Coupe du Monde de la FIFA™

Ekaterina Bocharova, une histoire de loup

2018 FIFA World Cup™ Mascot campaign finalist Ekaterina Bocharova poses in LOC Russia 2018
© LOC

"Dans ma ville, Strezhevoy, j'ai vu des ours encore très récemment cet hiver", explique dans un entretien accordé à FIFA.com Ekaterina Bocharova, l'une des trois finalistes du concours de conception de la mascotte pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. "Ils arrivaient des bois et se sont promenés dans les rues. Comme dans les blagues qu'on raconte à l'étranger sur la Russie. Mais croyez-moi, c'est très rare".

Ekaterina a dû effectuer le plus long voyage pour se rendre à Moscou et assister à la cérémonie officielle marquant le coup d'envoi de la phase finale du concours de la mascotte. Elle représente l'université d'État de Tomsk et habite à 3 500 kilomètres de la capitale russe.

Ekaterina est née dans l'une des plus petites villes du pays, Kedrovy, dans la partie occidentale de la Sibérie. D'après le recensement de 2015, Kedrovy compte 2 129 habitants et occupe le 1104ème rang sur les 1 114 municipalités de la nation (sans compter les villages et les hameaux).

"C'est tellement petit que les cartes ne le mentionnent pas", explique Ekaterina. "Mes parents travaillent dans le domaine de l'extraction pétrolière car il y a beaucoup de champs de pétrole dans la région. C'est même la principale activité. Nous avons déménagé dans une ville un peu plus grande - Strezhevoy - quand j'étais à l'école primaire, en deuxième année. Mais même avec une population de plus de 40 000 habitants, ça reste une petite ville."

Ekaterina a commencé à montrer des talents pour la création dès son plus jeune âge. "Je dessine depuis que je sais tenir un crayon. J'ai commencé quand j'étais toute petite. J'adore dessiner des personnages de dessins animés, les chats et les chiens en particulier. Ce sont eux que j'arrive le mieux à faire. J'ai continué mon éducation secondaire dans une école d'art et ensuite, je suis entré à l'université d'État de Tomsk, pour préparer une carrière dans le domaine de la création graphique."

Entre chien et loup
C'est précisément au département de conception graphique de l'université de Tomsk qu'Ekaterina a eu vent du concours de conception de la mascotte. "Quand j'ai entendu parler de cette compétition, j'ai tout de suite réalisé que c'était une excellente opportunité de faire quelque chose pas seulement pour moi-même, mais également pour le grand public. J'ai choisi un loup. Ça me semble l'animal parfait pour une mascotte. J'adore les chiens et j'ai un Airedale terrier qui s'appelle Tyson. Il a été ma source d'inspiration."

Ekaterina est passionnée de football et se déclare ouvertement supportrice du Real Madrid. Cette compétition a pour elle été avant toute chose l'opportunité de s'illustrer dans la profession de ses rêves. "Si mon dessin l'emporte, tout le monde entendra parler de moi. Cela me confortera dans l'idée que j'ai fait un bon choix de carrière. Quoi qu'il en soit, je participerai à d'autres concours."

"Ça va être une grande surprise pour tout le monde", s'exclame-t-elle. "Nos professeurs nous ont incités à participer au concours, mais ils nous ont aussi mis en garde pour ne pas que nous tombions dans l'euphorie. Personne d'entre nous ne pensait avoir une chance de gagner. Pour l'instant, ils ne savent pas que je suis en finale. Je l'ai dit à ma mère, qui a éclaté en larmes quand je lui ai annoncé la nouvelle. Naturellement, mes parents sont très fiers."

La campagne de sélection de la Mascotte officielle pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ a débuté en avril 2015. Durant la première phase du concours, de jeunes fans ont présélectionné dix personnages : un tigre de l'Amour, un bogatyr (héros médiéval russe), un loup, un léopard de l'Amour, un oiseau de feu, un extraterrestre, un cosmonaute, un chat, un ours et un robot. Tout ce petit monde s'est matérialisé, dans la deuxième phase du concours, sous le crayon et les couleurs d'étudiants en design de toute la Russie. Les trois finalistes ont été sélectionnés par un groupe d'experts nommés spécialement pour l'occasion.

Le conte de fées d'Ekaterina va-t-il se poursuivre ? Nous le saurons à l'automne 2016, lorsque son loup ainsi que le tigre et le chat conçus par les deux autres finalistes seront soumis au vote du public russe afin de décider de la mascotte de Russie 2018.

Articles recommandés