Le Football contre le Covid-19

Les rivalités font la trêve

Ole Gunnar Solskjaer manager of Manchester United, ManU greets Josep Guardiola manager of Manchester City.
  • Les supporters de United et City unis dans la lutte contre la pauvreté alimentaire
  • La solitude également combattue par Everton et Liverpool
  • Les fans aussi solidaires en Égypte, au Brésil et ailleurs face au COVID-19

Malgré leur immense et intense rivalité, les clubs de Manchester ou de Liverpool savent aussi faire preuve d'un grand respect envers leurs meilleurs ennemis et voisins lorsque les circonstances l'exigent et vont au delà du football. Ils ont ainsi pleuré ensemble les victimes de la catastrophe de Hillsborough à Liverpool. De même, Manchester City a fait preuve d'une solidarité exemplaire lors de la disparition tragique des Busby Babes.

Il n'est donc pas surprenant que les clubs et les fans se soient de nouveau alliés pour faire face à la menace du COVID-19.

Solidarité et soutien

Lorsque la crise s'est aggravée, les deux clubs de Manchester ont créé le hashtag #ACityUnited, qui n'est pas un simple slogan. Chose rare, ils ont publié un communiqué commun dans lequel ils se sont engagés à verser 100 000 £ aux banques alimentaires du Grand Manchester pour les aider à répondre à l'augmentation de la demande.

Les supporters de United et City soutenaient déjà cette cause à travers des collectes organisées par les MCFC Fans' Foodbank Support et MUFC Fans' Foodbank. Mais les dons étant généralement recueillis les jours de match, la suspension du football leur a porté un coup d'arrêt. Les clubs se sont donc rapidement mobilisés.

"Cela apportera une aide précieuse à la collectivité à l'heure où elle en a le plus besoin", commente un porte-parole du MCFC Fans' Foodbank Support. "Nous tenons à tous vous remercier d'avoir montré que la lutte contre la faim transcendait les couleurs des clubs et de vos témoignages de solidarité communautaire."

Les supporters des deux clubs, du pays et du monde entier se sont également ralliés à la cause de l'attaquant mancunien Marcus Rashford. Ce dernier cherchait à lever 100 000 £ pour fournir de la nourriture aux enfants vulnérables qui dépendent des repas scolaires gratuits. La collecte a très vite dépassé son objectif pour atteindre 150 000 £ cette semaine.

Rashford a bénéficié de ces repas quand il était enfant. "Il y a des gens qui vivent dans des conditions pires que celles que j'ai connues", confie-t-il au Times. "Ils n'ont même pas droit à un deuxième repas chez eux. C'est pourquoi je voulais faire quelque chose pour les aider."

Les Reds et les Blues sur le pont

Générosité et solidarité sont également à l'honneur à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest, où l'aide aux populations les plus vulnérables est aussi une priorité. La banque alimentaire de Liverpool nord s'est ainsi vue remettre 600 kg de produits frais par Everton et 40 000 £ par Liverpool.

Cette organisation caritative bénéficie d'une initiative conjointe - Fans Supporting Food Banks –, dans le cadre de laquelle les supporters Reds et Toffees luttent côte à côte contre la pauvreté alimentaire urbaine. Comme à Manchester, il leur a fallu agir rapidement pour pallier l'absence de collecte les jours de match.

Deux maux sociétaux majeurs, la solitude et l'isolation sociale, sont aussi appelés à s'exacerber du fait de la pandémie et du confinement. Les deux clubs ont réagi immédiatement en mobilisant les jeunes des programmes de la Fondation LFC de Liverpool. Ceux-ci ont envoyé des lettres et des dessins aux résidents des maisons de retraite locales, qui ne peuvent recevoir de visiteurs en ce moment.

De plus, des joueurs et des membres de l'encadrement d'Everton, dont le capitaine Seamus Coleman et l'entraîneur Carlo Ancelotti, ont appelé certains de leurs supporters en situation de vulnérabilité.

Unis du Caire à Rio

L'Angleterre n'est, bien sûr, pas le seul pays où les antagonismes de clubs ont été mis de côté. Les joueurs et les supporters d'Al Ahly et du Zamalek, deux poids lourds égyptiens dont la rivalité est l'une des plus féroces du monde du football, se sont associés pour apporter leur aide au Caire.

La solidarité est aussi le maître mot au Brésil, où les "quatre grands" de Rio - Botafogo, Flamengo, Fluminense et Vasco - se sont alliés pour lancer la campagne 'Tous unis contre le COVID-19'. L'objectif est de lever des fonds destinés à la Fondation Oswaldo Cruz, récompensée par plusieurs prix internationaux pour ses programmes de promotion de la santé publique, du bien-être et de l'inclusion sociale par la science. La fondation utilisera les sommes recueillies pour traiter le COVID-19, enrayer la contagion, produire des kits de diagnostic, et financer le centre de lutte contre l'infection en cours de construction dans ses locaux.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Cinq mesures pour lutter contre le COVID-19

Football fights Covid-19

Cinq mesures pour lutter contre le coronavirus

03 avr. 2020

Football being kicked at home.

Le football contre le Covid-19

Conseils de champions depuis la maison

31 mars 2020

Zambia v Iran - FIFA U-20 World Cup Korea Republic 2017

Le football contre le Covid-19

Le match contre le COVID-19 se poursuit

01 avr. 2020

A heart shape shaved into grass. 

Le football contre le Covid-19

Le football solidaire et volontaire

24 mars 2020

A Japanese fan holds up a "We Love Football" banner

Le football contre le Covid-19

En Afrique du Nord, le football uni contre le coronavirus

26 mars 2020