Coupe d'Asie de l'AFC

Le Japon file en finale

Yuya Osako of Japan celebrates after he scores his and his side's second goal 
© Getty Images
  • La Japon s’impose face à la RI Iran en demi-finale
  • Un doublé de Yuya Osako et un but de Genki Haraguchi
  • Redez-vous avec le Qatar ou les Émirats Arabe Unis en finale

Le Japon a dû puiser dans ses réserves, mais son sursaut en seconde période lui a permis de battre la RI Iran 3-0 et d’accéder pour la cinquième fois de son histoire à la finale de la Coupe d’Asie. FIFA.com revient sur la première demi-finale la Coupe d'Asie de l'AFC 2019.

RI Iran 0-3 Japon

Stade Hazza Bin Zayed, Al Ain

Les deux formations ont multiplié les coups d’éclat offensifs depuis le début de la Coupe d’Asie de l’AFC 2019, mais leur présence à ce stade de la compétition doit également beaucoup à leur formidable rigueur défensive. Au coup d’envoi, Alireza Beiranvand n’avait toujours pas encaissé le moindre but ; de leur côté, Takehiro Tomiyasu et Maya Yoshida n’ont pratiquement jamais été pris en défaut au cœur de la défense japonaise. Dans ces conditions, personne ne s’attendait véritablement à voir le sort de cette première demi-finale se jouer sur une faute de concentration.

La rencontre débute sur un rythme élevé. Fidèle à ses habitudes, la RI Iran impose un pressing très haut, auquel les Japonais répondent par un flegme à toute épreuve. Sardar Azmoun confirme ses bonnes dispositions actuelles en livrant une performance particulièrement dynamique. Après deux petits ponts pleins de malice, il oblige ainsi Shuichi Gonda à réaliser une intervention décisive.

Les Samouraïs Bleus tentent quelques incursions, mais la Team Melli poursuit sa domination en seconde période... jusqu’à ce qu’une erreur défensive ne scelle le destin des hommes de Carlos Queiroz. Déstabilisé à l’entrée de la surface de réparation, Takumi Minamino décide de poursuivre l’action, alors que les Iraniens se tournent vers l’arbitre dans l’attente de sa décision. Le centre de l’attaquant du Red Bull Salzbourg trouve Yuya Osako, qui trompe Beiranvand de la tête. La RI Iran, qui n’a pas encaissé le moindre but depuis le début de la compétition, accuse le coup.

Les deux hommes remettent le couvert pour le deuxième but japonais : cette fois, le centre de Minamino ricoche sur le bras de Morteza Pouraliganji, ce qui n’empêche pas Osako de conclure. Les Iraniens se ruent désormais à l’attaque, mais les Japonais se montrent régulièrement les plus incisifs, en contre. Les protégés d'Hajime Moriyasu se mettent définitivement à l’abri lorsque Genki Haraguchi échappe à la défense perse avant de glisser le ballon au fond des filets.

À venir

Demi-finale

Qatar – Émirats Arabes Unis

(29 janvier, stade Mohammed Bin Zayed, Abou Dabi)

Explorer le sujet

Articles recommandés

China's coach Marcello Lippi during the AFC Asian Cup quarter-final against Iran

Coupe d'Asie de l'AFC

L'aventure chinoise de Lippi est finie

25 janv. 2019

Saudi Arabia's head coach Juan Antonio Pizzi instructs during a training session

Arabie Saoudite

Pizzi et les Faucons, c'est fini

22 janv. 2019