Les outsiders commencent à faire peur

Indonesian footballer Muhammad Ridwan (centre, #6) celebrates
© AFP

Dans un peu plus d'une semaine, le coup d'envoi du troisième tour qualificatif de la zone Asie pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ sera donné. Les équipes concernées sont donc plus que jamais en phase de préparation, ce qui passe obligatoirement par des matches amicaux.

La Thaïlande, qui accueillait Singapour, a concédé le nul 0:0. Le 2 septembre, les deux équipes seront en déplacement en Australie et en RP Chine respectivement. À noter que Singapour n'a encore jamais battu la sélection de l'Empire du Milieu.

Le sélectionneur de la Thaïlande, Winfried Schaefer, en a profité pour mettre au repos certains joueurs cadres et faire plusieurs essais qui se sont révélés concluants dans l'ensemble. Sompong Sorleb et Surat Sukha se sont procuré de nombreuses occasions, au cours d'une partie globalement dominée par les locaux. "Notre principal problème est la conclusion", analys" Schaefer. "Nous nous sommes créé de belles opportunités, mais nous n'avons jamais réussi à les convertir. Nous devons aussi travailler les coups de pied arrêtés, même si dans ce domaine, nous avons fait des progrès."

Dominé pendant la plus grande partie du match, Singapour a toutefois livré une partie satisfaisante aux yeux de son sélectionneur Radojko Avramovic. "Ce match était une étape importante pour préparer notre rendez-vous contre la Chine", considère le technicien serbe. "J'ai vu de bonnes choses, mais aussi de moins bonnes auxquelles nous allons devoir remédier. La Chine est une équipe difficile à jouer, car elle possède des joueurs de qualité. Cela dit, nous nous rendrons à Kunming sans complexes. Nous jouerons notre football et donnerons le meilleur de nous-mêmes."

L'Indonésie, de son côté, a préparé sa confrontation avec l'Iran de la meilleure des façons, en battant la Palestine 4:1 lundi dans ce qui constituait son avant-dernier match de préparation. Les cinq buts ont été inscrits en deuxième période. Sulaiman Obaid avait ouvert le score pour les Palestiniens quatre minutes après la reprise. L'avantage des visiteurs sera de courte durée, Haryono égalisant peu de temps après. C'est l'attaquant vétéran Christian Gonzalez qui permettra aux Indonésiens de prendre l'avantage à la 69ème minute. L'avant-centre Bambang Pamungkas réussira ensuite un doublé dans les derniers instants de la partie.

Difficile à digérer
En dépit de cette large victoire, le sélectionneur Wim Rijsbergen paraissait passablement irrité au coup de sifflet final. "Le plus gros problème dans cette équipe, c'est l'ego de certains joueurs", commente le Néerlandais récemment nommé au poste de sélectionneur. eNous devons apprendre à jouer comme une équipe et faire preuve de beaucoup plus de patience. Sinon, nous n'arriverons jamais à conserver le ballon et imposer notre rythme. En deuxième période, nous avons eu plus de possession et été plus rapides. Cela s'est vu au tableau d'affichage."

L'attaquant Abdullah Deeb a réussi un doublé pour la Jordanie, qui accueillait la Tunisie, placée 35 rangs au-dessus de son adversaire du jour au Classement mondial FIFA/Coca-Cola. Les Jordaniens ont concédé deux penalties, permettant ainsi aux visiteurs de revenir au score et d'obtenir le match nul. L'entraîneur irakien de la Jordanie, Adnan Hamad, a mal digéré les erreurs défensives de son équipe.

"Même si ce n'est pas un mauvais résultat de faire match nul contre le Tunisie, qui fait partie des meilleures équipes africaines, nous devons absolument éviter de reproduire ce genre d'erreurs à l'avenir. C'est là-dessus que nous allons travailler pour notre dernier match amical, contre l'Indonésie", annonce le stratège, dont l'équipe s'apprête à rencontrer la sélection de son pays natal dans le cadre des qualifications asiatiques.

Articles recommandés