The Global Game

Le football rattrape le baseball à Cuba

Football in Havana, Cuba
© imago images
  • Direction Cuba pour ce nouvel épisode de la série "The Global Game".
  • Le football est de plus en plus prisé dans ce bastion du baseball.
  • Mais les débuts ont été difficiles pour Cuba sur la route de Qatar 2022

À Cuba, comme dans de nombreuses îles des Caraïbes, le football est en train de devenir le sport numéro un. Pendant de nombreuses années, Cuba a surtout été réputé pour sa capacité à produire des joueurs de baseball exceptionnels. Cette transition semble être d’ordre générationnel. Comme vous le voyez sur ces photos, il est devenu fréquent de voir de jeunes enfants jouer au football dans les rues de la Havane.

Kids play soccer in the street in Havana
© imago images

"Aujourd’hui, le football est autant apprécié que le baseball à Cuba", a expliqué le président de la Fédération cubaine de football, Luis Hernández, à Front Row Soccer. "Les enfants et les jeunes aiment beaucoup le football. Si l’équipe nationale de Cuba obtient de bons résultats dans les qualifications pour la Coupe du Monde, les gens seront encore plus nombreux à aimer le football."

Les Cubains s’engagent cette semaine dans les ces éliminatoires, où ils ont été versés dans un Groupe C a priori compliqué au premier tour des qualifications de la Concacaf. Ils ont débuté leur campagne par une défaite à l’extérieur contre le Guatemala (1-0). Les protégés de Pablo Elier Sánchez seront également opposés au Curaçao de Guus Hiddink, à Saint-Vincent-et-les-Grenadines et aux Îles Vierges Britanniques.

Teenagers behind a goal in a sports park in Havana
© imago images

L'exemple Hernández

La dernière et unique participation de l’équipe nationale à la Coupe du Monde de la FIFA™ remonte à France 1938, où elle avait battu la Roumanie en huitièmes avant de subir un lourd 8-0 en quarts face à la Suède. Mais les résultats commencent à s’améliorer au niveau régional.

Cuba a remporté la Coupe caraïbéenne des nations pour la première fois en 2012, avant que la compétition ne soit remplacée par la Ligue des nations de la Concacaf en 2018. Les Leones del Caribe (lions des Caraïbes) sont également des habitués de la Gold Cup de la Concacaf puisqu’ils n’ont manqué la compétition biennale qu’à trois reprises depuis 1998.

Aujourd’hui, Cuba peut aussi se targuer de posséder un joueur affichant un vécu en Premier League en la personne d’Onel Hernández, pensionnaire de Norwich City. Bien que les Canaries évoluent désormais à l’échelon inférieur, il est quasiment acquis qu’ils vont retrouver l’élite. Il semble donc envisageable de voir Hernández faire trembler les filets dans l’un des meilleurs championnats du monde d’ici à la fin de l’année. Dans sa dernière liste de convocation, Pablo Elier Sánchez a également appelé des joueurs évoluant en Espagne, à Saint-Marin, aux États-Unis et au Brésil.

"Il y a des tas de gamins à Cuba qui adorent le football. Ils ont envie de vivre le rêve que j’ai vécu", a confié Hernández dans les colonnes du New York Times.

Afternoon soccer in Old Havana
© imago images

L’attaquant de Norwich est loin d’être le premier Cubain à évoluer au plus haut niveau. On recensait en effet quatre de ses compatriotes dans la toute première équipe du Real Madrid, fondée en 1902. Et à en juger par l’omniprésence de jeunes balle au pied dans les rues et sur les terrains de La Havane, il ne serait pas impossible de voir des héros du 21e siècle enfiler la tunique merengue dans un avenir pas si lointain.

Boys play soccer in a playground in Havana
© imago images

Explorer le sujet

Articles recommandés

Temae Beach, Moorea, French Polynesia - Site of the 2006 and 2009 OFC Beach Soccer Championships

The Global Game

Le ballon rond sur tous les fronts

30 déc. 2020

Anguilla compete in the Concacaf Nations League

The Global Game

Anguilla garde la pêche

15 juil. 2020