmino et les autres Auriverdes. lors du dernier rassemblement du Brésil. "Les différences de genre n'existent plus, la CBF traite les hommes et les femmes de façon égalitaire", assure Caboclo.

La CBF a également annoncé deux autres décisions importantes pour le football féminin brésilien. Le poste de directeur général de la Seleção féminine, occupé par Marco Aurelio Cunha jusqu'en juin, sera occupé par une femme pour la première fois : Duda Luizelli, ancienne internationale brésilienne, a déjà passé 36 ans à travailler dans le football féminin.

Par ailleurs, le nouveau poste de responsable des compétitions reviendra à Aline Pellegrino. Peu après avoir raccroché les crampons, l'ancienne défenseuse et capitaine du Brésil a participé, en novembre dernier, au programme pour la promotion des femmes aux postes de direction du football, une initiative lancée par la FIFA, l'UEFA et l'IMD Business School visant à encourager les femmes à occuper des postes à responsabilités.

Réactions

"À partir d'aujourd'hui, le football féminin brésilien est entre les mains des personnes qui ont toujours travaillé avec le ballon, sur le terrain et en dehors", a ajouté Caboclo. "Des personnes qui ont mérité leur place en faisant tout leur possible alors qu'elles jouaient et qu'elles travaillaient pour être ici, en tant que leaders."

"Lorsque le président a déclaré que la CBF avait pour objectif le soutien total du football féminin et qu'il souhaitait faire du football féminin brésilien le meilleur football au monde, mes yeux ont commencé à briller et j'ai vu que j'étais la personne adaptée à ce poste. Je veux apporter ma pierre à l'édifice. Je sais cependant que ce sera dur", annonce Duda.

"J'espère pouvoir faire le lien entre les clubs, les joueuses, les fédérations et la confédération parce qu'il y a toute une hiérarchie à respecter dans ce processus", ajoute Aline. "J'arrive dans l'idée de faire la médiation entre eux, pour le développement du football féminin au Brésil."

"Je suis tellement heureuse pour Aline", s'est réjoui Sarai Bareman, directrice du football féminin à la FIFA. "Elle a déjà énormément contribué au football féminin en tant que joueuse, mais aussi à la Fédération de football de São Paulo, donc c'est formidable qu'elle continue à avoir un impact, mais cette fois au niveau national au Brésil avec la CBF. "Sa participation à notre programme pour la promotion des femmes aux postes de direction du football l'an dernier lui a permis de prendre confiance dans ses compétences de leadership et de réseau. J'ai hâte de la voir mettre tout cela à l'œuvre à son nouveau poste."

The 24 women who graduated from the FIFA-UEFA Women in Football Leadership Programme
© FIFA.com

Le saviez-vous ?

  • La FIFA a lancé sa toute première stratégie du football féminin en octobre 2018, avec cinq piliers stratégiques clés : croissance et développement ; mettre le jeu en valeur ; communiquer et commercialiser ; administrer et diriger ; éduquer et responsabiliser.
  • La Vision de la FIFA pour 2020-23, lancée en février 2020, présente 11 objectifs stratégiques. Objectif n° 8 : accélérer la croissance du football féminin. L'un des objectifs principaux est de renforcer 'la professionnalisation du football féminin sur le terrain et en dehors. Des politiques favorables à l’inclusion des femmes aux postes de direction sont nécessaires à l’échelle mondiale.'
  • Le plan d'aide de la FIFA contre le Covid-19 a été approuvé le 25 juin 2020. Articulé autour de trois étapes, ce plan d’aide permettra de mettre à disposition jusqu’à 1,5 milliard USD pour soutenir la communauté du football. Une subvention de 500 000 USD est spécifiquement allouée au football féminin.

Explorer le sujet

Articles recommandés