Coupe du Monde de Futsal de la FIFA 2016

La couronne pour le Maroc, l'histoire pour le Mozambique

Aziz Derrou of Morocco celebrates scoring his teams second goal
© Getty Images

Lorsque les 24 meilleures sélections de la planète disputeront la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Colombie 2016, l'Afrique comptera trois représentants aux profils contrastés : l'Égypte, qui fait partie des habitués de la compétition, le Maroc, auréolé de sa première couronne continentale, et le Mozambique, qui a dû en passer par les tirs au but pour prendre le meilleur sur la Zambie dans le match pour la troisième place et s'adjuger le dernier ticket pour l'épreuve mondiale.

En finale, les Marocains ont inversé la tendance pour s'imposer 3:2 et arracher une victoire surprise à leurs adversaires égyptiens. Mostafa Eid Mohamed a frappé à deux reprises pour les *Pharaons *mais, à chaque fois, le Maroc a trouvé les ressources pour revenir. À deux minutes du terme, le capitaine Adil Habil a fait basculer la victoire dans son camp  en signant le dernier but. Les *Lions de l'Atlas *fêtent leur premier titre continental et leur deuxième qualification pour la Coupe du Monde de Futsal. En revanche, les Égyptiens s'inclinent pour la deuxième fois de suite dans le match décisif.

Des hôtes déçus
Le tirage au sort avait réuni les trois représentants africains de Thaïlande 2012 - Égypte, Maroc et Libye - dans le Groupe B. L'une des équipes du Groupe A - l'Afrique du Sud, pays hôte, le Mozambique, la Zambie et la Tunisie -pouvait donc prétendre accéder pour la première fois de son histoire au rendez-vous mondial. Les Sud-Africains ont entamé leur parcours par une défaite (7:4) contre le Mozambique, avant de se ressaisir en dominant la Zambie 3:0. Un succès face aux Tunisiens leur aurait donc ouvert les portes de la qualification, mais les Nord-Africains n'avaient pas lu le script. Renaldo Donnelly avait pourtant lancé son équipe sur la voie du succès en transformant un penalty en début du match. Mais les Tunisiens ont livré un festival offensif au cours d'une deuxième mi-temps ponctuée de sept buts, dont deux triplés de Bilel Ajmi et Zoubeir Amimi.

La Tunisie a longtemps eu sa qualification pour la seconde phase en poche car, simultanément, le Mozambique menait 4:2 face à la Zambie. Mais Boniface Ndhlovu et Adrian Chama ont tour à tour trouvé le chemin des filets pour arracher le nul (4:4) et offrir à leur pays une place dans le dernier carré.  

Dans le Groupe B, l'Égypte et la Libye sont entrées dans l'histoire en produisant le premier nul vierge de la compétition. Forts de leur succès sur l'Angola, les *Pharaons *abordaient le troisième et dernier match contre le Maroc en position de force, sachant qu'un nul leur suffirait à accéder à la suite du tournoi. De son côté, le Maroc avait déjà validé son billet, de sorte que sa courte défaite (3:2) est restée sans conséquences. Au cours de cette rencontre, l'Égyptien Mostafa Eid Mohamed a marqué à deux reprises : une fois contre son camp, une autre dans le but marocain. Ce résultat a rendu le match entre l'Angola et la Libye sans objet, aucune des deux équipes n'ayant plus la moindre chance de progresser. Malgré leur succès 4:2, les champions en titre libyens ont bouclé leur parcours à la troisième place, une performance insuffisante pour rejoindre la Colombie.

Les favoris assurent
En demi-finales, l'Égypte et le Maroc étaient favoris et ont justifié leur statut en s'imposant respectivement devant la Zambie et le Mozambique. Si les Marocains ont dominé les débats (4:1), grâce notamment à un doublé d'Adil Habil, les triples champions d'Afrique égyptiens ont peiné pour venir à bout de la Zambie. Mostafa Eid Mohamed a rapidement donné une avance de trois buts aux Pharaons. Par la suite, Elmoatazzbellah Abdelhalim "Mizo" a paru tuer le suspense en ajoutant une quatrième réalisation et ce malgré la réduction du score signée Boniface Ndhlovu à la 19ème minute.   

Michelo Kaampwe a néanmoins doublé la mise côté zambien au retour des vestiaires, avant que Mohamed Mohktar ne redonne un peu d'air aux Égyptiens dans la foulée. Loin de se laisser abattre, les Zambiens ont trouvé leur récompense lorsque Donald Phiri puis Kaampwe, pour la deuxième fois, ont à nouveau fait mouche. Dans les dernières minutes, les Égyptiens ont dû puiser dans leurs réserves pour empêcher leurs adversaires d'égaliser. Vainqueur 5:4, l'Égypte s'est tout de même qualifiée pour sa troisième finale consécutive.  

La stat 10 -Comme le nombre de buts inscrits par le Mozambicain Ricardo Mendes en cinq matches. Le capitaine des *Mambas *a terminé meilleur buteur du tournoi, ce qui ne l'a pas empêché de manquer sa tentative dans la séance de tirs au but du match pour la troisième place. Cet échec est cependant resté anecdotique, deux Mozambicains ayant converti leur penalty contre un seul Zambien.  

Entendu…
"Je m'étais fixé pour objectif la qualification pour la Coupe du Monde. J'avais promis de démissionner en cas d'échec… La victoire en finale serait la cerise sur le gâteau."** - *Hicham Dguig, sélectionneur du Maroc, avant la finale   *

Classement final
1- Maroc *
2- Égypte *
3- Mozambique *
4- Zambie
5- Libye
6- Tunisie
7- Afrique du Sud
8- Angola

* qualifié pour Colombie 2016

Documents connexes

Explorer le sujet

Articles recommandés

Ramadan Samasry of Egypt celebrates with team mates after scoring

Coupe du Monde de Futsal de la FIFA 2016

L'Egypte vise encore un succès dans les salles

14 avr. 2016

Given Singuluma and Mulota Kabangu of TP Mazembe look dejected

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2016

L'Afrique penche au Nord

21 avr. 2016

Egypt's Mohamed Saleh (R) and Nigeria's Stanley Amuzie jump for the ball

Coupe des Confédérations de la FIFA

Le Maroc qualifié, le Nigeria éliminé

30 mars 2016

Le Futsal trouve sa place en Ecosse

Développement

Le Futsal trouve sa place en Ecosse

15 nov. 2014

Les adieux de Kike, légende du futsal

Développement

Les adieux de Kike, légende du futsal

10 sept. 2014

La passion du futsal au Paraguay

Développement

La passion du futsal au Paraguay

17 août 2015